Trois, Valérie Perrin

Trois de Valérie Perrin

Une magnifique ode à l’amitié déclinée sur trente années. Un roman viscéralement humain.

Des amis inséparables

1987. Nous sommes dans une ville de province, à la Comelle, à la rentrée des classes. Dans la même section de CM2, Nina, Etienne et Adrien. Etienne le meneur, Nina le cœur et Adrien le suiveur. Ils ne le savent pas encore, mais une amitié très forte est en train de se mettre en place dans leur trio. De ces amitiés que l’on se promet à la vie à la mort. De ces liens si forts sur lesquels on est convaincu que le temps n’aura aucune emprise. Nina est le trait d’union entre eux, sans ambiguïté sur la nature des sentiments qui la lie aux deux garçons. Pour Etienne, elle représente une sœur. Pour Adrien, un idéal. Ils partagent tout, leurs joies comme leurs peines. Tout, enfin presque. Car chacun garde jalousement des secrets. Secrets qui vont finir par les éloigner les uns des autres. Que s’est-il donc passé ?

2017 : une voiture vient d’être repêchée à la Comelle, avec un cadavre à l’intérieur. Elle avait été volée en 1994. Qui a péri à l’intérieur du véhicule ? Cela a-t-il un rapport avec la disparition de Clotilde la même année, laquelle était la petite amie d’Etienne ?

Virginie, la mystérieuse narratrice du roman, semble en savoir long sur les liens du trio. Sur les hauts et les bas de leur amitié. De même que sur la disparition de Clotilde. Qui est cette femme, qui semble si proche d’Adrien, Nina et Etienne ? Un autre mystère à éclaircir au fil des pages…

Un roman dense, viscéralement humain

J’attends avec fébrilité chaque nouveau roman de Valérie Perrin. Après Les oubliés du dimanche, Changer l’eau des fleurs (chronique ICI), je me suis donc précipitée sur Trois. Et j’y ai retrouvé tout ce qui me séduit tellement chez cette auteure : sa capacité extraordinaire à donner de la chair à ses personnages, sa sensibilité à fleur de plume, la densité de ses histoires. Plus qu’un livre, c’est une immersion aux côtés des personnages, qu’elle nous offre, tant elle nous les rend vivants. Comme si nous étions témoins ou amis et non simples lecteurs.

Dans ce roman, elle aborde avec tact divers thèmes : l’amitié, la capacité à tenir ses promesses, la violence conjugale, la discrimination, le courage d’être soi, ou encore l’identité sexuelle. Elle nous invite à voir au-delà des apparences, à ne pas prendre pour argent comptant ce que l’on perçoit de l’autre ou ce qu’il nous donne à voir. Derrière un sourire peuvent se cacher des blessures. Derrière une assurance de façade, peut se dissimuler une grande difficulté à s’affirmer tel que l’on est vraiment. Au fil des pages, le voile se déchire, et chaque membre du trio nous apparait avec ses fragilités et ses faiblesses, ses secrets les plus intimes, ses peurs, ses doutes.

Une ode vibrante à l’amitié.

Informations pratiques

Trois, Valérie Perrin – éditions Albin Michel, avril 2021 – 21,90€ – 669 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s