Les lumières de l’aube, Jax Miller

Les lumières de l'aube
Copyright photo Karine Fléjo

Jax Miller tente d’éclaircir une affaire non résolue en Oklahoma depuis 1999 : le meurtre du couple Freeman et la disparition de leur fille et de son amie, toutes deux adolescentes. Une immersion fascinante et glaçante dans l’Amérique profonde.

Incendie, meurtres et disparitions

Fin décembre 1999, dans un coin perdu de l’Oklahoma, des voisins signalent un incendie dans un mobil-home, celui du couple Freeman. Quand les secours arrivent, ils retrouvent deux corps en partie calcinés, après avoir été criblés de balles : ceux du couple Freeman. Mais que sont devenues leur fille Ashley et sa meilleure amie Lauria Bible, toutes deux présentes aussi lors de cette soirée? Ont-elles quelque chose à voir avec ces meurtres? Ont-elles été victimes d’un enlèvement? Sont-elles vivantes, retenues en otage, ou en fuite? Ce drame a-t-il un lien avec le meurtre de Shane, le fils des Freeman, quelques mois plus tôt?

Et pourquoi Danny Freeman, quelques jours avant son meurtre, semblait craindre pour sa vie, tournant ses accusations vers le bureau du chérif?

Jax Miller va tenter d’éclaircir les nombreux points d’ombre de cette affaire et suivre les différentes pistes : corruption au bureau du chérif ou trafic de drogue?

Un « True Crime » addictif

Avec Les lumières de l’aube, Jax Miller nous offre un « true crime » particulièrement addictif. Autrement dit, elle part d’une histoire criminelle authentique, d’un fait divers avéré et nous dépeint la réalité de ces tueries et de ces disparitions, en ayant recours aux techniques narratives du roman policier. Fin 2015, bien qu’étant une auteure sans expérience d’enquêtrice et sans grandes connaissances de la justice, Jax Miller décide d’enquêter sur cette affaire non résolue et de relater ses recherches et les fruits de ces dernières dans un livre. Une immersion totale, envoûtante, saisissante, dans l’Amérique profonde, dans le quotidien de familles défavorisées, de drogués prêts à tout pour une dose supplémentaire et de flics corrompus. La puissance évocatrice de ses mots nous propulse en Oklahoma, témoins des nombreuses bévues et aberrations de l’enquête, de la quête effrénée des proches pour découvrir enfin, vingt ans après, ce que sont devenues les deux filles et quels sont les auteurs de ces horreurs.

Une lecture addictive!

Informations pratiques

La lumière de l’aube, Jax miller – éditions Plon, octobre 2020 – 375 pages – 22€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s