La vie en relief, Philippe Delerm

la vie en relief

Un recueil lumineux de textes courts, dans lequel l’auteur savoure l’instant présent et chaque petit bonheur du quotidien. Des émerveillements que sa plume restitue avec grâce.

Des fragments de bonheur

« Vivre par les toutes petites choses. des sensations infimes, des phrases du quotidien, des gestes, des bruits, des odeurs, des atmosphères. Ecrire sur tout cela. Car écrire et vivre, c’est la vie en relief, une opération qui s’est imposée lentement. transformer en sujet ce qui n’en est pas un, la perspective est délicieuse. Elle donne le sentiment que l’existence est inépuisable, qu’il y aura toujours un angle différent à trouver, à chaque fois l’impression de respirer plus large, en ayant tiré de la vie même ce qu’elle contenait mais demeurait enfoui. »

Ces quelques phrases résument on ne peut mieux l’esprit de ce livre. A travers de sujets aussi anodins en apparence que le coup d’envoi d’un match de foot, le shoot dans une capsule de bière, ou une petite table de fer bleue, Philippe Delerm laisse les évènements infuser, diffuser, l’envahir, décanter. Dans nos vies modernes agitées, il prend le temps de se poser, d’observer, de sentir, ressentir. Et quand l’agitation s’est dissipée, quand le brouhaha s’est tu, ne reste que la substantifique moelle de l’existence, qu’il restitue avec sa délicate plume.

Des instantanés de vie

La vie en relief, paru en ce mois de février aux éditions du Seuil, est un concentré de poésie. Car Philippe Delerm a ceci de particulier qu’il a su garder intacte la capacité d’émerveillement propre aux enfants. En toute chose, il sait déceler le meilleur, le beau, le tendre. Il n’est jamais blasé ni las. Mieux : non seulement les êtres et les choses ne sont pas transparents dans son regard, mais il sait leur donner une consistance dans son écriture, en extraire la sève, la beauté, l’unicité. Nous en émerveiller.

A travers des instantanés littéraires, il nous invite à apprécier chaque période de l’existence, à ne pas verser dans la nostalgie, le regret. Chaque âge a ses bonheurs. Il s’agit d’en être conscient, de les apprécier. d’être riche, à chaque période de notre existence, de tout ce que l’on a vécu, de ce que l’on vit et qu’on vivra encore. Apprécions la beauté dans l’ordinaire des choses!

Un livre à déguster et non à dévorer.

Informations pratiques

La vie en relief, Philippe Delerm – éditions du seuil, février 2021 – 240 pages – 16€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s