Amanda Sthers : Le café suspendu

Le café suspendu, Sthers Aman

Une immersion dans la foisonnante ville de Naples et dans la vie de ses habitants. Sept portraits poétiques, émouvants, viscéralement humains.

Voyage à Naples

Il est venu à Naples il y a plus de 40 ans, cette ville fascinante, vivante, vibrante, pour retrouver un amour fou de vacances. Mais à son arrivée, elle l’avait déjà remplacé. Pour autant, il n’a pas quitté Naples depuis. Caricaturiste pour les touristes de passage le soir sur la place, il passe ses journées dans le café Nube tenu par Mauricio, en dessous du modeste appartement que Mauricio lui loue. Là, il écrit sur un coin de table, inspiré par le ballet des clients.

Dans ce café, on a l’habitude d’offrir un café suspendu, c’est à dire de payer deux cafés quand on en consomme un, afin d’en offrir un au prochain client nécessiteux qui se présentera. Tandis que le narrateur observe les bénéficiaires et donateurs de cafés suspendus, les couche sur son papier, le lecteur fait la connaissance de personnages tous plus touchants les uns que les autres.

« Du côté de celui qui laisse comme de celui qui reçoit, la vie passe dans cette tasse qu’on tend dans son imaginaire ou qu’on accepte de mains inconnues. Ce qu’on offre ce n’est pas un café, c’est le monde autour du chahut à partager, des regards à croiser, des gens à aimer. »

Sept portraits indiciblement touchants

Avec Le café suspendu, paru en ce mois de mai aux éditions Grasset, on retrouve toute la poésie, la profondeur et l’élégance de l’écriture d’Amanda Sthers. Tandis que le café suspendu sert de fil conducteur, de lien puissant entre des êtres qui ne se connaissent pas, le lecteur découvre des personnages attachants. La femme trompée, le médecin asiatique déraciné, un jeune mafieux repenti, une jeune femme en quête de bonheur, un veuf atteint d’anhédonie, un écrivain sans visage, un homme qui a perdu femme et travail, une fille légère.

Chaque portrait nous plonge dans un univers particulier, auprès d’êtres cabossés par la vie qui, par la magie d’un café suspendu offert ou reçu, vont tisser des liens, s’entraider, s’aimer. Car ce café est tellement plus qu’un café ! C’est une ouverture à l’autre, un acte de partage, de générosité, d’affection, d’humanité. La vie dans une tasse.

Le lecteur se laisse envouter par la plume sensible et juste d’Amanda Sthers, par son style si poétique, par cette intimité qu’elle sait si bien créer entre le lecteur et les personnages. Il s’installe sur une table en retrait pour mieux observer le ballet des personnages. Alors, quand on a terminé ce roman, on n’a une seule envie : en acheter un deuxième pour l’offrir. Pour offrir un roman suspendu ! Car c’est bien davantage qu’offrir un roman. C’est offrir un concentré d’émotion dans toutes ses acceptions, une évasion napolitaine et bien sûr, un café suspendu.

Informations pratiques

Le café suspendu, Amanda Sthers – éditions Grasset, mai 2022- 229 pages – 19€

2 réflexions sur “Amanda Sthers : Le café suspendu

  1. Dès les premières pages du roman, je me suis assise au café Nube. J’ai vu entrer les napolitains hauts en couleur, authentiques. J’ai aimé, les bruits, senti les odeurs de Naples. .Ce livre est une merveille, et le @cafesuspendu une parenthèse d’humanité , de solidarité dans le brouhaha qui nous entoure. J’aimerais ne pas l’avoir encore terminé car cette immersion était un enchantement.

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement cela. Elle sait créer une atmosphère, nous immerger dans son histoire. Cela réconcilie avec l’être humain, redonne foi en l’entraide, l’écoute, la solidarité. On n’a pas envie de quitter le café..

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s