Que ton règne vienne, de Xavier de Moulins (éditions JC Lattès) : « Un père a deux vies, la sienne et celle de son fils. »

9782709645744-G

Que ton règne vienne, de Xavier de Moulins

Éditions Jean-Claude Lattès, février 2014

Sous ses airs désenchantés, Que ton règne vienne est un vibrant hommage au père, au lien filial. Une illustration parfaite de cette phrase de Jules Renard, qui ouvre le livre en forme de mise en garde : « Un père a deux vies : la sienne et celle de son fils. »

Novembre 2013. Jean-Paul, le père de Paul, décède. Un père aimé, adulé par son fils, enfant et adolescent. Un héros. Toujours dans le désir de ne pas le décevoir, d’être à la hauteur de cette figure paternelle si brillante, Paul se sent tout petit, écrasé, incapable de rivaliser. La barre est si haute. Son amour à son endroit si grand. Et pourtant. Pourtant, s’il y a l’image de la figure tutélaire idéale, inaccessible, sacrée, il y a aussi l’autre, celle de l’homme dont « jusqu’au bout, rien n’a filtré de sa nature profonde » Qui était-il vraiment? « Les parents, c’est Steve McQueen et Faye Dunaway au pays de Oui-Oui. » Un amour solaire. Mais derrière la surface lisse des apparences, le couple parental était-il aussi idyllique que cela ou s’attachait-il seulement à le laisser croire? Et pourquoi cet amour filial, qui semblait inconditionnel, fait-il aujourd’hui place à de la haine?

2015. Paul est en dépression depuis deux ans et commence tout juste à se relever. Il a survécu à la mort de son père, mais pas à la trahison suprême qu’il a découverte… Une mort psychique. Violente. Un corps trainé comme s’il était tenu en laisse. Sa femme Ava et lui se sont séparés, il ne voit plus leurs deux enfants. La vie continue de s’écouler sans lui. Mais, fort heureusement, pas sans Oscar, son ami de la première heure, son frère de cœur, « son abscisse et son ordonnée », celui à qui il peut tout dire, avec lequel il peut tout partager. Parce que si l’amour résiste souvent mal à l’épreuve du temps, l’amitié, la vraie, est indéfectible. Et cette épreuve qu’il traverse le lui démontre si besoin était. Alors, puisque tout semble sourire à Oscar, lequel se marie, va être papa grâce à une mère porteuse, ce dernier va emporter Paul dans le sillage de ses bonheurs et lui faire partager sa lumière. L’aider à renaître.

Avec une écriture très nerveuse, Xavier de Moulins nous livre un roman très émouvant et plein d’espoir, celui d’une reconstruction, celui d’une amitié plus forte que l’amour, plus forte que tout…

A lire!!!

Publicités