Pamela, Stéphanie des Horts (Albin Michel)

image

Pamela, Stéphanie des Horts

Albin Michel, janvier 2017

Rentrée littéraire

Le roman vrai d’une femme amoureuse de l’amour.

« Mon destin passe par les hommes. Je les aime brillants et décoratifs. (…) Je veux des hommes et de l’argent, je veux la célébrité aussi. Je veux l’excellence. Et le plaisir ! » Qui est donc cette femme qui, du haut de ses 18 ans tout juste, ose tenir de tels propos ? Pamela Digby, issue d’une famille d’aristocrates désargentés. Et de mettre ses propos en application dès ses dix-neuf ans en parvenant à épouser le fils de Winston Churchill.

Effroyablement magnétique, Pamela ne s’en tient cependant pas là. Lasse de son bon à rien de mari, elle devient la maîtresse de Gianni Agnelli, d’Élie de Rothschild et du prince play-boy Ali Khan. Mais entretient aussi des liaisons avec le légendaire reporter Edward R. Murrow et avec le célèbre armateur Stávros Niárchos. Elle épousera William « Leland » Hayward, producteur de Broadway, et W. Averell Harriman, gouverneur de New York.

Scandaleuse ? Intrigante ? Courtisane ? Pamela n’a que faire des critiques à son sujet. Rien ni personne ne peut la faire dévier de la route qu’elle s’est tracée.

Cette faculté à se fondre dans chaque situation nouvelle à l’image d’un caméléon, mais aussi à flairer à chaque fois l’homme de la situation, lui ouvre les portes d’un monde auquel peu de gens ont eu accès au cours de la seconde moitié du XXe siècle, un monde où elle a fréquenté quelques-uns des hommes les plus puissants de son époque dans des domaines aussi variés que la politique, la diplomatie, le gotha, les affaires ou le show-biz. « J’aime le pouvoir et l’argent, les affaires de cour et leurs arcanes, j’aime le gotha, la politique, la diplomatie, rien ne m’effraie quand un homme me serre dans ses bras. Je connais ses faiblesses et lui les miennes. Nous avançons de concert, invincibles. J’acquiers ma propre gloire en me mirant dans le reflet de sa célébrité. »

Stéphanie des Horts nous offre une plongée fascinante dans la vie de Pamela, de sa rencontre avec Churchill à sa mort dans la piscine du Ritz à Paris, alors qu’elle était ambassadrice des États-Unis. Une femme à l’existence flamboyante et au destin exceptionnel.

Apprendre l’anglais avec Splat! (Nathan jeunesse)

Mon premier livre d’anglais avec Splat, Rob Scotton

Editions Nathan, mars 2017

A partir de 5 ans.

32 P. ; 6,95€

Voilà une excellente initiative des éditions Nathan : permettre aux tout-petits de se familiariser avec la langue anglaise (écrite et orale) tout en s’amusant avec leur héros, le charmant chat Splat!

Le héros poilu et moustachu de Rob Scotton nous revient avec des aventures en anglais : Splat goes to the doctor et Splat, a present for mom and dad. Deux histoires rédigées dans un anglais authentique avec une version audio. En effet, grâce à l’application gratuite Nathan live, l’enfant pourra entendre le texte lu à voix haute par un comédien anglophone, et ainsi se familiariser avec la phonétique de la langue. Les mots simples, les phrases courtes, les situations du quotidiens auxquelles l’enfant s’identifie facilement, sont autant de facteurs favorisant un apprentissage efficace et ludique.

Pour être sûr que l’enfant a bien assimilé le vocabulaire et bien compris l’histoire, outre la traduction française du texte, des jeux conçus par un enseignant sont proposés en fin d’ouvrage : Vrai ou faux, Qui a dit quoi, Trouver le mot manquant, Remise dans l’ordre de l’histoire, …

Voilà qui est bien plus amusant et intéressant que nos « Brian is in the kitchen » et autres livres d’anglais rédhibitoires! Deux petits livres charmants, avec des illustrations craquantes, que je recommande donc vivement aux mamans!

This book is a great read for everyone, especially those just starting out ! I know this book would make anybody’s day better!

 

 

Au jour le jour, Paul Vacca (Editions Belfond)

FullSizeRender (1)

Au jour le jour, Paul Vacca

Editions Belfond, janvier 2017

Rentrée littéraire.

Au jour le jour entraîne le lecteur dans la fascinante épopée littéraire que fut la rédaction des Mystères de Paris, plongeant l’écrivain dans un virevoltant mélange de faits réels et de fiction, au cœur d’une captivante mise en abyme dans un Paris envoûtant…

Issue d’une lignée de chirurgiens, le jeune Eugène Sue se dirige tout naturellement vers des études de médecine. Mais cet élève médiocre et turbulent, ce dandy coureur de jupons, n’y trouve pas son compte. Et de tout abandonner. « J’ai décidé de vivre. (…) Vivre, c’est ne pas se laisser dicter sa vie précisément. Vivre c’est trouver sa propre voie. Ne pas faire de plans. Ne pas entrer nécessairement dans la carrière. C’est vivre au jour le jour, cueillir ce que chaque journée est en mesure d’apporter de nouveau. En profiter chaque jour comme si c’était le dernier. » Quitte à s’opposer aux foudres paternelles.

Et c’est un évènement inattendu qui va donner naissance à sa vocation d’écrivain. Assistant à une pièce de théâtre avec son meilleur ami, il tombe en effet sous le charme de l’actrice. Mais malgré ses ruses, impossible de l’approcher. Impossible ? Pas pour Eugène Sue. Il lui écrit frénétiquement une pièce dans laquelle il lui réserve le premier rôle. Et de venir lui présenter sa création dans sa loge.

C’est une révélation. « Sa rédaction donna l’occasion à Eugène de ressentir une nouvelle forme de plaisir. (…) En se jetant dans l’écriture, il avait perçu une dimension physique, une forme de vertige délicieux (…). Une impression enivrante, comparable à ce qu’il éprouvait lorsqu’il portait l’un de ses pur-sang au galop, l’avait saisi. »

Dans le même temps, l’avènement des feuilletons dans les journaux s’avère être pour lui une providence. « Ecrire et séduire au jour le jour, pour quelqu’un qui voulait vivre et jouir au jour le jour, n’était-ce pas l’occupation rêvée ? » Son succès alla grandissant. Mais pas son inspiration. Il décida alors d’aller la chercher auprès du peuple, loin des quartiers riches de son quotidien. Pour se documenter, il se déguise et visite les bas-fonds de la capitale dans ses recoins les plus sordides. Ce qui ne l’empêche pas de retourner vivre en son palais chaque soir. Le génie de Sue est de ne pas juger, simplement plaquer sur le papier la réalité la plus crue, aborder tous les problèmes de l’époque, la condition de l’homme, de la femme, de l’enfant, les ouvriers, les prostituées, la vie dans les prisons, etc. Il parle simplement des classes les plus déshéritées. Il fait prendre aux gens du peuple conscience de leur véritable condition. Les mystères de Paris sont nés. Un succès retentissant.

Paul Vacca se révèle être un excellent conteur. Dès les premières pages du livre, le lecteur effectue un voyage dans le temps, totalement immergé dans le Paris de la fin du 19ème. Pour un peu on s’attendrait à croiser un carrosse tant il nous semble percevoir le bruit de sabots des chevaux. L’occasion aussi pour l’auteur, à travers cette mise en abyme de l’écriture, de souligner l’étonnant pouvoir de la littérature à changer nos vies et à réinventer le monde.

 

 

Les tops des Grands personnages (Nathan) : une mine de connaissances

004450963.jpg

Les tops Grands personnages, E. Ousset, C. Larroche, C. Quillien

Collection Dokéo

Editions Nathan, février 2017

A partir de 9 ans.

 

Dis, maman, en quelle année Youri Gagarine est-il allé dans l’espace? Est-ce vrai que le commandant Cousteau a bâti des maisons sous la mer? Qui est Alexandra David-Néel? Est-ce que tu connais de grandes exploratrices? Tu as déjà appris des poèmes de Jacques Prévert? Et les toiles de Salvator Dali? … Ils sont comme ça, curieux de tout, toujours à nous bombarder de questions. Des questions qui, aussi pertinentes soient-elles, nous laissent souvent perplexes.  Un peu embarrassée, on bafouille une vague réponse qui ne nous convainc pas vraiment nous-même. Et on se promet de regarder un peu plus tard dans une encyclopédie.

Ne cherchez plus, les éditions Nathan ont fait le travail pour vous! La collection Dokéo s’enrichit en effet d’un nouveau titre : Les tops des Grands personnages. Explorateurs (d’Erik le Rouge à Jean-Louis Etienne), artistes (Léonard de Vinci à Andy Warhol), hommes et femmes du XXème siècle (de Nelson Mandela à J.K. Rowling) se retrouvent dans ce très bel ouvrage. Les auteurs, avec  un langage accessible et précis, des illustrations très parlantes, se proposent de répondre aux questions les plus fréquentes des enfants. Grâce à ce livre, vous aurez réponse à tout ! Et vos enfants pourront apprendre en s’amusant, découvrir des personnages illustres, leurs oeuvres, leur bio express.

En fin de livre, ils pourront même vérifier s’ils ont bien assimilé les connaissances en se prêtant à un quizz.

Un concentré d’informations pour tout savoir sur celles et ceux qui ont marqué l’histoire!

 

50 exercices d’EFT(technique de libération émotionnelle), Marielle Laheurte

img_2618

50 exercices d’EFT (technique de libération émotionnelle), Marielle Laheurte

Editions Eyrolles, janvier 2017

134 P ; 9,90€.

Des exercices à la portée de chacun, pour libérer ses émotions et se faire confiance. Ou le mieux-être au bout des doigts.

Avant la lecture de cet ouvrage, je n’avais jamais entendu parler de cette technique de libération émotionnelle. Grande était donc ma curiosité.

A qui s’adresse-t-elle ?

A toute personne désireuse d’accroître sa confiance en elle-même, de se débarrasser d’une phobie, de mettre fin à une addiction (tabac, …), d’améliorer ses performances sportives, de mieux dormir, de cesser de ressasser, de gérer son émotivité, ses douleurs. Et bien d’autres domaines encore. Autrement dit, à toute personne désireuse d’améliorer son bien-être de façon totalement naturelle et douce.

Est-ce facile à appliquer ?

Oui. Grâce aux exercices progressifs et ludiques de ce livre, aux illustrations et explications claires, vous parviendrez à mettre facilement ces principes en application. Il suffit juste d’un peu de volonté ! Ses bases s’apprennent en quelques minutes et même les enfants peuvent les utiliser seuls.

Le principe ?

Membre de la famille des techniques psycho-énergétiques, l’EFT peut être comparée à une méthode d’acupuncture sans aiguilles, qui libère les nœuds émotionnels. Appelée aussi « Tapping » elle consiste à tapoter des points méridiens du corps tout en se concentrant sur les points à traiter jusqu’à ce que les émotions négatives associées disparaissent. Son postulat est en effet que tout problème, physique comme psychique, est relié à un nœud énergétique.

 

Alors, prêts à essayer ? L’EFT s’applique à tous les domaines et permet de booster son épanouissement et son développement personnel. La preuve s’il en était besoin, que notre corps et notre esprit sont très fortement liés, que l’être humain doit être considéré dans son entièreté (corps, esprit, pensées, énergie) pour qu’une thérapie soit efficace.

Explorez la méthode l’esprit ouvert et laissez-vous surprendre par ses résultats !

 

Aimer et prendre l’air, Sophie Simon (JC Lattès)

img_2531

Aimer et prendre l’air, Sophie Simon

Editions JC Lattès, février 2017

 

Après « American clichés » et « Gary tout seul », Sophie Simon met en scène, dans ce drame joyeux et burlesque que ne désavouerait pas Woody Allen, la fin de l’amour et des idéaux, et l’éternelle renaissance du désir.

 

Chaque année, Amy et son mari Jack viennent passer l’été dans leur maison du Connecticut, avec un couple d’amis, Kathleen et Larry. Mais l’euphorie que ressent Amy, actrice new-yorkaise, suite à sa consécration, retombe vite. Ce Tony arward portait pourtant en lui tant de promesses de bonheur, de rôles passionnants ! Mais c’était sans compter avec le taciturne et atrabilaire Jack. Et force lui est d’admettre que cette fois, elle a atteint ses limites. « En vivant avec lui, elle a dû étouffer la plupart de ses désirs puisque Jack lui-même ne désire pas grand-chose. Tout projet étranger à leurs habitudes monocordes lui paraît presque indécent. (…) Mais peut-on contenir l’exubérance faite femme dans un carcan monotone ? »  Elle va le quitter. Enfin, le quitter pour de bon car au cours de leurs 20 années de mariage, elle a déjà provoqué plus d’une quinzaine de faux départs. Et de vrais retours. Incapable de vivre sans lui.

Mais l’arrivée de leur couple d’amis, en pleine tempête conjugale eux aussi, va semer la confusion. La belle entente qui régnait entre eux se fissure. Et par la brèche, les griefs des uns et des autres fusent. Les aigreurs refoulées, les reproches et jalousies font voler en éclats le masque bien lisse des apparences. Et si leur bonheur, non seulement sentimental mais aussi amical, n’avait été toutes ces années qu’une vaste arnaque ?

Sophie Simon nous fait assister en huis-clos à la perte des illusions de deux couples. A la prise de conscience amère d’années perdues à mentir aux autres, à se mentir, en passant à côté de l’essentiel. Les répliques, jubilatoires, délicieusement assassines, sifflent comme des balles de révolver et atteignent pile le cœur de leur cible. Caustique, rythmé, ce roman se dévore d’une traite sans prendre l’air !

Samedi, de Ian Lendler et Serge Bloch

9782092574485

Samedi, de Ian Lendler (auteur) et Serge Bloch (illustrateur)

Editions Nathan jeunesse, mars 2017.

Dès 4 ans

32 P. ; 10€.

C’est samedi! Notre petit héros se réjouit car il a attendu toute la semaine cette journée. C’est en effet le moment pour profiter de sa famille, sauter dans le lit de ses parents, jouer, lire des tas d’histoires. Mais ses parents ne voient pas toujours le week-end comme un espace de détente. Il faut en effet faire les corvées de lessive, de courses, le ménage, le repassage, le jardin, bricoler, toutes ces choses que notre héros déteste. Heureusement, même les corvées peuvent être faites en s’amusant!

Et après l’effort, le réconfort. Chacun profite d’un repos bien mérité.

Une lecture réjouissante pour les enfants et leurs parents qui se reconnaîtront dans cette vie de famille pas de tout repos!