Soy de Cuba au Casino de Paris, courez-y!

  • Soy de Cuba
  • Soy de Cuba
  • Soy de Cuba
  • Soy de Cuba
  • Soy de Cuba
  • Soy de Cuba
  • Soy de Cuba

Envie de voyager ? De vibrer ? De danser ? De fièvre latino ? C’est tout cela et bien davantage que vous offre Soy De Cuba, de retour avec son nouveau spectacle « Viva La Vida ! » au Casino de Paris ! Ne manquez surtout pas ce spectacle !

L’histoire de la comédie musicale Viva La Vida!

C’est la rencontre de deux étoiles, une danseuse cubaine hors-pair et un boxeur d’une élégance d’exception que tout semble pourtant opposer. Sauf peut-être la salsa… et l’amour

De la vénérable manufacture de cigares où l’on pousse souvent les tables le soir pour faire place à la musique et à la danse joyeuse de la « Compañı́a Mango Tabaco » jusqu’aux mythiques salles de boxe hors d’âge de La Havane, en route pour une comédie musicale en forme de voyage inoubliable aux rythmes cubains !

4 bonnes raisons d’aller voir ce spectacle enfiévré

  • Les 14 danseurs de la troupe et les six musiciens sont de véritables virtuoses, parmi les meilleurs de Cuba.
  • Aucun temps mort, les danses s’enchainent dans un rythme endiablé.
  • Une énergie communicative : le public applaudit, finit debout à se trémousser au rythme des salsas tant l’énergie sur scène est communicative.
  • Pour la sortie de confinement, il fallait un spectacle intense, gorgé de soleil, qui fasse voyager, vibrer et Soy de Cuba tient toutes ces promesses., véritable hymne à la vie.

Soy de Cuba vous donnera envie de danser sur le trottoir en quittant le Casino de Paris. Courez voir ce spectacle d’une grande sensualité et d’une énergie sidérante !

Informations pratiques

Où ? Casino de Paris, 16 rue de Clichy, Paris 9ème

Quand ? Jusqu’au 30/06/2021

Réservation des places : ICI

Citation du jour

La vraie liberté ne vient pas de notre situation : la vraie liberté est celle que l’on se donne, elle est en soi, elle est une façon d’appréhender l’existence, de vivre sa vie. Libre, on l’est ou on ne l’est pas. Si on est libre, on l’est quel que soit le contexte.

Laurent Gounelle – Intuitio – Calmann-Lévy

Intuitio Laurent Gounelle

Pour oublier la nuit, Françoise Bourdon

Un roman chevaleresque, avec une héroïne d’un incroyable panache. Ou quand une jeune femme, excellente fleurettiste, décide de venger sa mère, quitte à provoquer ses bourreaux en duel.

Secret de famille et vengeance

XVIIIème siècle, au lendemain de l’épidémie de peste en Provence. Julie est une magnifique jeune fille qui grandit avec son père, sa tante et son grand-père. Volontaire, redoutable fleurettiste, elle ne s’imagine pas reprendre l’entreprise familiale de faïencerie. Elle rêve plus grand. Plus loin. Indomptable.

De sa mère, elle n’a que peu de souvenirs, décédée de la peste alors qu’elle n’était âgée que de 4 ans. Peu de souvenirs et beaucoup de manques. Aussi, quand pour ses 20 ans, Julie se voit remettre une lettre que sa mère Livia avait écrite à son intention à la fin de sa courte vie, les pièces manquantes du puzzle se mettent en place. Le douloureux secret de Julia, dont la première partie de l’existence fut un véritable enfer, broie le cœur de Julie. Et le fait hurler à la vengeance. C’est décidé, et personne ne pourra l’en empêcher : Julie va retrouver ceux qui ont avili, exploité sa mère et la venger. Direction Aix-en-Provence, où résident paisiblement les notables aixois qui ont fait le malheur de sa mère, ainsi que la meilleure amie de cette dernière, Ninon.

Mais Julie n’a-t-elle pas sous-estimé ses adversaires ? Comment une jeune femme seule peut-elle obtenir réparation face à une bande de malfrats sans scrupules jouissant de nombreuses relations ? Julie ne se pose pas de question. Et fonce.

Un roman de cape et d’épée

J’ai été délicieusement surprise par ce roman de Françoise Bourdon, Pour oublier la nuit, aux éditions Calmann-Lévy Territoires. Séduite par ces héroïnes féminines, des femmes fortes, courageuses, viscéralement humaines, touchantes. Des femmes qui certes, éprouvent parfois de la peur, mais ne la laissent pas dicter leur conduite, leurs choix, leur chemin. Dès les premières pages, Françoise Bourdon instaure une ambiance mystérieuse autour du passé de Julia. Qu’a-t-elle vécu, enduré, dont elle ait si honte ? Que lui a t-on fait subir de si terrible pour que sa fille veuille la venger au péril de sa vie ? On s’engouffre au trot dans l’histoire, dans le sillage de Julie, tenus en haleine par l’intrigue, le rythme soutenu, les rebondissements multiples.

C’est envoutant, trépidant, envolé. Et diablement original !

Informations pratiques

Pour oublier la nuit, Françoise Bourdon – Editions Calmann-Lévy territoires, avril 2021 – 376 pages

Livre enfant : C’est quoi les dinosaures?

Les dinosaures

Votre enfant est passionné par les Vélociraptors et autres Tricératops? Alors ce livre à rabats sur les dinosaures est fait pour lui!

Tout savoir sur les dinosaures

Pas simple d’emmener son enfant voir un dinosaure…ni d’en adopter un. 😉 Alors les éditions Usborne ont fait venir les dinosaures à vous, grâce à ce livre qui rendra vos enfants incollables sur leurs monstres préférés.

Tout d’abord, les dinosaures existent-ils, en dehors des jouets à leur effigie, des films d’animation et des livres ? Car sait-on jamais si on en croisait un sur le chemin de l’école, il vaut mieux être averti ! A quoi ressemblaient les dinosaures, quelle était leur taille, que mangeaient-il, ou encore que sont-ils devenus, sont quelques unes des passionnantes questions auxquelles répond ce livre.

Un livre à rabats sur les dinosaures

La collection C’est quoi?, aux éditions Usborne, s’adresse aux enfants à partir de 4 ans. Quand ils se passionnent pour un sujet, ils deviennent de véritables mitraillettes, posent cent questions à la minute auxquelles il n’est pas toujours facile de répondre. Or les livres de cette collection se proposent justement d’apporter aux enfants des réponses claires et courtes, avec illustrations à l’appui. Des dessins tendres, joyeusement colorés renforcent le texte et des rabats mystérieux dissimulent les réponses.

C’est à la fois ludique, instructif et passionnant.

Informations pratiques

Les dinosaures, Marta Alvarez Miguens et Katie Daynes – éditions Usborne, Collection « C’est quoi? » –

Les possibles, Virginie Grimaldi

Virginie Grimaldi vous fera passer une fois encore du rire aux larmes, avec ce roman aussi jubilatoire qu’émouvant sur une relation père-fille chahutée par la vieillesse.

Un père très rock and roll

Juliane, bientôt quadra, aime avoir le contrôle, tout maitriser dans son organisation quotidienne. Un mode de vie possible jusqu’à l’arrivée de son père chez elle. Ce dernier a en effet mis le feu par inadvertance à sa maison et doit être relogé en urgence chez sa fille. Si Juliane adore ce père excentrique, fan d’indiens, de télé-achat, de hard rock écouté à fond et allergique à quelque contrainte que ce soit, elle est son exact opposé.  Autant dire que la cohabitation entre Juliane et son père, mais aussi son mari et son fils, risque d’être sportive.

Au fil des jours, Juliane note de plus en plus d’excentricités chez son père. Certes, il s’est toujours démarqué des autres papas depuis qu’elle est petite, au point parfois de lui avoir fait honte quand elle était ado, mais là, Juliane s’inquiète. Quand il décore l’arbre avec les Cd chéris de son mari, pour faire fuir les soi-disant merles venus manger les cerises… en plein hiver, elle a de sérieux doutes. Quand elle se confie à sa sœur qui vit outre-Atlantique, cette dernière tente de la rassurer. Mais bientôt, force lui est d’admettre qu’il a un souci. Il perd sans cesse ses affaires. Serait-il en train de perdre la tête ? Le ballet des examens commence alors… Et la valse des diagnostics aussi.  Est-ce le début de la fin ou l’occasion de faire du reste de leur vie la plus belle partie de leur existence ?

Devenir le parent de ses parents

Virginie Grimaldi a le talent rare de vous faire passer du rire aux larmes. Vraiment. Avec un humour inénarrable, une vibrante authenticité et une infinie tendresse, elle nous embarque dans son nouveau roman Les possibles

Cette fois, elle aborde le thème de la vieillesse, quand le parent perd peu à peu des facultés et que les rôles s’inversent. Ou quand il faut s’occuper de ses parents comme s’ils étaient des enfants. Avec beaucoup de finesse, elle analyse les différentes phases par lesquelles passe toute personne qui apprend que les jours d’un proche sont comptés : déni, colère, dépression, acceptation. Mais pas résignation. Car Juliane et sa sœur vont se saisir de ce temps qu’elles savent désormais compté pour offrir à leur père la possibilité de réaliser ses rêves. Pour passer à ses côtés les moments les plus intenses.

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour dire aux êtres chers combien on les aime et illuminer leur vie.

Informations pratiques

Les possibles, Virginie Grimaldi- Editions fayard, mai 2021 – 19,50€ – 374 pages

Le bonheur l’emportera, Amélie Antoine

le bonheur l'emportera

Un roman choral bouleversant, sur une famille dont le petit garçon se sent différent des autres. Doit-il refouler ce qu’il ressent ou s’efforcer de se faire accepter tel qu’il sait être ? Et comment réagir en tant que parent ? Magnifique.

Un adolescent mal dans sa peau

Depuis quelques mois, Maël, 11 ans ½ est de plus en plus replié sur lui-même, solitaire, maussade, ce qui n’est pas sans susciter l’inquiétude de Joachim, son père. Une inquiétude que ne partage pas la mère, Sophie. Courant d’un train à l’autre, car ils vivent à Lille et elle enseigne à Paris, elle n’a pas trop le temps de s’attarder sur les soucis de l’enfant. Et puis, Sophie n’est pas de nature inquiète comme son mari et préfère se dire que les « problèmes » de son fils passeront avec le temps.

Alors que Sophie sait mais fait l’autruche, Joachim décide de prendre le taureau par les cornes et de lui faire voir un psychothérapeute. Seul à soutenir l’enfant, avec un point de vue opposé à Sophie, il est heureux de trouver chez une collègue une oreille attentive et compréhensive. Jusqu’au dérapage qui va créer un séisme dans la cellule familiale.

Mais dans cette famille qui n’a pas de secret l’un envers l’autre ? Les activités de Joachim, l’origine du mal-être de Maël, Sophie et la naissance de son fils, chacun a sa part de mystère…

Être parents d’un enfant différent

Je suis Amélie Antoine de roman en roman et force est de constater qu’à chaque fois la magie opère. La romancière a le don de vous embarquer dans son univers dès les toutes premières lignes et de vous faire vivre au diapason des émotions de ses personnages jusqu’à la toute fin. Une magie qui tient à l’extrême justesse de l’analyse psychologique de ses personnages, à la façon extraordinaire qu’elle a de les faire vivre, de leur donner de la chair. Les personnages deviennent des personnes et le lecteur un témoin de leur vie.

Avec Le bonheur l’emportera, paru aux éditions XO, Amélie Antoine évoque la situation complexe de parents d’un enfant différent. Une différence particulière que je ne vais pas déflorer ici, mais une analyse qui pourrait s’étendre à toute forme de différence. Comment réagiriez-vous en tant que parents ? S’il est tentant de répondre spontanément que quel que soit l’enfant, quelle que soit sa différence, vous l’aimeriez, la réalité est bien plus complexe. Et c’est cette complexité qu’a saisie à merveille Amélie Antoine. Le père et la mère ont des réactions diamétralement opposées, l’un très impliqué, l’autre fuyant, quand bien même tous deux aiment l’enfant. Mais devenir parent, c’est s’adapter, renoncer aussi à une certaine vision de l’enfant, faire son deuil de certaines projections et l’accepter dans sa différence.  

J’ai éprouvé une immense empathie pour les trois personnages, les larmes aux yeux bien souvent. Bouleversée. Ce roman est terriblement émouvant, beau, profond. C’est un roman sur l’acceptation, le respect des différences, la difficulté du métier de parents. Et bien sûr, un roman sur l’amour.

Un roman qui continue à vivre dans l’esprit du lecteur bien après la lecture.

Informations pratiques

Le bonheur l’emportera, Amélie Antoine- éditions XO, mai 2021 – 377 pages – 19,90€

Le petit Larousse cuisinier : The must have

Le Larousse cuisinier

Ceci n’est pas un énième livre de cuisine, c’est LE livre de cuisine qu’il faut avoir pour ne jamais manquer d’idées. Recettes pas à pas pour débutants, recettes élaborées, recettes traditionnelles, recettes équilibrées, recettes festives ou exotiques, plus de 300 délicieuses recettes vous attendent!

Plus de 300 recettes dans tous les registres

Qui ne s’est jamais trouvé à court d’idées de menus? Qui n’a jamais eu le sentiment de cuisiner un peu toujours la même chose? Cela nous est tous arrivé. Mais ce n’est pas une fatalité! Car ce livre génial va voler à votre secours.

Il s’organise en 9 parties. Les recettes pour l’apéritif : chips maison, planche apéro basque ou mexicaine. Il poursuit avec de petites entrées faciles à réaliser, du chèvre frais aux pêches mesclun et amandes au ceviche, en passant par un flan de courgettes. Adepte des grands classiques de cuisine? Alors à vous le bœuf bourguignon, les tomates farcies ou l’osso-buco à la milanaise, pour ne citer que ces exemples. Quant aux petits plats du quotidien, véritables casse-têtes parfois, tant on peine à se renouveler, ils deviendront un jeu d’enfant. Plus de 40 recettes vous sont proposées, des boulettes de bœuf à la sauce tomate à la fricassée de calmars aux olives, en passant par les incontournables pizzas.

Vous êtes végétarien et cherchez des recettes à base de légumes uniquement? Pas de souci, plus de 40 recettes mettent les légumes à l’honneur, du potage de légumes aux croquettes et purée aux olives. Si au contraire, vous êtes un adepte des pâtes, riz et autres graines, alors pas de panique, là aussi vous aurez l’embarras du choix entre les tagliatelles aux petits pois et au jambon, les frites de polenta ou le risotto aux fèves et aux asperges entre autres.

Mais ce n’est pas tout! Ces confinements successifs vous ont donné envie de voyager, de recevoir à nouveau à la maison autour de bons petits plats? Alors Le Larousse cuisinier a pensé à vous avec son chapitre sur les recettes exotiques et celui intitulé Venez manger à la maison.

Comme vous le voyez, il y en a pour tous les gouts et toutes les envies!

Le Larousse cuisinier, LA référence

Le Larousse cuisinier est vraiment LA référence de tous les amoureux des fourneaux. Et dans cette édition collector, non seulement le contenu est une mine d’inspiration merveilleuse, mais l’objet livre lui-même est magnifique, avec sa tranche dorée et sa couverture si joliment travaillée.

Que vous soyez un as des fourneaux ou débutant en cuisine, vous trouverez votre bonheur dans ce livre qui contient plus de 300 idées de repas clairement expliquées et mises en images.

Ses atouts sont multiples :

  • Il est adapté à tous les niveaux : ateliers pour les débutants, recettes plus élaborées pour les experts. Des ateliers avec des photos et des textes courts vous enseignent étape par étape comment découper la viande, pocher un œuf, paner une escalope et mille autres techniques culinaires.
  • Il est clair : les explications sont faciles à comprendre, claires, courtes.
  • Il propose un vaste choix : traditionnelle, exotique, familiale, express, légère, végétarienne, festive, toutes les cuisines sont présentes pour satisfaire le plus grand nombre.
  • Des pictogrammes sous le nom de chaque recette vous renseignent un un clin d’œil sur le temps de préparation, de cuisson, le nombre de personnes, la possibilité de conservation ou non.

C’est donc un livre complet que chacun doit avoir dans sa cuisine, aspirant à Top chef ou pas!

Informations pratiques

Le Larousse cuisinier, édition collector – éditions Larousse – 512 pages illustrées – 24,95€

Le cerf-volant, Laetitia Colombani

le cerf volant

Vous aviez aimé La tresse ? Vous allez adorer Le cerf-volant de Laetitia Colombani. Le destin croisé d’une française, d’une jeune fille révoltée et d’une enfant exploitée en Inde. Une immersion bouleversante et édifiante dans un pays où naître femme est une malédiction.

S’exiler pour se reconstruire

Terrassée par un drame personnel, Léna décide de tout plaquer en France et de venir panser ses blessures au bout du monde, en Inde. Mais elle réalise son erreur une fois là-bas : où que l’on aille, on emporte ses blessures, son chagrin en soi. La distance physique ne met pas de distance mentale. Jusqu’à ce jour où elle frôle la noyade et est sauvée par la red brigade qu’une fillette témoin du drame a alertée. Désireuse de prouver sa gratitude à la fillette prénommée Lalita, elle se met à sa recherche à la sortie de l’hôpital. Et découvre avec stupeur que la gamine d’une dizaine d’années est exploitée dans le restaurant de son oncle et ne sait ni lire ni écrire vu qu’il ne la laisse pas fréquenter l’école. Une condition hélas souvent réservée aux fillettes en Inde, où naître femme est une véritable malédiction. Esclave de leurs parents, bonnes à tout faire, les femmes sont victimes de mariages arrangés dès l’âge de 10 ans et deviennent l’esclave de leur mari et de leur belle-famille. Traitées en sous-êtres humains.

Or Lalita manifeste une soif d’apprendre et une intelligence peu communes. Léna, qui a enseigné avec passion pendant 20 ans en France, décide alors de lui apprendre à lire et à écrire. Et lui offre ce-faisant bien plus que l’instruction : l’accès à la liberté, à l’indépendance financière, à un travail plus tard. Mais l’oncle de Lalita va-t-il accepter de perdre une main d’œuvre aussi bon marché ? Peut-elle changer le monde, aussi bien intentionnée soit-elle, et balayer des siècles de traditions ? Et Léna, que fuit-elle? Trouvera-t-elle l’apaisement?

La condition des femmes en Inde

C’est avec bonheur que je suis Laetitia Colombani de roman en roman. J’ai adoré La tresse (Chronique ICI), mais aussi Les victorieuses (chronique ) pour la profonde humanité des personnages, la sensibilité et la fluidité de l’écriture. Alors forcément, en apprenant la sortie chez Grasset de son nouveau roman, Le cerf-volant, je me suis précipitée dessus.

Et c’est un ENORME coup de cœur !

Dans ce roman, Laetitia Colombani revient (comme dans La tresse) sur le sort des Intouchables (ou Dalits) en Inde. Une caste d’êtres victimes d’incessantes discriminations, jugés impurs et rejetés. Naitre femme et membre de cette caste est par conséquent une double peine.

L’institutrice française espère changer le destin des fillettes du village, consciente qu’elle va devoir combattre des siècles de traditions, les réticences des familles. Mais consciente aussi « que l’éducation est leur seule chance de s’affranchir du sort auquel leur naissance les a condamnées. » Même s’il est illusoire de penser que vouloir changer les mentalités suffira à y parvenir, sortir ne serait-ce qu’une enfant de l’esclavage auquel elle était promise justifie à lui seul d’agir. L’inde est le plus grand marché de main d’œuvre enfantine au monde. Des petites mains quasiment gratuites, particulièrement dans la caste des Intouchables.

Le combat de cette française, venue se reconstruire au bout du monde, est magnifique. Indiciblement émouvant. Et ce roman rappelle si besoin, combien la condition des femmes en Inde est problématique, mais aussi que l’esclavage n’est pas aboli, comme le prouvent ces enfants contraints de travailler dès leur plus jeune âge dans des conditions inhumaines.

Un roman édifiant, dont la gravité du sujet n’empêche pas Laetitia COLOMBANI d’en avoir fait un livre lumineux et porteur d’espoir.

Informations pratiques

Le cerf-volant, Laetitia Colombani – éditions Grasset, juin 2021 – 205 pages -18,50€

Livre enfant : Qu’est-ce qu’un virus?

Qu'est-ce qu'un virus?

La pandémie de Covid-19 a bouleversé nos vies ces derniers mois. Et celles des enfants. Face à leurs questionnements, leurs inquiétudes, il n’est pas toujours évident de trouver comment leur répondre, leur expliquer, les apaiser. Ce livre vous apportera des réponses claires.

A partir de 4 ans.

Qu’est-ce qu’un virus?

Qu’est-ce qu’un virus? Difficile d’échapper à cette question de la part de nos chères têtes blondes en cette période où le virus est dans toutes les bouches, tous les médias, conditionne tous nos déplacements et tous nos gestes. Dans cet album très joliment illustré, l’auteure explique de façon très accessible aux enfants, tout ce qui a trait au virus. Qu’est-ce qu’un virus? D’où vient-il? Peut-on le voir? Mais aussi, comment se propage-t-il? Comment guérir? Pourquoi doit-on se laver les mains? Comment le combattre? Qu’est-ce qu’un vaccin? Et bien d’autres questions encore. La réponse à ces questions, qui se font l’écho de celles que se posent les enfants, se trouve cachée sous un rabat.

Un album illustré sur les virus

Qu’est-ce qu’un virus, de Katie Daynes et Kirsti Beautyman, paru aux éditions Usborne, s’adresse aux enfants dès 4 ans. Les enfants sont d’insatiables curieux. Nous voir masqués, ne plus pouvoir embrasser des proches, devoir prendre de multiples précautions pour éviter la contamination peut, sinon les inquiéter, du moins les interroger. Or cet ouvrage, grâce à des textes couts, du vocabulaire simple, apporte des réponses aux enfants. Il permet de chasser leurs inquiétudes, de mieux comprendre le monde qui les entoure ainsi que la nécessité du lavage soigneux des mains.

Un livre très bien conçu, avec un côté ludique grâce aux illustrations et aux rabats mystérieux, véritable outil pédagogique pour les parents.

Informations pratiques

Qu’est-ce qu’un virus, Katie Daynes (texte) et Kirsti Beautyman (illustrations) – Ediions Usborne, collection « Mes premières questions » – 9,95€ – 1é pages illustrées à rabats