Mes 5 livres coup de cœur de janvier

Chaque semaine, je vous ai présenté trois à cinq livres dans des registres très divers, pour adultes comme pour enfants. Voici en quelques lignes ceux qui ont été mes coups de cœur de ce mois de janvier 2021. Et pour retrouver la chronique que j’ai consacrée à chaque livre, il vous suffit de cliquer sur son titre. C’est simple comme un clic!  😉

Batailles, d’Alexia Stresi, aux éditions Stock : Après Looping, Alexia Stresi nous revient avec un roman  tout aussi puissant et émouvant sur  le scandale des enfants de l’ile de la Réunion arrachés à leur famille, à leur fratrie. Ou  comment se réapproprier sa vie quand on vous l’a volée. Magnifique  !

La putain du califat, de Sara Daniel et Benoit Kanabus, éditions Grasset : Le récit poignant d’une chrétienne irakienne enlevée, vendue et revendue douze fois par des djihadistes, pour servir d’esclave sexuelle. Un témoignage aussi terrible qu’essentiel.

Une gifle, de Marie Simon, éditions Autrement : Quand un jour les illusions deviennent illusoires et que l’Autre apparaît sous son vrai jour. Une histoire d’amour qui fait passer du paradis à l’enfer. Mais une histoire pleine d’espoir aussi, sur une femme qui apprend à sortir de la spirale de la violence et à dire non.

Le train des enfants, de Viola Ardone, éditions Albin Michel : Dans Le train des enfants, Viola Ardone met en lumière avec maestria une page méconnue de l’Histoire. Celle du déplacement massif d’enfants d’Italie du sud dans des familles d’accueil du nord, organisé par le parti communiste italien en 1946. Passionnant. Bouleversant.

Tout peut s’oublier, Olivier Adam, éditions Flammarion : Un roman bouleversant, sur ces parents amputés de la présence et de l’amour de leur enfant. Ou quand le divorce s’accompagne d’une fuite au bout du monde d’un des parents avec l’enfant.  Profond. Juste. Poignant.