Merci qui? Merci mon chien, Jean-Louis Fournier

Merci mon chien, Jean-Louis Fournier
Copyright photo Karine Fléjo

Jean-Louis Fournier rend grâce aux animaux, ces êtres fidèles, dévoués, aimants, qui enchantent notre vie. Et auxquels les hommes, ingrats que nous sommes, ne disent jamais merci. C’est chose faite dans ce recueil de textes courts savoureux.

Ce que l’homme doit aux animaux

Accompagné de sa chatte Artdéco sur les genoux, Jean-Louis Fournier s’est interrogé sur l’ingratitude des hommes à l’égard de la gent animale.

« On ne dit jamais merci aux animaux. Pourtant, on devrait. On a beaucoup de raisons de le leur dire, on leur doit beaucoup… »

Alors, avec son inénarrable humour et sa concision légendaire, l’auteur s’est employé à les remercier. Et de rédiger ce guide du savoir-vivre, dans lequel il élabore un nouveau pacte entre les hommes et les animaux, nous invitant à changer d’attitude à leur endroit. Il revient sur les animaux qui l’ont aidé à vivre, de son premier chat à l’âge de 7 ans à sa chatte Artdéco aujourd’hui, en passant par Bijou le cheval de labour ou encore l’oie de la maisonnée. Il s’interroge sur la différence entre les hommes et les animaux, les premiers se plaignant de tout, tout le temps. Les seconds affichant une politesse silencieuse en tout temps. Comment écrire une lettre de remerciement à un chien d’aveugle? Un chasseur peut-il assister à l’enterrement d’un oiseau qu’il a tué? Pourquoi les hommes sont-ils obsédés par l’argent alors que les animaux sont capables d’un désintérêt total pour tout ce qui est matériel? Quels sont les avantages d’un animal de compagnie sur un enfant de compagnie?

Dans de courts textes, Jean-Louis Fournier apporte des réponses tendres, non dénuées d’humour et de profondeur, à ces questionnements et à bien d’autres.

Un livre drôle, pertinent, tendre

Justice est rendue aux animaux par Jean-Louis Fournier, dans ce savoureux guide du savoir-vivre « Merci qui? Merci mon chien« , aux éditions Buchet-Chastel. On retrouve ici cette écriture qui fait la signature de l’auteur : une écriture à l’os. Pas de mot ni même de virgule en trop, les mots vont à l’essentiel. Percutants. Vifs. Drôles.

Un livre qui recense des textes courts, incisifs et se dévore d’une traite. Pour tous les amoureux des animaux et, plus largement, pour tous les hommes dotés d’un cœur. Car comme l’a écrit Jules renard : « On n’a pas deux cœurs, l’un pour l’homme et l’autre pour l’animal. On a un cœur ou on n’en a pas. »

Jean Louis Fournier
Extrait

Informations pratiques

Merci qui ? Merci mon chien, Jean-Louis Fournier – éditions Buchet-Castel, octobre 2020 – 272 pages – 16€