Revenir à toi, Léonor de Récondo

revenir à toi

Une rentrée littéraire sous le signe de l’émotion avec « Revenir à toi », un magnifique roman de Léonor de Récondo.

Retrouver sa mère

Magdalena est une comédienne connue et reconnue, tant au théâtre qu’au cinéma. Quand son agent l’appelle, pour lui dire qu’on a retrouvé sa mère disparue 30 ans plus tôt, elle n’hésite pas. Elle plaque tout et prend le premier train de Paris pour Bordeaux, sans aucun bagage. Juste avec ses souvenirs.

Tandis que les kilomètres et les paysages défilent par la fenêtre du train, elle se souvient de son enfance. De sa maman, Apollonia, qui passait ses journées allongée, mutique, en proie à une dépression profonde. De ses grands parents paternels chez lesquels ils vivaient tous. De l’empathie de son grand-père envers sa mère et du mépris de sa grand-mère envers cette dernière. Du jour terrible où son père lui a annoncé au retour de l’école que sa mère était partie. Elle était alors âgée de 14 ans.

Partie où ? Combien de temps ? Pourquoi ? Personne ne veut ou ne peut lui donner de réponse. Inlassablement, Magdalena revient à la charge. Questionne. Sans succès. Quand peu de temps après, son père rencontre une autre femme et part vivre chez elle, laissant Magdalena chez ses grands-parents, il lui faut encore surmonter cette épreuve. Composer avec le vide, l’absence, le manque.

Le théâtre devient alors sa colonne vertébrale, son oxygène. Jusqu’à ce jour où le passé la rattrape.

Se réapproprier son passé

Revenir à toi, de Léonor de Récondo, ou comment se réapproprier son passé. Comment reconstituer le puzzle de sa vie, sans plus jouer, sans masque. Outre un bouleversant roman d’amour filial, c’est un bel hommage au théâtre que nous offre la romancière. Antigone a toujours résonné de façon très forte chez Magdalena. Sans qu’elle ne comprenne pourquoi. Mais ce qui n’était jusqu’alors qu’un constat fait soudain sens : elle était le porte-voix d’Antigone car sa vie, derrière son sourire de façade, sa joie apparente, cachait une blessure. Celle de l’arrachement à sa mère, de l’abandon de son père, de cette vie familiale sacrifiée. Un vide béant. Dès lors, se glisser dans la peau de personnages lui a permis de crier sa colère, sa douleur, son chagrin, ce qu’elle ne s’autorisait jamais à faire dans la vie. Et quand elle découvre le secret des origines de sa mère, les blessures qui l’ont fait plonger dans une si profonde dépression, elle réalise qu’elle n’est pas la seule à porter ce fardeau du secret, du vide, du chagrin. Les points d’interrogation s’effacent. Chacune peut se réapproprier son passé, sa vie. Et avancer.

C’est indiciblement émouvant, d’une grande fluidité et d’une grande justesse.

Informations pratiques

Revenir à toi, Léonor de Récondo – rentrée littéraire – éditions Grasset, août 2021 – 176 pages