Zazaï : Liberté, ma dernière frontière

Liberté ma dernière frontière

Le témoignage bouleversant d’un jeune afghan de 15 ans contraint à l’exil pour fuir les talibans. Son errance de six mois sur les routes avec la faim, le froid, la neige, le désert pour rejoindre la France.

Six mois d’enfer sur les routes de l’exil

Nous sommes en 2013. Zazaï a tout juste 15 ans, quand sa mère et son oncle paient un passeur et l’obligent à quitter l’Afghanistan. C’est le cœur déchiré que sa famille prend cette décision, mais ils n’ont pas le choix. A 15 ans, Zazaï est en âge de combattre, qu’il le veuille ou non, et seules deux perspectives s’offrent à lui s’il reste au pays : être embrigadé par les talibans ou être enrôlé par l’armée. Son oncle paie grassement un chef de filière, prénommé Nabi, pour assurer le passage des frontières de l’Afghanistan à la France. Mais pour les passeurs, toutes les occasions sont bonnes pour racketter les familles des migrants, pour exiger davantage d’argent pour accompagner de pays en pays leurs proches et organiser les « games » (passages de frontière où les migrants jouent leur vie). Commencent alors six mois d’errance avec la faim et la soif, le froid alternant avec la chaleur extrême, dans des conditions inhumaines. Six mois de coups, d’humiliations, de rançonnages, de prise d’otages, de squats immondes, de camps miséreux et de foyers. Certains ne verront jamais l’eldorado promis, perdront la vie en chemin. Zazaï, à force de courage et de volonté, arrivera en France.

Un témoignage véritable message d’espoir

Julie Ewa a prêté sa plume à la voix de Zazaï dans Liberté, ma dernière frontière, paru aux éditions de l’Archipel. Le témoignage bouleversant d’un jeune afghan contraint de fuir seul la guerre, le terrorisme, dans l’espoir de trouver l’asile dans un pays européen. Pendant six mois, il va cheminer sur des routes toutes plus pénibles et plus dangereuses les unes que les autres, victime de la cupidité des passeurs et de la violence de certains policiers. Traité comme un chien. Pakistan, Iran, Turquie, Bulgarie, Serbie, Hongrie, Italie furent les pays étapes de son long exil, jusqu’à son arrivée six mois plus tard en France.

C’est une leçon de courage et d’espoir que nous livre le jeune homme. Malgré l’inhumaine difficulté de cet exil, il n’a jamais renoncé. Mieux, il a réussi à trouver sa place en France, apprenant la langue, reprenant ses études et se formant au métier d’électricien pour lequel il a trouvé un emploi à Strasbourg. Si nombre d’individus sinistres ont jalonné son parcours, s’enrichissant sans scrupule sur le dos des migrants, ce témoignage montre aussi qu’une tradition d’accueil, de compassion, d’ouverture à l’autre demeure dans nombre de pays dont la France.

Un témoignage édifiant. Nécessaire.

Un voyage vers la fraternité.

Informations pratiques

Liberté, ma dernière frontière, Zazai et Julie Ewa – Préface Xavier Emmanuelli– éditions de l’Archipel, janvier 2022-18€- 266 pages