Prix Femina 2018 : la première sélection

liste_Les-romans-etrangers-selectionnes-pour-le-Prix-Fem_1346

En ce lundi 17 septembre, le jury du Prix Femina 2018, présidé par Camille Laurens, a  révélé le nom des 14 auteurs sélectionnés. 

Romans français en lice

  • Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam (POL)
  • Trois enfants du tumulte d’Yves Bichet (Mercure de France)
  • Tous les hommes désirent naturellement savoir de Nina Bouraoui (J-C Lattès)
  • Je voudrais que la nuit me prenne d’Isabelle Desesquelles (Belfond)
  • Platine de Régine Detambel (Actes Sud)
  • Frère d’âme de David Diop (Seuil)
  • La révolte de Clara Dupond-Monod (Stock)
  • François, portrait d’un absent de Michaël Ferrier (Gallimard)
  • Idiotie de Pierre Guyotat (Grasset)
  • Le lambeau de Philippe Lançon (Gallimard)
  • Einstein, le sexe et moi d’Olivier Liron (Alma)
  • Tu t’appelais Maria Schneider de Vanessa Schneider (Grasset)
  • Roissy de Tiffany Tavernier (Sabine Wespieser)
  • Une vie en l’air de Philippe Vasset (Fayard)

Romans étrangers en lice

  • Je reste ici de Marco Balzano traduit de l’italien par Nathalie Bauer (Philippe Rey)
  • Taxi curaçao de Stefan Brijs traduit du néerlandais par Daniel Cunin (Héloïse d’Ormesson)
  • Le monarque des ombres de Javier Cercas traduit de l’espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon (Actes Sud)
  • Le bûcher de György Dragoman traduit du hongrois par Joëlle Dufeuilly (Gallimard)
  • La femme à part de Vivian Gornick traduit de l’anglais par Laetitia Devaux (Rivages)
  • Le cœur converti de Stefan Hertmans traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin (Gallimard)
  • Forêt obscure de Nicole Krauss traduit de l’anglais par Paule Guivarch (l’Olivier)
  • La saison des fleurs de flamme d’Abubakar Adam Ibrahim traduit de l’anglais Marc Amfreville (l’Observatoire)
  • La neuvième heure d’Alice McDermott traduit de l’anglais par Cécile Arnaud (La table ronde)
  • Voyou d’Itamar Orlev traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz (Seuil)
  • Asta de Jon Kalman Stefansson traduit de l’islandais par Eric Boury (Grasset)
  • My absolute darling de Gabriel Tallent (Gallmeister)
  • Les livres de Jakob d’Olga Tokarczuk traduit du polonais par Maryla Laurent (Noir sur blanc)
  • La marcheuse de Samar Yazbek traduit de l’arabe par Khaled Osman (Stock)

Deuxième sélection le 5 octobre. Le prix sera décerné le 5 novembre.

Publicités

Prix Talents Cultura 2018 : C’est à moi! Anuska Allepuz

C’est à moi! Anuska Allepuz (texte et illustrations)

Editions Mango jeunesse, Août 2018

Prix des Talents Cultura 2018

Pour enfants de 3 à 6 ans.

Au coeur de la jungle, cinq éléphants se délectent de fruits aussi variés que délicieux : mangues, noix de coco, kiwis, bananes, ananas, il y en a pour tous les goûts et toutes les gourmandises. Jusqu’au jour où ils tombent sur un arbre étrange et inédit dans le paysage : cet arbre très haut, regorge de fruits dodus et dorés qui leur font très envie. Reste à les attraper, ce qui n’est pas une mince affaire. Et chacun de crier « C’est à moi! », les yeux rivés sur les fruits dorés.

Tandis que les éléphants rivalisent d’imagination pour tenter de décrocher les fruits, cinq petites souris futées convoitent le même butin sucré. Et le leur ravissent!

« C’est à moi ! » est une jolie métaphore de notre société, une histoire qui met en exergue l’amitié et la solidarité  en opposition à l’individualisme et à l’égoïsme. Elle montre combien il est profitable de s’entraider, d’unir ses forces. Une belle histoire pleine de de belles énergies et de couleurs!

Prix Médicis 2018 : première sélection

IMG_5514

Ce jeudi 13 septembre, le jury du Prix Médicis a dévoilé sa première sélection, comprenant 12 romans français et 10 romans étrangers.

Les romans français en lice : 

  • Pierre Guyotat, Idiotie (Grasset)
  • Emmanuelle Bayamack-Tam, Arcadie (POL)
  • David Diop, Frère d’âme (Seuil)
  • Nina Bouraoui, Tous les hommes naturellement désirent savoir (JC Lattès)
  • Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (Actes Sud)
  • Sophie Daull, Au grand lavoir (Philippe Rey)
  • Fanny Taillandier, Par les écrans du monde (Seuil)
  • Franck Maubert, L’eau qui passe (Gallimard)
  • Carole Fives, Tenir jusqu’à l’aube (Gallimard)
  • Philippe Lançon, Le Lambeau (Gallimard)
  • Pauline Delabroy-Allard, Ça raconte Sarah(Minuit)
  • Catherine Poulain, Le Cœur blanc (L’Olivier)

Les romans étrangers en lice :

  • Selahattin Demirtas L’Auroretraduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes (éditions Emmanuelle Collas)
  • Zadie Smith Swing Time, traduit de l’anglais par Emmanuelle et Philippe Aronson (Gallimard)
  • Javier Cercas Le Monarque des ombres, traduit de l’espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon (Actes Sud)
  • Rachel Kushner Le Mars Club, traduit de l’anglais par Sylvie Schneiter (Stock)
  • Jon Kalman Stefansson Asta, traduit de l’islandais par Eric Boury (Grasset)
  • Horacio Castellanos Moya Moronga, traduit par René Solis (Métaillé)
  • Peter Stamm La douce indifférence du monde, traduit par Pierre Deshusses (Bourgois)
  • Zoe Valdes Désirée Fe, traduit par Aymeric Rollet (Arthaud)
  • Brad Watson Miss Jane, traduit par Marc Amfreville (Grasset)
  • Yiyun Li Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie, traduit par Clément Baude (Belfond)

 

La deuxième sélection sera annoncée le 4 octobre. Le Prix sera décerné le 6 novembre.

 

Prix du Roman Fnac 2018 : Adeline Dieudonné

Elles étaient quatre primo-romancières en lice pour le prix. C’est la bruxelloise Adeline Dieudonné qui emporte le Prix du Roman Fnac 2018.

16553628lpw-16660181-embed-libre-jpg_5515691

Quatre femmes primo-romancières figuraient dans la dernière sélection du Prix du Roman Fnac 2018 :

  • La vérité sort de la bouche du cheval, de Meryem Alaoui (éd. Gallimard)
  • Le Malheur du bas, d’Inès Bayard (éd. Albin Michel)
  • Là où les chiens aboient par la queue, d’Estelle-Sarah Bulle, (éd. Liana Levi)
  • La Vraie Vie, d’Adeline Dieudonné (éd. L’Iconoclaste).

Ce mercredi 12 septembre, le jury a décerné le Prix du Roman Fnac 2018 à Adeline Dieudonné, auteur de La Vraie Vie, aux éditionsl’Iconoclaste. Ce roman est aussi pré-sélectionné pour les prix Goncourt et Renaudot.

Adeline Dieudonné succède à Véronique Olmi, lauréate du Prix du Roman Fnac 2017 avec Bakhita (Albin Michel). Le prix lui sera remis vendredi 14 septembre au salon Fnac livres.

Le roman : La vraie vie

la-vraie-vie-recadre.jpg

Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs.

Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

LA POÉTIQUE DU CAUCHEMAR

La Vraie Vie est un roman initiatique détonant où le réel vacille. De la plume drôle, acide et sans concession d’Adeline Dieudonné jaillissent des fulgurances. Elle campe des personnages sauvages, entiers. Un univers à la fois sombre et sensuel dont on ne sort pas indemne.

Prix Wepler Fondation la Poste 2018 : première sélection

25F8FEFF-D1FA-45A6-AC13-C5FA45DB2C16.jpeg

La liste des romans sélectionnés a été dévoilée dimanche 9 septembre. Le prix sera décerné le 12 novembre. 

Le prix Wepler est un prix littéraire créé en 1998 à l’initiative de la librairie des Abbesses, avec le soutien de la Fondation La Poste, et de la Brasserie Wepler (place Clichy, Paris 18e ) et qui distingue, au mois de novembre, un auteur contemporain. Il fonctionne avec un système de jury tournant.

Treize romans ont été sélectionnés pour cette 21ème édition du Prix Wepler – Fondation La Poste :

  • Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam (P.O.L)
  • Isidore et les autres de Camille Bordas (Inculte)
  • Trois fois la fin du monde de Sophie Divry (Noir sur blanc/Notabilia)
  • La première année de Jean-Michel Espitallier (Inculte)
  • François, portrait d’un absent de Michaël Ferrier (Gallimard)
  • Tenir jusqu’à l’aube de Carole Fives (L’Arbalète/Gallimard)
  • Federica Ber de Mark Greene (Grasset)
  • L’île aux troncs de Michel Jullien (Verdier)
  • La robe blanche de Nathalie Léger (P.O.L)
  • Le sillon de Valérie Manteau (Le Tripode)
  • Série noire de Bertrand Schefer (P.O.L)
  • Par les écrans du monde de Fanny Taillandier (Seuil)
  • Une vie en l’air de Philippe Vasset (Fayard)

Salon FNAC Livres 2018 : Les 14, 15 et 16 septembre aux Blancs Manteaux! Save the date!

77b58867-dbef-4a38-9eb7-8ffcf0c00617.png

Plus d’une centaine d’auteurs sont attendus pour la 3ème édition du Salon Fnac Livres, qui se tiendra du vendredi 14 au dimanche 16 septembre à la Halle des Blancs Manteaux, rue vieille-du-temple, Paris 4e.

3 jours de rencontres et de débats, 3 jours pour découvrir la diversité littéraire et mettre en lumière les écrivains de cette rentrée !

Entièrement gratuit et ouvert à tous, en plein cœur de Paris, cet événement réunira les auteurs incontournables de la rentrée littéraire, des grandes figures de la bande dessinée, des sciences humaines, de la littérature jeunesse et du bien-être, ainsi que plusieurs auteurs-interprètes de la scène musicale.

Le Salon Fnac Livres proposera plus de 40 rendez-vous animés par des journalistes : « Grands entretiens littéraires », rencontres musicales, lectures, dialogues croisés, ateliers pour enfants…

En fil rouge durant ces trois jours, une soixantaine de séances de dédicaces permettront au public de partager un moment privilégié au plus près des auteurs, au centre de la Halle des Blancs Manteaux.

De nombreux écrivains très attendus lors de cette rentrée, confirmés ou nouveaux venus, présenteront leur dernier roman : Daniel Pennac – parrain de cette édition, Alain Mabanckou, Maylis de Kerangal, Boualem Sansal, Serge Joncour, Olivia de Lamberterie, Marc Levy, Émilie de Turckheim, Yasmina Khadra, David Diop, Adeline Dieudonné, Meryem Alaoui, Alaa El Aswany, Christophe Boltanski, Nancy Huston, David Foenkinos, Aurélie Filippetti, Estelle-Sarah Bulle, Joann Sfar, Charles Pépin, Mathias Énard et Zeina Abirached, François Bégaudeau, Pascal Manoukian, Isabelle Carré, Éric Fottorino, Donna Leon, Christopher Priest, Daniel Picouly, Emmanuelle Bayamack-Tam, Clara Dupont-Monod, Carole Fives, Guillaume Musso, Emilie Frèche, Riad Sattouf, Sophie Divry, Emmanuelle Richard, Olivier Adam et Guillaume Meurice …

 —> Retrouvez toute la programmation de cet événement en cliquant sur ce lien : Programmation

 

 

 

 

Prix Goncourt 2018 : première sélection

Le jury du Prix Goncourt a présélectionné 15 romans en ce vendredi 7 septembre 2018

annonce_jury_goncourt-3832060.jpg

C’est depuis l’Hôtel de ville de Nancy, que le jury, présidé par Bernard Pivot, a fait son annonce. Voici les romans en lice pour le prix Goncourt 2018 :

  • Meryem Alaoui La vérité sort de la bouche du cheval (Gallimard)
  • Inès Bayard, Le malheur du bas (Albin Michel)
  • Guy Boley Quand Dieu boxait en amateur (Grasset)
  • Pauline Delabroy-Allard ça raconte Sarah (Editions de Minuit)
  • Adeline Dieudonné La vraie vie (L’Iconoclaste) 
  • David Diop Frère d’âme (Seuil) 
  • Clara Dupont-Monod La révolte (Stock)
  • Eric Fottorino Dix-sept ans (Gallimard) 
  • Paul Greveillac Maîtres et esclaves (Gallimard) 
  • Nicolas Mathieu Leurs enfants après eux (Actes Sud) 
  • Gilles Martin-Chauffier L’ère des suspects (Grasset) 
  • Tobie Nathan L’évangile selon Youri (Stock) 
  • Daniel Picouly Quatre-vingt-dix secondes (Albin Michel) 
  • Thomas B.Reverdy L’hiver du mécontentement (Flammarion)
  • François Vallejo L’hôtel Waldheim (Viviane Hamy)