Léon et Gustave, Sophie de Mullenheim

léon et Gustave

Ce roman est un énorme coup de coeur. Une histoire tendre, émouvante, profonde, sur un enfant destiné à être mineur alors que ses rêves sont auprès de Gustave Eiffel et de sa tour. Une invitation à s’arc-bouter à ses rêves.

Travailler à la mine

Léon est un excellent élève. Mais si ses parents en retirent une certaine fierté, l’école leur apparait davantage comme une perte de temps qu’un atout. En effet, la famille vit dans la misère et il leur tarde que Léon, après le certificat d’étude, commence à travailler comme son père à la mine. Ils comptent sur son salaire pour subvenir aux besoins de la famille.

Léon, lui, nourrit d’autres rêves. Dans le journal, on parle beaucoup de Gustave Eiffel et de son projet un peu fou de construire une tour de plus de 300 mètres de haut pour l’exposition universelle. Fasciné par ce chantier, Léon rêve secrètement de travailler un jour pour l’ingénieur français Et de découper chaque article consacré à la fameuse tour. Et de confier ses envies à sa compagne et fidèle amie : la jument Cachou.

Si son instituteur plaide en sa faveur, insiste pour qu’on lui permette de poursuivre ses études et qui sait, de rejoindre un jour les ateliers de Gustave Eiffel, sa famille s’y refuse. Ils ne peuvent pas s’offrir le luxe de lui payer des études et de renoncer à son salaire à la mine. Sauf à vendre sa jument cachou…

Un sacré dilemme.

Un superbe roman pour enfants de 10 ans et plus

J’adore les romans pour adolescents de Sophie de Mullenheim. Vous pouvez retrouver la chronique de Pierrot et Miette ICI et celle de Emile et Mado ICI. Elle nous revient cette fois avec Léon et Gustave au cœur de la mine, toujours aux éditions Fleurus. Si chaque histoire est différente, je retrouve à chaque livre ces mêmes qualités qui me séduisent tant chez cette romancière : des personnages viscéralement humains, une histoire inscrite dans l’Histoire de France, une place importante accordée à la relation homme-animal, un suspens entretenu de la première à la dernière page et une émotion à fleur de plume.

Léon et Gustave, la jument Cachou mais aussi la jeune employée des mines Marie, vous feront chavirer le cœur dès les premières pages. L’auteure nous offre un voyage dans le temps, à la fin du XIXème siècle, au cœur des mines, où des hommes risquent chaque jour leur vie pour un salaire de misère. L’horizon des enfants qui naissent dans les familles de mineurs à cette époque est bouché. Ils n’ont d’autre choix que d’être mineur à leur tour, de risquer de finir ensevelis sous les décombres et de respirer des émanations toxiques à longueur de journée.

Faut-il pour autant renoncer à se battre? A rêver? Léon est un petit garçon dont l’horizon va plus loin que les paysages de terrils. Et la vie pourrait bien lui donner raison.

Un roman lumineux, émouvant, qui transportera les petits comme les grands.

Informations pratiques

Léon et Gustave, Sophie de Mullenheim – éditions Fleurus, mars 2021 – 233 pages – 14,90€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s