Julien Sandrel : Merci, Grazie, Thank you

Julien Sandrel Merci Grazie Thank you

Il n’est rien de pire à la fin d’une vie, que de n’avoir pas su ou pas pu exprimer sa gratitude à celles et ceux qui vous ont aidé, aimé. Tel est le fil rouge de ce roman d’une tendresse infinie.

Devenir riche

Tout a commencé 20 ans plus tôt, quand une voyante a prédit à Gina qu’elle allait gagner une grosse somme d’argent. Et mourir peu de temps après. Une prédiction à laquelle elle n’a plus guère accordé d’importance, jusqu’à ce jour où, alors âgée de 85 ans, Gina rafle la mise dans un casino d’Enghien-les-Bains. Son gain ? Plus d’un million d’euros. La voyante avait donc raison sur ce point. Et sur le second ?…

Chloé, la petite fille de Gina, est une jeune femme qui s’est toujours attachée à faire ce que ses parents attendaient d’elle, sans jamais s’autoriser à se demander si cela lui correspondait. Brillante élève, elle est devenue cadre bancaire à Singapour. Mais aujourd’hui, elle est confrontée à un choix difficile, choix dont elle n’a parlé à personne et qu’elle doit faire seule en son âme et conscience.

Olga, c’est la voisine et amie inséparable de Gina. Une septuagénaire enjouée, fantasque et fumeuse de pétards.

Quand Gina, consciente que l’argent ne fait pas le bonheur à lui seul mais y contribue, décide d’employer sa fortune à remercier toutes les personnes qui ont croisé son chemin depuis l’enfance, en lui apportant leur aide, leur affection, l’espace d’un jour ou de plusieurs années, elle n’imagine pas qu’elle va entrainer Chloé et Olga dans son aventure. Et permettre à chacune de grandir.

Un chemin de gratitude et de liberté

Merci, Grazie, Thank you, paru en ce mois de mars aux éditions Calmann-Lévy, est le cinquième roman de Julien Sandrel. Un roman qui nous emmène sur le chemin de la gratitude : y-a-t-il pire regret que d’arriver à la fin de sa vie sans avoir pu ou su remercier les personnes qui ont compté pour nous ? C’est ce que réalise Gina, octogénaire. Consciente que, vu son grand-âge, son temps est compté, elle met d’autant plus d’énergie à son entreprise. Une reconnaissance qui la conduit à remonter le temps, à déterrer des secrets et des sentiments de culpabilité enfouis au plus profond d’elle-même.

Ce n’est donc pas seulement un voyage à travers la France et les Etats-Unis qu’entreprend Gina, c’est aussi et tout autant un voyage intérieur, une libération. Car oser se montrer tel que l‘on est, affronter le regard des autres, se libérer du poids des secrets est salvateur. Une prise de conscience qu’elle va transmettre à sa petite fille Chloé, l’aidant ainsi à trancher dans ses térébrants questionnements.

Et c’est peut-être la morale de cette histoire tendre, émouvante et non dénuée d’humour : assumer ses choix, ses envies, ses besoins, ses faiblesses, oser être et non plus juste paraitre, est la clé du bonheur. Du moins une des clés.

Alors Grazie, Merci, Thank you Julien, pour ce roman qui fait tant de bien !

Autres romans de Julien Sandrel

Pour retrouver les chroniques consacrées aux précédents romans de Julien Sandrel, cliquez sur leur titre !

La chambre des merveilles

La vie qui m’attendait

Les étincelles

Vers le soleil

Informations pratiques

Julien Sandrel : Merci, Grazie, Thank you – éditions Calmann-Lévy, mars 2022- 339 pages -19,50€