La deuxième femme, Louise Mey

la deuxième femme Louise Mey

Un thriller psychologique magistralement mené, qui nous plonge dans le mécanisme de l’emprise et de la violence conjugale. Comment se sortir du piège d’une relation toxique ?

Emprise et violence psychologique

Sandrine est bourrée de complexes. Elle ne supporte pas son corps trop enrobé, son visage trop fade, son incapacité à s’exprimer en public sans bafouiller. Alors au travail elle s’isole, fuit la pause déjeuner avec ses collègues.

Mais un jour, elle croise un père éploré, dont la femme a disparu et finit par être considérée comme morte. Touchée par sa détresse, par le petit garçon mutique qui lui tient la main, elle est encore plus bouleversée par l’attention que cet homme lui porte en retour, par ce regard non méprisant qu’il porte sur elle. Elle n’est soudain plus ce passe-muraille dans le regard des autres. Pour cet homme, elle n’est plus transparente mais devient aimable au sens digne d’amour. Auprès du père et de son petit garçon, Sandrine semble enfin avoir trouvé une place. Sa place.

Et de se plier en quatre pour rendre la vie plus douce à l’homme et à son fils, pour leur témoigner sa reconnaissance d’être acceptée par eux.

Mais un jour aux infos, on annonce que la première femme, présumée morte, a été retrouvée vivante. La première femme, celle qui était là avant elle. Celle qui a mis au monde l’enfant mutique. Celle à qui la place revient de droit au sein de ce foyer.

Un séisme qui va affecter non seulement Sandrine mais tous les proches de cette famille et faire s’effondrer les apparences de bonheur conjugal.

Un thriller psychologique magistral

Avec La deuxième femme, paru aux éditions Pocket, Louise Mey offre au lecteur une plongée saisissante et brillante au cœur du mécanisme de l’emprise. Peu à peu, le bonheur apparent vole en éclats. L’homme attentionné et aimant se révèle sous un jour plus sombre, cruel, alternant entre violence et douceur, tendresse et humiliations. Docteur Jekyll et Mister Hyde. Cette alternance d’amour et de violence a sur le cerveau de Sandrine un effet paralysant. En état de sidération, Sandrine ne sait plus comment réagir, évite de le contrarier, guette les moments où il redevient cet homme doux qui l’a attirait au début.

Avec un style incisif, une tension constante, Louise Mey prend le lecteur dans l’engrenage de son histoire, le piège dans une envie frénétique de tourner les pages. On est saisit par la justesse de l’analyse, glacé par la violence insidieuse qui se met en place, bouleversé par le sort de cette femme. Un roman nécessaire, d’une intensité inouïe, pour que cessent ces jugements hâtifs et lapidaires envers ces femmes qui ne parviennent pas à quitter leurs bourreaux, faute d’une compréhension réelle du mécanisme pervers de l’emprise.

Informations pratiques

La deuxième femme, Louise Mey- Editions Pocket, décembre 2021 – 345 pages – 7,60€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s