Nina Wähä : Au nom des miens

Au nom des miens Waha

Tenté(e) par un voyage au fin fond de la Finlande, en Tornédalie ? Si de surcroit je vous propose un hébergement chez la famille Toimi et leurs douze enfants, le dépaysement sera garanti ! Un roman polyphonique au ton furieusement drôle et cruel à la fois.

Retour aux sources

Pour les fêtes de Noël en cette fin des années 80, Annie, 27 ans, se résout à retourner en pleine campagne finlandaise, auprès des siens. Ainée de 14 enfants dont deux sont décédés, elle a toujours su qu’elle partirait un jour loin de là, qu’elle ne supporterait pas de vivre une vie aussi monotone et sans perspective que sa mère Siri. Tout sauf ça. Et en effet, jeune adulte, elle a pris le contrôle de sa destinée, a quitté les siens et sa vie étriquée pour s’établir en Suède, plus précisément à Stockholm, entrainant son frère Lauri, homosexuel, dans son sillage.

En arrivant dans la maison familiale, elle constate que rien n’a changé. Sa mère s’échine toujours à entretenir la maison, à s’occuper des enfants avec un amour indéfectible, comme résignée à son sort. Tandis que son père, glaçant comme le vent d’hiver qui s’engouffre par la porte ouverte, continue à faire régner la terreur sur femme et enfants. Tout s’annonçait donc immuable dans cette grande famille. Mais cette année, les ainés se sont assigné une mission :  convaincre leur mère qu’elle doit divorcer. Non pas que le divorce soit une solution possible mais la seule envisageable. Selon eux. Mais selon Siri ? Les secrets de famille révélés au fil des discussions vont-ils peser suffisamment lourd dans la balance pour donner à Siri l’impulsion de partir ?

Secrets de famille

Avec Au nom des miens, Nina Wähä nous offre une galerie de personnages très riche, avec des personnalités très tranchées et une analyse psychologique très fine de chacun. Lire les mésaventures de cette famille est vraiment jubilatoire au niveau du style : l’humour de la romancière est décapant et délicieusement cynique parfois. Ce qui contrebalance la gravité des sujets et des révélations du clan. On voyage dans le temps auprès des membres de la famille, on déterre un à un les secrets qui les lient, les blessures et les colères dissimulées. Colères au point d’ourdir un meurtre ? Qui sait, Nina Wähä jouera avec vos nerfs jusqu’à la toute fin.

Ce roman est aussi une invitation à prendre le contrôle de sa vie, à ne pas se satisfaire d’à peu près, à oser rêver plus grand, plus loin, plus beau. Et à se donner les moyens de concrétiser ses rêves.

Alors, avez-vous réservé votre billet pour la Finlande auprès de la compagnie Robert Laffont ?

Informations pratiques

Nina Wähä, Au nom des miens – Traduction du suédois par Anna Postel – éditions Robert Laffont, août 2021- 489 pages – 22,90€