Rentrée littéraire : Viola Ardone, Le choix

Viola Ardone Le choix

Après Le train des enfants (article ici), Viola Ardone nous revient avec un roman tout aussi intense et beau : Le choix. Le parcours d’une jeune fille sicilienne décidée à ne pas subir le sort réservé aux femmes dans les années 60.

Naitre fille dans un monde d’hommes

Oliva Denaro est une jeune fille qui vit en Sicile au début des années 60. Elle a un frère jumeau, Cosimino. Très vite, elle réalise combien naître femme est un fléau dans ce monde fait par les hommes pour les hommes. Et cette différence de traitement entre les sexes lui apparait encore plus flagrante dès lors qu’elle est en âge d’avoir ses règles. Selon des principes ancestraux, désormais il lui est interdit d’aller jouer avec ses copains masculins, d’accompagner son père à la recherche d’escargots. Elle doit marcher en regardant ses pieds si elle croise un garçon et être accompagnée par quelqu’un de sa famille sur le chemin de l’école, chemin qu’elle empruntait jusqu’alors seule. Le reste du temps, elle doit rester à la maison. Oliva n’accepte pas ce qu’elle vit comme une injustice : pourquoi son frère, contrairement à elle, demeure-t-il libre de ses mouvements ? Pourquoi ne se range-t-on pas à l’opinion de son institutrice, laquelle affirme que les hommes et les femmes sont égaux et que les femmes doivent avoir la même liberté ?

Quand un drame survient, Oliva sent la révolte gronder en elle. Non, cette fois elle ne se soumettra pas. Non, elle n’encaissera pas en silence. Elle combattra. Demandera justice. Quel qu’en soit le prix.

Le combat des femmes

Avec Le choix, paru en cette rentrée littéraire aux éditions Albin Michel, Viola Ardone nous montre combien le combat des femmes reste d’actualité, combien leurs acquis demeurent fragiles. A travers l’obstination d’Oliva, une héroïne inoubliable, ce sont les luttes que nombre de femmes ont dû mener qu’elle évoque, luttes sans cesse renouvelées tant leurs droits sont constamment remis en cause. Droit à l’avortement, droit de choisir son mari, droit de poursuivre son agresseur en cas de viol, sont quelques-unes des luttes menées.

Pour Oliva, il est inconcevable de se soumettre au principe seriné par sa mère « une fille c’est comme une carafe, qui la casse la ramasse ». Autrement, si un homme agresse sexuellement une femme, ce dernier doit l’épouser et cela le dispense de toute poursuite, selon la loi italienne. Or Oliva et sa copine Liliana sont convaincues qu’il est temps que les mentalités changent et que le changement doit venir des femmes.

« Un non isolé peut changer une vie, un grand nombre de « non » rassemblés peut changer le monde. »

A l’image du Train des enfants, Viola Ardone inscrit avec un talent fou la petite histoire dans la grande, nous offre des personnages indiciblement attachants, nous emporte dans le tourbillon de son intrigue. C’est le roman de l’appel de la liberté, de la non résignation. Un roman sociétal magnifique.

A lire absolument !

Informations pratiques

Le choix, Viola Ardone – rentrée littéraire des éditions Albin Michel, août 20222 – 22,90€- 385 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s