Misery au Théâtre Hébertot à Paris : à voir absolument!

8hIKOGjQ.jpeg

Depuis le 19 septembre et jusqu’au 6 janvier 2019, se joue au Théâtre Hébertot Misery, une pièce adaptée du célèbre roman de Stephen King. Une interprétation magistrale, une mise en scène originale, une pièce à voir absolument!

S’attaquer à l’oeuvre de Stephen King était un pari audacieux. Or force est de constater que le challenge est non seulement relevé, mais relevé avec brio! Dans cette adaptation de William Goldman, mise en scène par Daniel Benoin, les acteurs Myriam Boyer (Annie Wilkes) et Francis  Lombrail (Paul Sheldon) nous offrent un huis-clos saisissant.

  • Le scénario de Misery :

3aE8eaHQ.jpeg

Paul Sheldon est un romancier à succès. Un succès qu’il doit à sa saga culte dont l’héroïne est MIsery. Après huit tomes qui lui ont certes apporté la notoriété, il a envie de passer à autre chose, à une autre forme d’écriture et fait mourir Misery dans le neuvième et dernier tome. Libéré de Misery, il ne le sera hélas pas de ses fans. Suite à un accident de voiture, il est recueilli puis soigné par l’une d’elle, Annie Wilkes. Cette dernière ne supporte pas du tout la mort de Misery. Elle séquestre l’auteur et l’oblige à écrire une suite à Misery, à la faire revivre sous sa plume. Le cauchemar commence pour lui…

  • L’adaptation de Misery au théâtre : 

La pièce est d’une grande fidélité à l’oeuvre de Stephen King. D’emblée, les éclairages, les décors, la musique, la projection d’images sur les murs plongent le spectateur dans l’ambiance angoissante de ce huis-clos. La tension monte, palpable, tandis que l’humour de certaines répliques vient apporter une respiration salvatrice. Pas de temps mort dans la mise en scène, à l’image du temps compté pour Paul Sheldon, sommé d’écrire une suite au roman sous peine d’être exécuté. Le jeu de Myriam Boyer et de Francis Lombrail est époustouflant, tous deux complètement habités par leur rôle, au plus près des émotions et des situations. Un duo qui fonctionne à merveille, emporte et transporte le public du début à la fin. Myriam Boyer excelle à jouer la fan psychopathe, imprévisible, à la fois attachante et redoutablement inquiétante. Francis Lombrail est épatant de même, tantôt furieux, tantôt pince-sans-rire, tantôt tordu de douleur.

ZTV3LtHg

La mise en scène de Daniel Bénoin est aussi originale que réussie. L’ambiance anxiogène est accentuée par la projection d’images cauchemardesques sur les murs entre les scènes, le choix d’une bande son délicieusement angoissante. De très belles idées de même avec notamment cette circulation du spectateur dans la maison d’ Annie Wilkes par le truchement d’une caméra de surveillance.

Cette pièce est une réussite. Si vous habitez Paris ou passez par Paris, offrez-vous 1h30 de sensations fortes avec Misery au Théâtre Hébertot!   

—> Toutes les informations pratiques sont ici : Théâtre Hébertot Misery  

 

Publicités

Exposition des photographies de Dao Pham Xuan : Vietnam, d’autres rives (Centre Wallonie Bruxelles)

Du 25 septembre au 12 octobre 2018, le Centre Wallonie Bruxelles à Paris vous propose de découvrir le travail du photographe Dao Pham Xuan sur son pays, le Vietnam.

426-thien-cam-_-112-x-74-_.jpg

Si vous habitez Paris ou si vous passez par la capitale, alors faites une halte au Centre Wallonie Bruxelles, afin de contempler l’exposition photographique « Vietnam, d’autres rives« . A travers quinze photographies de Dao Pham Xuan, photographe lauréat du National Geographic, vous pourrez découvrir ou redécouvrir la splendeur de ce vaste pays situé au bord de l’océan pacifique.

42595361_2192628650765040_596079218018746368_n

Pour avoir eu la chance de passer près de trois semaines au Vietnam l’an dernier, de traverser ce pays de Hanoï à Hô Chi Minh, ce fut un réel bonheur de m’immerger à nouveau dans ce beau pays à travers les scènes de vie capturées par Dao Pham Xuan dans le lasso de son objectif. Né en 1973, l’artiste vit à Hanoï et sillonne son pays depuis 1990, appareil photo en bandoulière, afin de saisir des instantanés de vie, des lieux inédits hors des sentiers touristiques, des modes de vie et des métiers aussi divers que le sont les paysages et les régions traversés.

img_5942

Alors embarquez pour le Vietnam, sans passeport ni visa, tout au plus avec un ticket de métro jusqu’à Rambuteau, avant le 12 octobre !

Informations pratiques : 

Adresse : 46 rue Quincampoix, 75004 Paris

Tarifs : Entrée libre

Site du Centre Wallonie Bruxelles à Paris :  site

Les rendez-vous littéraires du Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Vous vous intéressez à la culture francophone contemporaine? Vous êtes curieux? Vous aimez le cinéma, la photographie, la littérature, les spectacles vivants? Vous rêvez d’un lieu qui réunisse tous ces domaines à la fois? Alors retenez bien cette adresse : le Centre-Wallonie-Bruxelles.

101863-lieux.jpg

  • Le CWB : de quoi s’agit-il ?

Derrière les initiales CWB se cache le Centre Wallonie-Bruxelles, lequel ne se situe pas en Belgique, non, non, mais au cœur du Marais, dans le 4ème arrondissement de Paris. Pas besoin d’emprunter le Thalys, le métro suffit! Sa mission est de promouvoir en France les talents de nos contemporains belges. Pour cela, tout au long de l’année, le CWB propose des activités culturelles extrêmement riches et variées dans tous les domaines de la création : spectacles vivants, performances, expositions, cinéma, lectures, rencontres littéraires… Il y en a pour tous les goûts et toutes les curiosités.

  • Les rendez-vous littéraires du CWB : des brunchs, des bistrots littéraires, des conférences/débats tout au long de l’année

Passion pour la littérature oblige, je vais vous parler plus particulièrement des rencontres littéraires du CWB, lesquelles se déclinent en conférences avec des auteurs, mais aussi en brunchs du samedi ou encore en bistrots littéraires à l’heure de midi.

Les brunchs littéraires sont traditionnellement organisés lors des deux rentrées littéraires certains samedis de septembre et de janvier. Samedi 22 septembre, de 11h à 14h, ce seront ainsi Adeline Dieudonné et Antoine Wauters qui participeront au brunch de la rentrée.

41069102_2384026108280524_302204829638328320_n

Adeline Dieudonné est l’auteur de La vraie vie aux éditions L’Iconoclaste. Un roman déjà primé (Prix du Roman Fnac 2018) et en lice pour le Prix Renaudot et le Goncourt.

Antoine Wauters est l’auteur de Pense aux pierres sous tes pas, aux éditions Verdier. Son roman est finaliste du Prix Jean-Marc Roberts.

Pour celles et ceux qui ne peuvent pas se libérer le samedi, le CWB propose régulièrement en semaine des bistrots littéraires sur le temps de midi. Le principe est un peu similaire au brunch, si ce n’est qu’il vous est proposé de manger un sandwich, de boire un verre et un café. Sans quoi, il s’agit toujours d’une rencontre avec les auteurs suivie d’une séance de dédicace. Le prochain bistrot littéraire aura lieu le 12 octobre avec Ariane Le Fort et René de Ceccatty : https://www.cwb.fr/agenda/bistrot-litteraire_2

Ces rencontres couvrent tout le champ de la création littéraire et pas uniquement les romans. Ainsi sont aussi mises en valeur des BD, du théâtre, de la poésie et, plus modestement, des essais.

Retrouvez toute la programmation du CWB en cliquant sur ce lien : Programmation

  • Informations pratiques :

Adresse : 127-129, rue Saint Martin – 75004 Paris

Numéro de téléphone : 01 53 01 96 96

Courriel: info@cwb.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/CentreWallonieBruxellesParis/

Quels livres lire en vacances cet été ?

 

Bientôt les vacances, le soleil, la plage, les baignades, les orteils en éventail et surtout… le temps de lire ! Aaaaah, le bonheur ! ❤ Mais à l’heure de préparer votre valise, vous vous demandez quels livres emporter.

Liste de vacances pour cerveau fatigué

Maillot de bain bleu (et le rouge) : OK  Crème solaire : OK

Lunettes de soleil : OK Paréo : OK    Serviette de plage : OK

Glaces à la mangue et au chocolat, Mojitos : à voir sur place

Livres : chercher des conseils sur le blog de Koryfée ! 😉

Depuis l’été dernier, des centaines de livres ont en effet envahi les rayons des librairies, comment choisir ? Concentrez-vous sur le choix du maillot de bain et du paréo, je m’occupe de vous trouver les livres. Olé ! 😊 Alors, elle n’est pas belle la vie ? 😉 En outre, pour chaque livre sélectionné, il vous suffit de cliquer sur « chronique » pour accéder au billet que je lui avais consacré. Royal, n’est-ce pas ? 😊

 

 

*** Les enfants seront occupés à faire des châteaux de sable, vous aurez de longues plages devant vous (au sens propre et figuré), alors attendez-vous à ne pas pouvoir lâcher ces livres avant la toute dernière page (jetez quand même un œil sur les enfants de temps en temps 😉). POUR UNE LECTURE EN APNÉE, je vous conseille le brillant roman de Mathieu Menegaux paru chez Grasset, Est-ce ainsi que les hommes jugent ?  (Chronique). Un roman coup de poing, rédigé de main de maître : est-il encore possible de rétablir la justice dans une société gouvernée par l’émotion, par l’information instantanée, où les réseaux sociaux et le tribunal de l’opinion publique se substituent à la justice ? Autre titre sélectionné pour vous, Sans titre de Valérie Gans paru chez JC Lattès (chronique). Valérie Gans dresse une satire de notre société. Qu’est-ce que la beauté, qu’il s’agisse d’une personne ou d’une œuvre d’art ? La beauté doit-elle être ce qui étonne, interpelle, touche (plaisir ou déplaisir) ? Ou doit-elle entrer dans des normes quant aux mensurations d’une personne, quant à l’esthétisme d’un tableau ? Avec un talent inouï pour entretenir le suspense, Valérie Gans nous peint des situations qui s’avèrent être des trompe-l’œil les unes après les autres. Jusqu’à la chute finale, vertigineuse. Troisième titre, qui vous enverra sur la côte d’Azur : Une ombre au tableau, de Myriam Chirousse, paru chez Buchet-Chastel (chronique). Et si un mensonge en cachait un autre ? Le tableau idyllique de ces familles aisées de la côte d’Azur est-il un faux ? Un roman à l’atmosphère envoûtante qui se lit en apnée.

 

 

*** BESOIN DE TENDRESSE, DE DOUCEUR, DE RELATIONS HUMAINES AUTHENTIQUES ? Alors voici un quatuor d’émotions pures. La chambre des merveilles, de Julien Sandrel, chez Calmann Lévy ( chronique ). Un roman émouvant, surprenant et drôle, sur le pari fou d’une mère pour sortir son fils du coma : réaliser chacun des rêves conciliés dans son carnet des merveilles avant son accident. L’occasion de repenser sa vie et ses priorités. Magnifique. Poursuivez avec le pétillant roman du non moins pétillant Gavin’s Clemente Ruiz, Le club des feignasses, paru chez Mazarine (chronique). Ce roman est une ode à la vie, à l’urgence de vivre pleinement l’instant présent. N’attendez pas que la maladie vous rattrape, qu’une catastrophe vous frappe, pour mesurer à quel point la vie et les gens que vous aimez sont précieux : savourez ces bonheurs dès à présent ! C’est là le message de ce merveilleux livre. Sans oublier le touchant et drôle roman de Virginie Grimaldi, Il est grand temps de rallumer les étoiles, chez Fayard (chronique ). Vous avez le sentiment que rien ne va comme vous voulez, que le sort d’acharne contre vous ? Alors lisez ce roman et comme Anna et ses filles, vous verrez qu’il est possible d’enclencher un cercle vertueux, de rallumer les étoiles dans les yeux ! Un roman humain, positif et plein d’humour ! Et puis, si après vos nombreuses expositions au soleil, vous craignez de vieillir prématurément, alors découvrez le secret de La femme qui ne vieillissait pas, de Grégoire Delacourt, chez JC Lattès (chronique). Dans ce 7ème roman, Grégoire Delacourt nous interroge sur cette mode du jeunisme à tout prix. Si autrefois la vieillesse était associée à des valeurs telles la sagesse et l’expérience, aujourd’hui elle est synonyme d’angoisse. Conserver une certaine jeunesse est devenu pour beaucoup une obsession. Pourquoi ? Car le désir serait suscité par la beauté, et la beauté associée par identité métonymique à la jeunesse. Nous courons après ce que nous n’avons pas ou plus, éternels insatisfaits, alors que le secret du bonheur réside peut-être justement dans le fait de s’accepter tel que l’on est.

 

 

*** ENVIE DE VOYAGER sans avoir à prendre l’avion, ni le train, tranquillement allongé sur votre serviette de plage ? Alors envolez-vous pour la Chine et Hong-Kong avec le magnifique roman de Jan-Philipp Sendker, Le langage de la solitude, paru chez JC Lattès (chronique). Dans ce roman empreint de sagesse orientale, de tableaux de cette Chine si éloignée de notre univers occidental, Jan-Philipp Sendker nous offre un double voyage : un voyage au cœur de l’humain et un voyage au cœur de la Chine d’aujourd’hui. Avec une plume sensible, délicate, poétique, il met en évidence le choc des cultures, la beauté et la richesse de nos différences. Prêts pour un décollage pour Buenos Aires ? Attachez vos ceintures et envolez-vous avec Catherine Faye et L’attrape-souci, chez Mazarine (chronique). Catherine Faye nous entraîne sur les pas d’un petit garçon indiciblement courageux et déterminé, au cœur d’une Argentine haute en parfums et en couleurs. Un être que l’on a irrésistiblement envie de prendre dans ses bras, d’aimer, de rassurer. Et que l’on n’oubliera pas de sitôt.

 

 

*** Désir de vibrer au diapason de TÉMOIGNAGES ET RÉCITS viscéralement humains ?  Alors lisez Ce soir on regardera les étoiles, de Ali Ehsani aux éditions Belfond (chronique). Âgé de 8 ans, Ali Ehsani a dû fuir l’Afghanistan en 1998 après la mort de ses parents dans un bombardement. C’est ce bouleversant exil de 5 années avec son frère Mohammed à travers le Moyen-Orient et l’Europe, jusqu’aux côtes italiennes, qu’il raconte ici. Un témoignage bouleversant. Une invitation à la tolérance, à l’ouverture à l’autre. A lire de toute urgence. Autre témoignage édifiant : Le choix d’Edith, du Dr Edith Eva Eger paru chez JC Lattès (chronique). Edith Eva Eger, aujourd’hui docteur en psychologie, est une rescapée d’Auschwitz, où elle a été déportée avec sa sœur et ses parents. Dans ce livre magnifique, Edith Eva Eger donne à chacun les clefs pour se libérer de sa prison mentale. Une ode à l’espoir. Un hymne à la vie. De ces livres qui vous marquent à jamais…

 

 

*** Et si on parlait DÉVELOPPEMENT PERSONNEL ? Les vacances sont le moment idéal pour réfléchir à une autre façon d’envisager sa vie, pour faire le point sur ses besoins, ses aspirations, ses choix.  Je vous ai retenu deux ouvrages coups de coeur parus aux éditions Eyrolles. Le lumineux Kilomètre zéro, de la solaire Maud Ankaoua (chronique). Quels sont les secrets du bonheur profond ? Quel est cet endroit, à l’intérieur de soi, où rien n’est impossible ? Parcours initiatique, ce roman lumineux emporte le lecteur sur le chemin de la renaissance. Incontournable. Le second livre est La métamorphose de Raphaël, de Patrick Lepage (chronique). Vous vous interrogez sur l’opportunité de changer de vie ? Vous souhaitez suivre une voie plus conforme à vos valeurs, à vos besoins et à vos rêves ? Vous aimeriez sortir de votre zone de confort mais avez peur du lendemain ? Alors ce livre est fait pour vous !

 

 

***Et les livres pour votre progéniture ? Car les châteaux de sable c’est bien gentil, mais un peu de lecture c’est bien aussi ! POUR LES ENFANTS, je vous recommande trois ouvrages. Colère et retour au calme de Isabelle Filliozat (chef de file de la parentalité positive), chez Nathan (chronique). Sous la forme de jeux, de coloriages, de collages, de dessins, ce livre se propose d’aider votre enfant à gérer sa colère. Il va ainsi découvrir comment l’accueillir, la décrire, identifier ses déclencheurs, maîtriser ses réactions et affirmer ses besoins. Une collection merveilleuse, sur le thème de la parentalité active, qui vous ravira ainsi que vos chères têtes blondes : Les cahiers Kidappy, éditions Slow (chronique). Kidappy, ce sont des cahiers d’activités, qui aident les enfants et leurs parents à grandir avec bienveillance ! Découvrez-les vite ! Pour rendre votre enfant zen (enfin, on peut toujours essayer, n’est-ce pas ? 😉 ), initiez-le à la méditation avec Je découvre la méditation, de Sophie Raynal chez Nathan (chronique). Un livre_audio absolument magnifique pour enseigner aux enfants la relaxation, la méditation et leur apprendre à gérer leurs émotions.

C’est bon, vous avez assez de munitions de lecture pour tenir toutes les vacances? Alors bonnes lectures! ðŸ˜Š

valise-livres-.jpg