Agnès Ledig : Marie d’en haut

Marie d'en haut L

Les éditions J’ai lu republient le premier roman d’Agnès Ledig, Marie d’en haut. Un roman lumineux, viscéralement humain, impossible à oublier.

La vie à la ferme

Marie est un petit bout de femme qui n’a peur de rien. Dans sa ferme isolée sur les hauteurs des montagnes ariégeoises, elle élève seule sa fille Suzie et s’occupe de ses bêtes. Elle sait pouvoir compter sur le sage Antoine, un voisin proche aussi bien géographiquement qu’affectivement. Comme un frère pour Marie. Le témoin de ses joies et de ses peines, le pilier sur lequel elle peut s’appuyer en cas de besoin. Et inversement.

Quand dans le village débarque un gendarme fraichement muté, l’accueil de Marie est plutôt glacial. Il faut dire que ledit gendarme, Olivier, est un être solitaire et assez antipathique de son propre aveu, qui n’a pour seul compagnon que son bloc à dessin sur lequel il aime croquer tout ce qu’il voit. Mais sous cette carapace froide se cache un être sensible qui se protège.

Lors d’une enquête de routine, Olivier est amené à interroger Marie. Une intrusion dans sa vie que Marie prend mal. Mais les premières impressions sont-elles toujours les bonnes ou gagne-t-on à faire davantage connaissance, à gratter le vernis des apparences pour découvrir l’âme des êtres ? Et qui est cet Antoine pour Marie ? Juste un voisin, un frère, un amant ?

Un roman viscéralement humain

On ne présente plus Agnès Ledig, auteure de nombreux romans à succès dont Juste avant le bonheur, Pars avec lui, ou encore Dans le murmure des feuilles qui dansent, pour ne citer que ces titres. Le tout premier livre avec lequel Agnès Ledig a mis la plume à l’encrier est Marie d’En haut. Un titre que les éditions J’ai lu remettent à l’honneur en ce mois de mai, pour le plus grand bonheur de celles et ceux qui l’avaient manqué dix ans plus tôt. Un livre qui a été le coup de cœur des lectrices du prix Femme Actuelle. Pour cette réédition, l’auteure s’est replongée dans son texte, l’a médité, poli, et nous livre ici les nouvelles couleurs de Marie.

C’est un roman sur la croisée des chemins, sur ces trajectoires de vie qui vous font rencontrer un jour des êtres auxquels vous pouvez apporter un soutien, de la lumière, de l’affection, de l’amour, et qui sont de même une source inépuisable de bonheur pour vous. C’est la maladie qui frappe, l’homophobie qui exclut, les blessures qui enferment. Mais aussi l’amitié qui éclaire, l’amour qui transcende, la nature qui ressource, la vie qui reprend ses droits, le bonheur simple et puissant d’être entouré. Ce roman est bouleversant, viscéralement humain, vivant. Impossible d’oublier ses personnages. Impossible de croiser une ferme isolée sans penser à Marie, Antoine, Olivier et Suzie.

A lire absolument !

Informations pratiques

Agnès Ledig, Marie d’en haut- Editions J’ai Lu, mai 2022- 7,50€- 316 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s