Prix du Livre France Bleu – Page des Libraires : sélection 2017

870x489_banniere_web

Qui succédera à L’ombre de nos nuits, de Gaëlle Josse, lauréate de l’édition 2016, membre du jury et marraine du Prix du Livre France Bleu – PAGE des Libraires 2017 ?

Les libraires du réseau PAGE des libraires ont sélectionné les cinq ouvrages suivants :

 

Rendez-vous le lundi 29 mai pour découvrir le ou la lauréat(e) de l’édition 2017, qui aura été choisi par le jury .

Le jury, présidé par Eric Revel, Directeur de France Bleu, se compose de : Gaëlle Josse, Nadège Menuisier auditrice de France Bleu Sud Lorraine, Aurélie Janssens de la Librairie Page et Plume à Limoges et de Mélanie Le Cam, du Havre et lectrice de la revue PAGE des Libraires

 

Prix de la Closerie des Lilas 2017 : 2ème sélection

closerie01

Mercredi 20 mars 2017 les membres du jury du Prix de La Closerie des Lilas se sont réunis à la Closerie des Lilas à Paris. Une deuxième sélection de 4 romans de femmes parus à la rentrée de janvier a été établie. Le Prix sera remis le 19 avril 2017.

Les 4 finalistes : 

Hadamar de Oriane Jeancourt Galignani, Éditions Grasset

Les parapluies d’Erik Satie de Stéphanie Kalfon, Éditions Joëlle Losfeld

Par amour de Valérie Tong Cuong, Éditions J.C. Lattès

Trois saisons d’orage de Cécile Coulon, Éditions Viviane Hamy

La lauréate : La lauréate sera l’invitée privilégiée de La Closerie des Lilas pendant une année, pour un montant de 3 000 euros.

10 ans :

2017 est l’année des 10 ans du Prix de la Closerie des Lilas. Pour fêter cet événement, le plus féminin des prix littéraires a le plaisir d’accueillir Claude Lelouch, président d’honneur de l’édition 2017 ainsi que Benjamin Biolay, invité d’honneur.

Mission :

Le Prix de la Closerie des Lilas a pour mission de soutenir et faire connaître une littérature féminine de qualité. Par souci d’indépendance et d’ouverture, la volonté des fondatrices a été d’instituer un jury invité différent chaque année qui rassemble des femmes du monde des arts, des lettres, de la presse, des sciences et de la politique. Le jury invité en 2017: Lydia Bacrie, Victoria Bedos, Bérénice Bejo, Claire Chazal, Catherine Clément, Diane von Furstenberg, Emmanuelle Devos, Daniela Lumbroso, Orlan, Claude Lelouch ( président d’honneur) et Benjamin Biolay ( invité d’honneur). Le jury permanent : Emmanuelle de Boysson (journaliste Version Fémina, romancière), Adélaïde de Clermont-Tonnerre (Point de Vue, romancière), Carole Chrétiennot (cofondatrice du Prix de Flore), Stéphanie Janicot (Muze, romancière), Jessica Nelson (Editions des Saints Pères, romancière), Tatiana de Rosnay (romancière).

 

Tanguy Viel remporte le Grand Prix RTL-Lire 2017 pour « Article 353 du Code pénal »

661afp-newsb83eb738ee96987b999228aecf213aa7tanguy-viel-laureat-du-grand-prix-rtl-lire-pour-article-353-du-code-penal-000_K18AH-highDef

Le jury a voté, et a attribué le Grand Prix RTL-Lire 2017 à Article 353 du Code pénal de Tanguy Viel, avec 59 % des voix. Il s’agit de son septième roman, publié aux Éditions de Minuit.

Le livre a été élu parmi les finalistes qui étaient :
Une femme au téléphone de Carole Fives (Gallimard-L’Arbalète), Sous le compost de Nicolas Maleski (Fleuve), Le Cas Malaussène de Daniel Pennac (Gallimard) et Tout ce dont on rêvait de François Roux (Albin Michel). Tanguy Viel, est le 26e lauréat du Grand Prix-RTL Lire.

Chaque année, un jury composé de professionnels, de libraires et de lecteurs couronne le roman qui l’a le plus touché. Les rédactions de RTL et de Lire ont dans un premier temps sélectionné cinq romans qui ensuite ont été soumis à 20 libraires de 20 villes de France. À leur tour, ceux-ci ont composé des jurys régionaux au sein de leur clientèle. Au total 100 lecteurs de tous âges et de toutes catégories socioprofessionnelles ont choisi Le Grand Prix RTL-Lire 2017.

Le livre : 

livre_galerie_9782707343079

Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d’être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l’ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec.
Il faut dire que la tentation est grande d’investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu’il soit construit.

Un roman du Prix Polar-SNCF en ligne gratuitement!

téléchargement

Un mois entier pour découvrir gratuitement un roman en lice pour le Prix SNCF du Polar et devenir membre du jury dudit prix!

Du 1er au 31 mars 2017, la SNCF permet à tous les amateurs de lecture de découvrir gratuitement sur l’application SNCF e-LIVRE un nouveau roman de la sélection PRIX SNCF DU POLAR 2017. Pour poursuivre son engagement dans l’accès au plus grand nombre à la culture et notamment aux personnes « empêchées de lire » en raison d’un handicap, SNCF poursuit également son partenariat avec l’association Valentin Haüy.

téléchargement (1)

Après 911 de Shannon Burke publié aux éditions 10/18 au mois de janvier, et Gravesend de William Boyle publié aux éditions Rivages Noir, c’est à présent au tour du français Antoine Chainas de voir son roman  Pur publié chez Folio Policier être disponible gratuitement durant tout le mois de mars sur l’application SNCF e-LIVRE.

Du 1er au 31 mars, les lecteurs férus de romans policiers peuvent donc découvrir l’intégralité du polar d’Antoine Chainas : qui est le mystérieux sniper qui tire sur des automobilistes dans le sud de la France ? La police peine à réunir des indices d’autant plus que les dernières victimes n’ont pas le profil des cibles habituelles : elles sont blanches. Alors… accident ou meurtre ? À moins que tout cela ne soit le fruit d’une manipulation politique locale…

Une fois cette enquête résolue, les lecteurs donnent une note au roman, devenant ainsi des membres du grand jury populaire du PRIX SNCF DU POLAR 2017 ! 

Première sélection du Prix de la Closerie des Lilas 2017

la-closerie-des-lilas

Le Prix de la Closerie des Lilas a été décerné pour la première fois le 7 mars 2007, veille de la journée mondiale de la femme, à la Closerie des Lilas.

Il a pour originalité de couronner une romancière de langue française dont l’ouvrage paraît à la rentrée de janvier. La vocation de ce nouveau prix est de promouvoir la littérature féminine, à l’exemple du prix anglo-saxon : Orange Prize.

Pour fêter les dix ans du Prix de la Closerie des Lilas en 2017, le plus féminin des prix littéraires a le plaisir d’accueillir Claude Lelouch, président d’honneur de l’édition 2017.

Le jury invité en 2017 :


Lydia Bacrie, Victoria Bedos, Bérénice Bejo, Claire Chazal, Catherine Clément, Diane von Furstenberg, Emmanuelle Devos, Daniela Lumbroso, Orlan. 

Le bureau de six membres permanents  :

Emmanuelle de Boysson, présidente du prix (journaliste Version Femina et romancière), Tatiana de Rosnay, vice-présidente du Prix de la Closerie des Lilas (romancière), Jessica Nelson (Editions des Saints Pères et romancière), Carole Chrétiennot, (cofondatrice du Prix du Café de Flore et de la Closerie des Lilas), Stéphanie Janicot ( rédactrice en chef de la revue Muze et romancière), Adélaïde de Clermont-Tonnerre (directrice de la rédaction de Point de Vue et romancière).

Les romans sélectionnés : 

16406447_1337651282962164_8854054329608879813_n

Les 5 romans finalistes du prix RTL-Lire 2017

Cinq romans de la rentrée littéraire 2016 sont finalistes du Grand Prix RTL-Lire 2017. Le lauréat sera connu en mars prochain.

Les rédactions de RTL et Lire ont dévoilé, jeudi 12 janvier, les cinq romans finalistes qui concourent pour le Grand Prix RTL-Lire 2017. Nicolas Maleski est le seul primo-romancier de cette sélection finale.

Les 5 romans en lice

  • Une femme au téléphone de Caroles Fives (Gallimard-L’Arbalète)
  • Sous le compost de Nicolas Maleski (Fleuve)
  • Le cas Malaussène de Daniel Pennac (Gallimard)
  • Tout ce dont on rêvait de François Roux (Albin Michel)
  • Article 353 du code pénal de Tanguy Viel (Minuit).

Ces cinq ouvrages sont maintenant soumis à vingt librairies qui ont composé des jurys régionaux au sein de leur clientèle. Au total, 100 lecteurs choisiront le nom du lauréat.

En 2016, le Grand Prix RTL-Lire a récompensé Olivier Bourdeaut pour En attendant Bojangles (Finitude).

Prix du Roman des Etudiants France-Culture/Télérama

C’est Gael Faye, avec Petit pays, qui remporte le Prix du Roman des Etudiants France Culture-Télérama.

Lancé il y a quatre ans, avec le soutien du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dans le but de « faire découvrir la littérature d’aujourd’hui aux jeunes d’aujourd’hui », le Prix du Roman des étudiants France Culture – Télérama propose à des étudiants-jurés d’élire leur lauréat au sein d’une sélection resserrée de cinq ouvrages, établie par les journalistes et producteurs des deux médias. Gaël Faye succède donc à Maylis de Kérangal (Réparer les vivants), Eric Reinhardt (L’amour et les forêts) et Olivier Bourdeaut (En attendant Bojangles). Outre l’auteur de Petit Pays, la sélection de cette année comprenait Catherine Cusset (L’Autre qu’on adorait), Jean-Paul Dubois (La Succession), Laurent Mauvignier (Continuer) et Eric Vuillart (14 juillet).

 

Le livre : 

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…
« J’ai écrit ce roman pour faire surgir un monde oublié, pour dire nos instants joyeux, discrets comme des filles de bonnes familles: le parfum de citronnelle dans les rues, les promenades le soir le long des bougainvilliers, les siestes l’après-midi derrière les moustiquaires trouées, les conversations futiles, assis sur un casier de bières, les termites les jours d’orages… J’ai écrit ce roman pour crier à l’univers que nous avons existé, avec nos vies simples, notre train-train, notre ennui, que nous avions des bonheurs qui ne cherchaient qu’à le rester avant d’être expédiés aux quatre coins du monde et de devenir une bande d’exilés, de réfugiés, d’immigrés, de migrants. »
Avec un rare sens du romanesque, Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour, de personnages qui tentent de survivre à la tragédie.