Alice et les autres, Vinciane Moeschler

Alice et les autres

En cette rentre littéraire, Vinciane Meschler nous offre un roman indiciblement fort sur le trouble de personnalité multiple. Mais surtout, un roman vibrant d’amour. Magnifique.

Trouble de la personnalité multiple

Le couple Morin mène une existence en apparence paisible, avec leurs trois enfants. Pourtant, un jour Mme Morin sent les inquiétudes la gagner quand elle surprend son mari se levant en catimini à 4h du matin et partant avant l’aube. Où va-t-il à pareille heure ? Certainement pas voir un client. Lui cache-t-il une maitresse, une double vie ?

Des inquiétudes infondées. Guy ne mène pas de double vie. Sa femme si. Même plus de deux. Mais elle n’en a aucun souvenir. Ne joue pas avec lui ni le lui ment. Elle est malade, atteinte d’un trouble dissociatif de la personnalité, aussi appelé trouble de la personnalité multiple, depuis l’âge de 15 ans. Tantôt elle devient Alice, une petite fille abusée, tantôt Jasmine une infirmière bienveillante. A d’autres moments, elle est Betty une jeune femme libérée, ou Emile un vieillard abusif. De ces brusques changements de personnalité, Mme Morin n’a aucun souvenir. Son entourage si. Et chacun essaye de composer avec. Plus ou moins bien.

Coup de cœur de cette rentrée littéraire

Avec Alice et les autres, paru en cette rentrée littéraire chez Mercure de France, Vinciane Moeschler aborde avec brio le sujet perturbant des troubles de la personnalité. Un roman choral mené avec finesse, qui permet de mesurer, pour chaque membre de la famille mais aussi pour son psy, comment est vécue cette situation. Comment elle est acceptée ou non. Car avoir face à soi une personne qui parle et agit d’une manière différente de façon évidente, comme si une autre personne avait pris possession d’elle, a forcément des répercussions sur l’équilibre psychique de son entourage. Comment vivre avec ce handicap relationnel, avec cette maladie aussi envahissante que déstabilisante ?

Ce que j’ai le plus apprécié je crois, en dehors de l’extrême justesse de l’analyse, de la sensibilité de l’écriture, c’est la capacité de l’auteure à avoir transformé un sujet relativement lourd, en un roman lumineux. Car plus fort que la maladie, plus fort que les obstacles que ce trouble érige, il y a l’amour. L’amour fou d’un homme pour sa femme, envers et contre tout.

Magnifique. Coup de cœur de cette rentrée littéraire !

Informations pratiques

Alice et les autres, Vinciane Moeschler- Editions Mercure de France, aout 2021 – rentrée littéraire – 194 pages – 18€