Citation du jour

Il y a deux sortes de pitié. L’une, molle et sentimentale, qui n’est en réalité que l’impatience du cœur de se débarrasser le plus vite possible de la pénible émotion qui vous étreint devant la souffrance d’autrui, qui n’est pas du tout de la compassion, mais un mouvement instinctif de l’âme contre la souffrance étrangère. Et l’autre, la seule qui compte, la pitié non sentimentale mais créatrice, qui sait ce qu’elle veut et est décidée à tenir avec persévérance jusqu’à l’extrême limite des forces humaines.

Stefan Zweig – La pitié dangereuse

cvt_La-Pitie-dangereuse_9543

 

Le provovateur de sourires : une magnifique initiative à encourager!

bandeau_pds

Un journal en ligne, totalement gratuit, dont la mission est de vous apporter le sourire, de rendre le monde plus beau, de mettre en avant les êtres viscéralement humains qui font avancer le monde, est-ce un rêve ? Non, une réalité grâce à la fabuleuse initiative de la pétillante Layticia Audibert et de la vingtaine de bénévoles de l’association Le provocateur de sourires.

Layticia-Audibert-pds-150x150

Avocate de formation, directrice juridique au sein d’Opportuité SA, écrivain, peintre, cette femme au grand cœur et aux talents multiples est la rédactrice en chef de ce magazine. Comment en est née l’idée ? Layticia Audibert a « simplement » mis en pratique cet aphorisme de Gandhi qui est sien : « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde ».

Et de lancer un appel à volontaires en 2013. Le site du provocateur de sourires était né : cliquez ici!

Vous y retrouverez les actions de héros ordinaires, les initiatives d’entrepreneurs porteurs d’espoir, les progrès qui font avancer l’humanité dans tous les domaines, des rencontres avec des artistes qui donnent envie d’être créateur de sa vie, ou encore une rubrique « planteurs de bananes » où vous découvrirez une plantation de sourires pour donner de l’éclat au vôtre.

Outre le magazine en ligne, l’association Le provocateur de sourires a multiplié les actions, en complément de celles des associations déjà existantes, pour ensoleiller le coeur et l’âme des êtres. Ainsi, la troupe du sourire est allée pour la 5ème fois égayer le quotidien d’enfants à l’hôpital, grâce à des ateliers de maquillage, l’intervention de clowns.

10-2

Ou encore l’exposition photo « Un autre regard sur les SDF », pour ne citer que ces actions.

Si vous aussi, souhaitez faire fleurir des sourires sur les visages.

Si vous aussi, en avez assez de la sinistrose ambiante et de l’indifférence.

Si vous aussi, êtes convaincu, comme le dit si justement Layticia Audibert que  » Chaque bien que l’on fait, même juste par un sourire donné à quelqu’un qui en a besoin, est comme un relai que l’on passe. Celui qui a reçu le sourire va le transmettre à un autre et ainsi de suite…« 

ALORS rejoignez l’équipe de bénévoles! : cela se passe ici 🙂

Une initiative sublime qui mérite d’être encouragée.

Prix Orange du livre 2016 : Vincent Message

Vincent Message a été récompensé pour son deuxième roman, Défaite des maîtres et possesseurs, paru au Seuil en janvier.

 

Le 8e prix Orange du livre a été décerné, jeudi 9 juin, à Vincent Message pour Défaite des maîtres et possesseurs, publié dans la dernière rentrée littéraire du Seuil. L’auteur, dont c’est le deuxième roman, a été préféré par les internautes qui votaient sur le siteLecteurs.com aux quatre autres finalistes, Lucile Bordes (86, année blanche, Liana Levi), Laurence Cossé (La Grande Arche, Gallimard), Sylvain Pattieu (Et que celui qui a soif, vienne, Rouergue) et Catherine Poulain (Le Grand Marin, L’Olivier). Vincent Message recevra une dotation de 15 000 euros, et son livre bénéficiera d’une campagne de promotion dans la presse et sur le web, ainsi que dans les librairies Furet du Nord.
Le livre : 

Iris n’a pas de papiers. Hospitalisée après un accident de voiture, elle attend pour être opérée que Malo Claeys, avec qui elle habite, trouve un moyen de régulariser sa situation. Mais comment la tirer de ce piège alors que la vie qu’ils mènent ensemble est interdite, et qu’ils n’ont été protégés jusque-là que par la clandestinité ?

C’est notre monde, à quelques détails près. Et celui-ci notamment : nous n’y sommes plus les maîtres et possesseurs de la nature. Il y a de nouveaux venus, qui nous ont privés de notre domination sur le vivant et nous font connaître le sort que nous réservions auparavant aux animaux.

Plongeant dans un des enfers invisibles de notre modernité, retraçant l’histoire d’un amour difficile, Défaite des maîtres et possesseurs nous entraîne dans une fable puissante où s’entrechoquent les devenirs possibles de notre monde.

130014_couverture_Hres_0

Vincent Message est né en 1983. Son roman Les Veilleurs, paru au Seuil en 2009, a connu un large succès critique et public.