Une leçon de vie : Mon sourire pour guérir, de Sandra Dal-Maso

CVT_Mon-sourire-pour-guerir-sauvee-par-un-veilleur-d_4929

Mon sourire pour guérir, de Sandra Dal-Maso

Avec la collaboration de Sophie Adriansen

Editions Max Milo octobre 2013

Sandra a 27 ans, en 2007, quand un soir de juin, une seule phrase va changer le cours de sa vie : « Vous avez une leucémie, mademoiselle Dal-Maso. » Electrochoc. Une leucémie aigüe myéloblastique, la forme la plus grave de la maladie. Sandra et sa mère accusent le coup, mais aussitôt se ressaisissent : «  Maintenant on ne pleure plus, on se bat. »

Isolement en chambre stérile, chimiothérapie, le parcours du combattant commence, parcours que Sandra aborde avec une énergie, une détermination et un courage qui laissent chacun, proches comme soignants, admiratif.

Une course contre la montre est engagée. Il faut trouver au plus vite un donneur de moelle osseuse, aussi appelé « Veilleur de vie ». Les chances de compatibilité entre le donneur et le patient ne sont que d’une chance sur un million. Autrement dit infimes. D’où la nécessité que nombreux soient les inscrits au don de moëlle osseuse. Mais Sandra continue d’y croire. Et elle a raison : une greffe peut enfin être tentée sur elle, grâce à un donneur anonyme. Un don de vie.

Avec un humour et un courage qui forcent l’admiration, Sandra Dal Maso évoque son long chemin vers la guérison, une guérison rendue possible grâce à ces veilleurs de vie que sont les donneurs de moelle osseuse. Poignant.

En fin d’ouvrage, vous trouverez une documentation très pertinente avec les témoignages de quatre veilleurs de vie,les modalités pour devenir donneur de moelle osseuse, ainsi que les idées fausses concernant le don de moelle osseuse.

Publicités

Cancer… Ce n’était pourtant pas mon signe astrologique, de Erwan Chuberre

9782362030376

Cancer… Ce n’était pourtant pas mon signe astrologique, de Erwan Chuberre

Editions Grimal, mars 2012

 

Souris puisque c’est grave…

 

    « Cancer… ce n’était pourtant pas mon signe astrologique. » Le titre donne le ton. L’humour donne le « La ». Une déferlante d’émotion. Une force de vie magistrale. Une claque.

     Erwan Chuberre a, pour reprendre une formule commune, tout pour être heureux. Amoureux fou de cette personne qui depuis dix ans a opéré en lui une véritable renaissance, auteur à succès de biographies de stars (Mylène Farmer, Lady Gaga, les Black Eyed Peas…), le ciel de sa vie est d’un bleu d’une pureté que rien ne semble pouvoir entacher. L’horizon est dégagé. La vie lui sourit. Il sourit à la vie.

     Certes, il y des petits nuages, comme ces éditeurs qui ne lui versent pas ses droits d’auteur et le mettent dans une situation financière délicate, des opportunités professionnelles qui ne se concrétisent pas, ces traites à payer pour l’appartement du Marais, mais cet amoureux de la vie n’est pas de nature à laisser ces soucis obscurcir son âme. Animé d’un optimisme farouche, le sourire en toutes circonstances, il savoure les cadeaux de la vie, avec son amour, artiste peintre, et ses amis de la nuit parisienne.

     Pourtant, en novembre 2010, des coups de tonnerre résonnent. Douleurs insoutenables, traitements inefficaces, diagnostics divergents voire farfelus, Erwan s’inquiète mais ne s’apesantit pas. Et s’attache à garder le sourire. Pour lui. Pour ceux qu’il aime. Ne pas céder à la panique. Ne pas flancher. Il suffit de souffler un vent d’optimisme sur ces nuages plus sombres que les autres pour qu’ils disparaissent, pense t-il.

     Sauf que cette vie qu’il aime comme un forcené lui réserve sa foudre. Le verdict tombe enfin, après de nombreux tâtonnements : cancer.

     Alors que faire? S’écrouler? En vouloir à la terre entière? C’est mal connaître Erwan Chuberre. Se battre encore, oui. Sourire, toujours. Espérer, plus que jamais. Et en sortir, plus fort. Guérir.

 

     Vous l’aurez compris, ce livre autobiographique est un hymne à la vie, une ode à l’amour, une mélodie pleine d’humour, un soleil qui réchauffe et éclaire tous ceux qui le lisent. On reçoit une grande claque à sa lecture. On reçoit beaucoup. Tout court.

    Alors un seul conseil : lisez-le !!! Et un seul mot à Erwan Chuberre : MERCI…

 

P. 117 : J’ai toujours eu en en moi cette force inouïe de croire en mes rêves les plus fous. Chaque nouvelle journée est pour moi la promesse d’une opportunité. C’est certainement ma recette du bonheur.

 

Informations pratiques :

Nombre de pages :187

ISBN :978 2 36203 037 6

Prix éditeur : 17€

 

Site de l’auteur : http://erwanchuberre.com/

On peut se dire au revoir plusieurs fois, David Servan-Schreiber : réussir sa mort.

book_cover_on_peut_se_dire_au_revoir_plusieurs_fois_205819_

On peut se dire au revoir plusieurs fois, David Servan-Schreiber

Editions Robert Laffont, juin 2011.

Réussir sa mort. 

 David Servan-Schreiber, célèbre neuropsychiatre, nous offre avec On peut se dire au revoir plusieurs fois, un témoignage poignant sur son ultime combat contre le cancer.

L’auteur des best-sellers Guérir et Anticancer,  rattrapé par la maladie, devance les controverses et dresse un bilan. Sa rechute fait-elle voler en éclats les principes qu’il s’est tant attaché à défendre jusqu’alors ? Une alimentation saine, la lutte contre le stress, l’exercice physique, le yoga, la méditation ont-ils vraiment un rôle curatif ?

P. 54 Chers lecteurs, je vous entends murmurer « Après tout, si David lui-même, qui est l’illustration vivante de cette approche, qui pense anticancer, mange anticancer, bouge anticancer, respire anticancer, vit anticancer, est sur le flanc, que reste t-il d’Anticancer ? »

C’est une des trois questions auxquelles David Servan-Schreiber se propose de répondre, les deux suivantes étant : si la méthode préconisée dans Anticancer reste valide, pourquoi cette rechute ? Mais aussi : tandis que la mort se profile, comment l’affronter, l’appréhender ? Comment remporter ce combat ultime qui est celui de réussir sa mort ?

Un livre qui est aussi l’opportunité pour l’auteur de remercier celles et ceux qui l’ont soutenu : parents, amis, médecins, scientifiques, lecteurs, anonymes. Un « au revoir » qu’il espère n’être pas un adieu. Car jusqu’à la dernière page, jusqu’au dernier jour, jusqu’à la dernière minute, celui qui a toujours prôné l’optimisme « un état mental optimiste aide à vivre, sinon à guérir » restera fidèle à ses valeurs.

Une bouleversante leçon de courage, de combativité et d’optimisme.

 

Informations pratiques :

Prix éditeur : 14€

Nombre de pages :158

ISBN : 9 782221 127049