Les portes du Paradis sont fermées le lundi, Camille Lesur

Les portes du paradis sont fermées le lundi

Un roman lumineux, positif, qui invite à ne pas se laisser submerger par les épreuves de la vie, lesquelles peuvent être l’occasion d’un nouveau départ, plus riche, plus épanouissant.

Divorce : une fin ou un nouveau départ ?

Quand l’avocate appelle Alice pour lui dire que son mari a signé les papiers du divorce, la trentenaire s’effondre Elle comprend que désormais tout espoir est vain. Thomas ne reviendra pas. Jamais. Thomas, celui qui était son phare, son roc, sa raison de vivre. Thomas, l’homme dont elle a partagé la vie pendant 12 ans, avec lequel elle s’est mariée. Avec lequel elle a espéré, en vain, faire un enfant.

Dans un sursaut de désespoir, elle se jette du haut d’une falaise. Mais en ce lundi, le ciel ne veut pas d’elle, les portes du Paradis sont fermées. C’est un couple âgé et bienveillant, Robert et Madeleine, qui la recueillent à bord de leur voilier, prennent soin d’elle comme de leur propre fille. Et l’emmènent avec eux jusque Ténériffe.  

Commence pour Le couple comme pour Alice une croisière en eaux tantôt paisibles, tantôt agitées. Mais l’amitié naissante entre le trio va les aider à affronter les vents contraires. Fussent-ils de terribles tempêtes.

Et si cet échec sentimental visait à recentrer Alice, à la remettre sur sa voie, celle de l’épanouissement personnel ? Ce divorce ne s’arrête-t-il à n’être qu’une épreuve ou peut-il se révéler une chance de tout recommencer à zéro, en mieux ? Tout est question de recul, de regard, de foi en soi et en la vie.

Un roman positif, bienveillant

C’est un roman très rythmé que nous offre Camille Lesur avec Les portes du Paradis sont fermées le lundi, aux éditions Jouvence. A l’image du bateau sur lequel ils voguent, les personnages connaissent des hauts et des bas, tombent dans le creux de la vague par moments, mais pour mieux regonfler leur voilure ensuite.

C’est un roman qui invite chacun à porter son regard au-delà des épreuves rencontrées. Plus haut. Plus loin. A l’image de la Pequena muerte : « c’est quand ta vie s’effondre pour te permettre de tout recommencer et de suivre ton chemin. Chaque rencontre, chaque évènement nous conduit vers ce que nous devons accomplir. (…) Il faut avoir le courage de tout effacer pour tout recommencer. » C’est cette résilience que va vivre Alice, entourée de l’affection de Robert et Madeleine notamment.

Les personnages sont très humains, très attachants, très touchants, de sorte qu’on met les voiles avec eux dès les premières pages. Cette croisière est une formidable ode à l’amitié, à la solidarité, à l’amour. Et à l’espoir.

Une lecture très agréable, rafraichissante, lumineuse, idéale pour accompagner vos vacances!

Informations pratiques

Les portes du Paradis sont fermées le lundi, Camille Lesur – éditions Jouvence, juin 2021 – 315 pages – 17,90€