Au-delà de la mer, Paul Lynch

au delà de la mer Lyn
ch

Deux hommes en plein océan, au cœur d’une terrible tempête. Face à face entre deux personnalités que tout oppose et face à face avec soi-même.

Au cœur de la tempête

Dans ce petit port d’Amérique du Sud, Arturo, le patron, a bien tenté de faire entendre raison à Bolivar. En vain. Malgré la tempête annoncée et le fait que pratiquement tous les autres bateaux soient restés à l’ancre, il veut partir en mer. Entêtement ? Inconscience ? Cupidité ? Et comme si son entêtement ne suffisait pas, son acolyte, un pêcheur expérimenté comme lui, n’est pas là. Pour l’accompagner, il devra se contenter d’un jeunot novice, prénommé Hector. Un ado qui laisse derrière lui sa petite amie et son lycée pour une sortie en mer censée lui rapporter un peu d’argent de poche.

Tous deux prennent la mer, l’un confiant, l’autre tremblant. Mais les premières heures semblent donner raison à la détermination de Bolivar. Ils peuvent pêcher tranquillement. Jusqu’à cette nuit où les éléments se déchainent brusquement. Un terrible ouragan fonce droit sur leur embarcation. Le bateau est balloté comme une coquille de noix, submergé par les paquets de mer qui déferlent sans cesse et malmènent l’équipage. Sans plus de moteur, de radio ni de nourriture, commence alors une longue dérive au milieu de l’océan Pacifique. L’occasion pour les deux marins d’un face-à-face forcé, l’un avec l’autre, mais aussi avec leur propre conscience. Qu’ont-ils fait de leur vie ? Ont-ils des regrets ? Des remords ? Qu’est-ce que le bonheur ? La culpabilité? Autant de questions métaphysiques auxquelles leur longue dérive leur laisse le loisir de penser.

Rédemption

J’avais découvert Paul Lynch en 2014 avec son magnifique roman Un ciel rouge le matin (chronique en cliquant sur le titre). Je le retrouve avec bonheur dans Au-delà de la mer, paru aux éditions Albin Michel en cette rentrée littéraire.

C’est un roman dans lequel Paul Lynch cherche à mettre ses personnages face à eux-mêmes. Alors qu’il y a de grandes chances pour qu’ils n’en sortent pas vivants, qu’ils n’ont plus rien à perdre et ont tout à gagner au contraire à se montrer tels qu’ils sont vraiment, ils reviennent sur leurs choix de vie, leurs motivations, le sens de la vie, la notion de liberté, de vérité. Ils laissent tomber les masques. L’occasion pour Bolivar, si cynique, si indifférent aux autres jusqu’alors, de faire rédemption. De se métamorphoser sous la menace de la mort.

Un roman méditatif sur la condition humaine, où homme et nature s’affrontent. Une nature malmenée par l’homme avec cette mer jonchée de détritus, qui prend ici sa revanche et lui réclame des comptes.  Un roman d’une grande intensité et d’une grande puissance évocatrice.

Paul Lynch

Informations pratiques

Au-delà de la mer, Paul Lynch- rentrée littéraire – Editions Albin Michel, août 2021 – 232 pages – 19,90€