Nina Simone, mélodie de la lutte

Nina Simone Adriansen Sophie

Une biographie très vivante de Nina Simone, mais pas seulement : l’histoire d’une jeune prodige de piano au cœur de l’Histoire, celle de la ségrégation raciale qui fait rage et des combats des noirs pour l’égalité des droits. Passionnant.

Eunice Waymon alias Nina Simone

Eunice Waymon est la sixième d’une famille modeste de huit enfants. Née en 1933, en pleine grande Dépression, elle surprend très vite ses parents en interprétant au piano vers l’âge de 3 ans et sans jamais avoir appris à jouer autrement que seule, un des cantiques entendus à l’église. Sa mère l’invite désormais à jouer les cantiques à l’église le dimanche, seuls airs qui aient grâce à ses yeux.  Puis, quand la mère d’Eunice entre comme domestique chez Mrs Miller, le don d’Eunice n’échappe pas à cette dernière. Et de décider de l’encourager en lui payant des cours de piano auprès d’une professeur, Miss Mazzy. Cette dernière crée même un fond de soutien pour permettre à la fillette de poursuivre les cours, cours trop onéreux pour sa famille. Pour Eunice, la musique classique au piano est une révélation. C’est décidé, elle intègrera le célèbre Curtis Institute et sera la première pianiste concertiste classique noire au monde. Mais contre toute attente, elle n’est pas reçue au concours d’entrée. En cause, non pas son incommensurable talent, mais un facteur sur lequel elle n’a aucune prise : la couleur de peau. Echec ? Non, rebondissement. Si Eunice Waymon n’est pas devenue la grande concertiste classique qu’elle aspirait à être, ce recalage va donner naissance à l’exceptionnelle Nina Simone.

Inégalité raciale et combat pour la liberté

C’est bien davantage qu’une passionnante biographie de Nina Simone, que nous offre Sophie Adriansen avec Nina Simone, Mélodie de la lutte, paru aux éditions Charleston. Si l’on suit avec beaucoup d’intérêt le parcours incroyable de la jeune prodige de piano classique, de la jeune fille qui jouait sur le piano de l’église et rêvait d’intégrer le prestigieux Curtis Institute, jusqu’à la prêtresse de la soul qu’elle est devenue, l’auteure inscrit l’histoire de Nina Simone dans la grande Histoire : celle des noirs dans l’Amérique raciste, l’Amérique du Ku Klux Klan, de la ségrégation raciale, des émeutes pour l’égalité des droits, mais aussi l’Amérique qui a accompagné le combat de Martin Luther King ou encore de Rosa Parks. Ainsi, Sophie Adriansen montre le glissement qui a opéré en Nina Simone, chanteuse et musicienne non engagée à ses débuts, malgré les humiliations et les discriminations dont elle a été l’objet à cause de sa couleur de peau, jusqu’à la chanteuse militante qu’elle est devenue. Résolue désormais à se servir de la musique comme d’une arme, jusqu’à sa mort.

Une militante dont le combat contre la ségrégation raciale demeure hélas d’actualité, près de 20 ans après sa mort. Une légende dont la voix et les partitions musicales continuent d’envouter, de transporter, de bouleverser.

Un livre passionnant, vivant, qui se lit comme un roman, au terme duquel vous n’aurez qu’une envie : réécouter en boucle la grande Nina Simone.

« Je pense que les femmes jouent un rôle majeur dans l’ouverture des portes de la tolérance et de la compréhension dans le monde. »  Nina Simone.

Informations pratiques

Nina Simone, mélodie de la lutte, Sophie Adriansen- éditions Charleston, mars 2022- 200 pages -17€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s