Roman historique : Le cercle de la rose blanche

le cercle de la rose lanche

Un roman historique fascinant inspiré du groupe de résistance au régime nazi, appelé La rose blanche. Immersion au sein d’un groupe d’étudiants munichois en 1942.

Résistance au régime nazi

Quand Natalya était âgée de 7 ans, sa famille a fui la Russie et Staline pour s’installer en Allemagne, plus précisément à Munich. Mais la paix n’a été que transitoire. La seconde guerre mondiale éclate et Natalya voit peu à peu ses amies juives disparaitre. Décidée à devenir infirmière bénévole, Natalya découvre combien la Croix rouge allemande est une branche puissante du régime nazi. On attend d’elle qu’elle adopte les enseignements du Reich au sujet de la suprématie arienne et qu’elle suive aveuglément Hitler. Des injonctions que Natalya choisit d’ignorer, animée par le besoin impérieux d’être libre. Un esprit de rébellion naissant.

Quand elle part en mission en Russie, elle assiste horrifiée à l’exécution en masse de femmes et d’enfants juifs, ainsi que de prisonniers soviétiques. Marquée à jamais. Puis, de retour à Munich, son père est emprisonné pour oser lire des auteurs interdits. Pour la jeune infirmière, c’est le point de non-retour : elle est décidée à combattre Hitler et ses idées monstrueuses. Elle rejoint alors un groupe d’étudiants résistants, au sein de la rose blanche.

Commencent des missions hautement risquées, comme le rédaction et l’impression de tracts, l’inscription de slogan anti-hitlériens sur les façades. Cette poignée d’étudiants parviendra-t-elle à faire basculer l’opinion publique allemande ? Natalya et ses amis échapperont-ils à la gestapo lancée à leurs trousses ?

Un roman historique addictif

Avec Le cercle de la rose blanche, paru chez City éditions en ce mois de mai, V.S. Alexander revient sur une page importante de l’histoire : la formation du groupe de résistance au régime nazi, la rose blanche, en 1942, à Munich, berceau du national-socialisme. Ce groupe force l’admiration par le courage de ses membres : des étudiants et amis, qui, par le biais de tracts, de slogans tagués sur les murs, s’opposent aux doctrines hitlériennes. Les résistants appellent à une prise de conscience collective et invitent la jeunesse du pays à se mobiliser.

Natalya est un de ces membres. Un beau personnage féminin, fougueux, passionné, avec des convictions fortes, qu’elle défend envers et contre tout. Mais à qui faire confiance en ces temps de délation, de suspicion, d’exécutions arbitraires ? Un roman au suspense permanent, véritable page-turner, qui de surcroit informe sur cette page trop peu connue de l’Histoire.

V.S Alexander est l’auteur de romans historiques mettant en scène des personnages féminins de caractère aux destins particuliers, avec notamment son best-seller A la table d’Hitler, publié en 2011.

Informations pratiques

Le cercle de la rose blanche, V.S. Alexander – City éditions, mai 2022 – 413 pages – 20,90€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s