Sélection du printemps du Prix Renaudot 2018

3473946_3_e75b_le-prix-renaudot-sera-remis-le-4-novembre-2013_595ced59a677fa958b76b9a824c97599.jpg

Douze livres ont été retenus en première sélection du printemps du Prix Renaudot 2018. 

Mardi 15 mai, le jury du Prix Renaudot, présidé par Frédéric Beigbeder, a dévoilé sa sélection de printemps. Une deuxième sélection sera communiquée au cours du mois de septembre.

Dans la première sélection figurent 11 romans et 1 récit :

  • Le lambeau de Philippe Lançon (Gallimard)
  • Le grand écrivain de Jean-François Merle (Arléa)
  • Quitter le rang des assassins de Pierre Notte (Gallimard)
  • La balade des perdus de Thomas Sandoz (Grasset)
  • Vies déposées de Tom-Louis Teboul (Seuil)
  • Parler de lui de Jean Clamour (Gallimard)
  • Les papillons noirs de Caroline Gutmann (J.-C. Lattès)
  • La belle n’a pas sommeil d’Eric Holder (Seuil)
  • L’adaptation de Michel Lambert (Pierre-Guillaume de Roux)
  • Faire mouche de Vincent Almendros (Minuit)
  • La petite famille de Sophie Avon (Mercure de France)
  • A la droite du père de Marie Bardet (Emmanuelle Collas)

 

 

Publicités

Prix de la maison de la presse 2018 : la sélection

maison-presse-devanture.jpg

Mardi 27 mars, le jury du Prix de la Maison de la presse a révélé le nom des six auteurs sélectionnés pour cette 49ème édition.

Le Prix de la Maison de la presse

Le Prix Maison de la presse distingue une publication d’un auteur de langue française pour « son importante diffusion ». Ces livres peuvent relever de la catégorie « roman » ou « document ». Ils sont l’oeuvre d’un auteur de langue française.

Le jury  du Prix de la Maison de la presse : 

Le jury  est composé de 20 professionnels de la distribution, dont 12 libraires propriétaires de Maison de la Presse. Chaque année, sa composition change. Cette année, il est présidé par Michel Bussi.

Les 6 livres en lice pour le Prix de la Maison de la presse :  

  • Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin (Albin Michel)
  • Massacre des innocents de Marc Biancarelli (Actes Sud)
  • Tyrannie de Richard Malka (Grasset)
  • La chambre des merveilles de Julien Sandrel (Calmann Lévy)
  • Sauf d’Hervé Commère (Fleuve noir)
  • Les indifférents de Julien Dufresne Lamy (Belfond)

Le prix sera décerné le 30 mai.

Prix des libraires 2018 : les 3 titres encore en lice

logo_prix_des_libraires

Le Prix des libraires récompense des auteurs francophones qui n’ont pas encore obtenu de prix littéraires majeurs. Son jury est composé de dix libraires.

Pour la 64ème édition du Prix des libraires, dont Delphine de Vigan est la marraine, trois titres sont encore en lice :

  • Comment vivre en héros ? de Fabrice Humbert (Gallimard)
  • Légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant (Héloise d’Ormesson)
  • Trois jours chez ma tante d’Yves Ravey (Minuit)

prixlib.jpg

Le prix sera proclamé le 16 mai prochain.

En 2017, c’est Cécile Coulon qui avait reçu le prix, pour son roman Trois saisons d’orage, paru chez Viviane Hamy.

 

 

Grand Prix RTL-Lire 2018, Isabelle Carré : « C’est un encouragement à continuer. Ce prix me donne des ailes pour ça »

27654697_1895178587176716_8961611536637142800_n.jpg

Ce jeudi 16 mars, Philippe Labro, président du jury du grand Prix RTL-Lire, a couronné Isabelle Carré, pour Les rêveurs chez Grasset.

Le Grand Prix RTL-Lire est décerné chaque année en mars à un roman de langue française. Le jury, présidé par Philippe Labro, est composé de cent lecteurs choisis par vingt libraires en France.

Cinq finalistes étaient en lice, depuis le mois de janvier :

  • Les rêveurs d’Isabelle Carré (Grasset)
  • L’Affaire Mayerling de Bernard Quiriny (Rivages)
  • Géographie d’un adultère d’Agnès Riva (Gallimard/L’Arbalète)
  • Les guerres de mon père de Colombe Schneck (Stock)
  • Les loyautés de Delphine de Vigan (Lattès)

C’est Isabelle Carré, avec Les rêveurs, paru chez Grasset, qui remporte le prix cette année.

Sur l’antenne de RTL, l’actrice et romancière s’est exprimée, émue et ravie :

« C’est un encouragement à continuer et j’ai très envie de le faire, que cela ne s’arrête pas à ce premier livre. Ce prix me donne des ailes! J’ai toujours écrit et j’ai un peu mis cela de côté car ce métier de comédienne me comblait. J’arrivais à m’exprimer à travers les mots de mes personnages, les mots des autres, je n’avais aucune frustration. Mais malgré tout, pouvoir trouver mes propres mots, travailler sur ma musique, une langue qui me corresponde, travailler sur une histoire dans sa globalité, une histoire que j’avais envie d’écrire depuis 20 ans, retourner au pays de l’enfance, était important. »

Un magnifique livre, tant pour la beauté de l’écriture, que de l’histoire. Retrouvez la chronique que j’avais consacrée à ce livre coup de coeur en cliquant ici : Chronique

 

 

 

Prix SGDL de la fiction 2018 : 1ère sélection

logo_sgdl_dion.jpg

Fiction, poésie, essai et roman jeunesse, la première sélection des Grands prix de la Société des Gens de Lettres a été dévoilée pour ces quatre catégories le 15 février dernier.

Grand Prix SGDL de la Fiction

  • Bruce Bégout, On ne dormira jamais, Allia
  • Violaine Bérot, Tombée des nues, Buchet-Chastel
  • Agnès Clancier, Une trace dans le ciel, Arléa
  • Patrick Deville, Taba-Taba, Le Seuil
  • Clotilde Escalle, Mangés par la terre, Les éditions du Sonneur
  • Célia Houdard, Tout un monde lointain, P.O.L.
  • Gaëlle Josse, Une longue impatience, Notabilia
  • Yanick Lahens, Douces déroutes, Sabine Wespieser
  • Wilfried N’Sondé, Un océan, deux mers, trois continents, Actes Sud
  • Dominique Sigaud, Dans nos langues, Verdier
  • Catherine Vigourt, Le retour de Gustav Flötberg, Gallimard
  • Angélique Villeneuve, Maria, Grasset

Grand Prix SGDL de Poésie

  • Daniel Biga, Octobre, éditions Unes
  • Olivier Cadiot, Histoire de la littérature récente (tome 1), POL
  • Anne Kawala, Au cœur du cœur de l’écrin, Lanskine
  • Paol Keineg, Des proses qui manquent d’élévation, Obsidiane
  • Anthony Phelps, Au souffle du vent-poupée (peintures Iris Lahens), Bruno Doucey
  • Eric Poindron, Comme un bal de fantômes, Le Castor Astral
  • Amina Saïd, Chronique des matins hantés (peintures Ahmed Ben Dhiab), éditions du Petit Véhicule
  • Eric Sarner, Solitude des mots, Tarabuste

Grand Prix SGDL de l’Essai

  • Pierre Bayard, L’Enigme Tolstoïevski, Minuit
  • Georges Didi-Huberman, Aperçues, Minuit
  • Alexandre Gefen, Réparer le monde, Corti
  • Boris Gobille, le Mai 68 des écrivains, CNRS éditions
  • Anselm Jappe, La société autophage, La Découverte
  • Bruno Latour, Où atterrir ? La Découverte
  • Danièle Laufer, Le Tako Tsubo – Un chagrin de travail, Les Liens qui Libèrent
  • Christine Van Acker, La Bête a bon dos, José Corti

Grand Prix SGDL du Roman Jeunesse

  • Audren, La petite épopée des pions, Editions MeMo
  • Anne-Gaëlle Balpe, L’écrivain abominable, Pépix/Sarbacane
  • Orianne Charpentier, Rage, Gallimard jeunesse (coll. Scripto)
  • Antoine Dole, Naissance des cœurs de pierre, Actes sud junior
  • Annelise Heurtier, Envole-moi, Casterman
  • Eric Pessan, Dans la forêt de Hokkaido, l’école des loisirs
  • Eric Senabre, Star Trip, Didier jeunesse
  • Stéphane Servant, Sirius, Rouergue
  • Emmanuel Trédez, Ali Blabla, Didier jeunesse
  • Cathy Ytak, D’un trait de fusain, Talents hauts

La deuxième sélection sera révélée le 5 avril.

Les lauréats du Grand Prix pour l’Œuvre et du Grand prix de Traduction pour l’Œuvre seront dévoilés lors de la dernière réunion du jury fin mai 2018.

Source : Livres Hebdo

Prix France Télévisions 2018 : la sélection de 12 titres

selection_prix_francetelevisions.jpg

Six essais et six romans ont été choisis par le jury de sélection du Prix essai et du Prix roman France Télévisions 2018. Ce jury est présidé par François Busnel et composé d’animateurs et de journalistes littéraires et culture des chaînes du groupe.

Chacun de ces prix sera décerné par un jury de 15 téléspectateurs venus de la France entière, passionnés de lecture et choisis sur lettre de motivation.

La sélection de 6 romans : 

Nathalie Azoulai, Les Spectateurs – P.O.L
Michel Bernard, Le Bon cœur – La Table Ronde
Isabelle Carré, Les Rêveurs – Grasset
Eric Holder, La Belle n’a pas sommeil – Seuil
Marie-Hélène Lafon, Nos vies – Buchet Chastel
Marie Redonnet, Trio pour un monde égaré – Le Tripode

La sélection de 6 essais : 
Yves Coppens, Origines de l’Homme, Origines d’un homme. Mémoires – Odile Jacob
Ivan Jablonka, En camping-car – Seuil
Charles Juliet, Gratitude. Journal IX (2004-2008) – P.O.L
Marceline Loridan-Ivens, avec Judith Perrignon, L’Amour après – Grasset
Chantal Thomas, Souvenirs de la marée basse – Seuil
Serge Toubiana, Les Bouées jaunes – Stock
Ces prix France Télévisions seront remis dans l’émission littéraire “La Grande Librairie” sur France 5, le jeudi 15 mars dès 20h40.

 

Fauve Polar SNCF 2018 : and the winner is…

Grand succès pour cette douzième participation de la SNCF au Festival International de la Bande Dessinée, présente avec son dynamique Espace Polar SNCF et le Prix du Fauve Polar SNCF.

Pas moins de 15000 festivaliers se sont rendus aux nombreuses animations de l’Espace Polar SNCF au Festival International de la Bande Dessinée, qui se déroulait du 25 au 28 janvier dernier à Angoulême. Duels de dessins entre auteurs de BD, concert de l’orchestre national de France, courts métrages, rencontres avec les auteurs, jeux de piste, il y en avait pour tous les âges et tous les goûts.

tt

Prix de la compétition officielle du FIBD, le 7ème Fauve Polar SNCF , qui récompense un polar en bande dessinée, original ou adapté d’une oeuvre littéraire, a été décerné à Philippe Valette pour l’album Jean Doux et le mystère de la disquette molle, paru aux éditions Delcourt. Pour rappel, les cinq finalistes étaient :

  • Bâtard, Max de Radiguès (Casterman)
  • La Cité des trois saints, Lorenzo Bizzarri & Stefano Nardella (Sarbacane)
  • Jean Doux et le mystère de la disquette molle, Philippe Valette (Delcourt)
  • The Private Eye, Marcos Martin & Brian K. Vaughan (Urban Comics)
  • Le profil de Jean Melville, Robin Cousin (FLBLB)

fauve polar

Le talentueux mangaka, Naoki Urasawa, a pour sa part reçu un Fauve Polar SNCF d’honneur pour l’ensemble de ses oeuvres. Une très belle exposition, L’art de Naoki Urasawa, lui était d’ailleurs consacrée au FIBD et passera par Paris en février/mars 2018.

naoki

Rendez-vous pris en janvier 2019 pour une nouvelle édition du FIBD!