Comme un chef, Benoît Peeters (texte) et Aurélia Aurita (illustrations) : une lecture gourmande!

img_2247

Comme un chef, Benoît Peeters (texte) et Aurélia Aurita (illustrations)

Préface du chef Pierre Gagnaire

Editions Casterman, mai 2018

Une autobiographie culinaire sous forme de roman illustré. Comme un chef est un récit d’apprentissage et une chronique d’une époque, où, sous la joie, perce l’émotion du temps qui passe.

Benoît Peeters, jeune étudiant en littérature, est un homme de passions plurielles. Il aime le nouveau roman comme il aime la nouvelle cuisine : passionnément. Cependant, si la lecture n’est pas trop couteuse, il n’en est pas de même pour les grands restaurants. Du coup, si son amour des lettres se concrétise par la publication d’un premier roman, Omnibus, aux éditions de Minuit à 20 ans tout juste, sa passion pour la gastronomie reste platonique. Certes, dans son logement d’étudiant, il s’essaye bien à quelques plats, mais il n’a ni l’espace ni le matériel adéquats pour de grandes et belles réalisations. Jusqu’à ce jour où il casse sa tirelire et pousse la porte du restaurant étoilé des frères Troisgros.

C’est une révélation. Un éblouissement pour les pupilles comme pour les papilles.

Dès lors, la cuisine devient pour lui une affaire sérieuse à laquelle il consacre tout son temps, toutes ses économies, toute son énergie, quitte à abandonner la préparation au concours de Normale Sup. En autodidacte, il essaye des recettes, des associations de saveurs, corrige, recommence, améliore, affine.

Ce roman illustré par les dessins très vivants d’Aurélia Aurita retrace avec humour et tendresse le parcours d’un passionné et perfectionniste. Une lecture gourmande !

Publicités

Rencontre littéraire aux accents culinaires avec Benoît Peeters, Aurélia Aurita et le chef Pierre Gagnaire : J-3!

RENCONTRE-AU-CENTRE-WALLONIE-BRUXELLES-4

Vous aimez la littérature, la gastronomie et le dessin? Alors cette rencontre est pour vous! Le samedi 2 juin, Benoît Peeters, Aurélia Aurita, auteurs de « Comme un chef ! » et Pierre Gagnaire, le grand chef cuisinier, préfacier de l’ouvrage, participeront à une rencontre autour du roman graphique organisée au centre Wallonie-Bruxelles à Paris. Ce sera aussi l’occasion pour la dessinatrice de proposer en direct une performance sous forme de séquences dessinées.

img_2247

C’est une très belle soirée en perspective que nous mitonne le Centre Wallonie-Bruxelles. Une soirée dont la recette secrète conjugue trois talents :

  • Benoît Peeters  passionné par la Nouvelle Cuisine autant que par le Nouveau Roman, l’auteur a mené plusieurs vies : celle de chercheur et romancier, de cuisinier à domicile, et celle aussi de gourmet sans le sou qui l’a conduit aux tables des plus grands restaurants et lui a permis ensuite de se lier d’amitié avec de grands chefs.
  • Aurélia Aurita  :  l’auteure de Fraise et Chocolat publié aux éditions Impressions Nouvelles, prouve que les goûts peuvent avoir une couleur et nous entraîne avec sa fluidité naturelle dans une reconstitution aussi précise qu’enjouée d’un temps où l’insouciance était un art de vivre largement partagé. Elle a prêté ses talents d’illustratrice à ce roman graphique et proposera en direct des séquences dessinées.
  • Pierre Gagnaire : Grand chef français multi-primé, Pierre Gagnaire a également été élu en 2015 « plus grand chef étoilé du monde » par ses pairs. Sa cuisine très créative est parfois considérée comme iconoclaste. Des mets réputés prennent avec ses présentations précises et précieuses une allure spectaculaire. Il est le préfacier de ce roman illustré.Associez délicatement ces trois talents, mélangez bien, mettez au four et il en ressortira un roman illustré cocasse au coeur et coloré, que vous dévorerez sans plus attendre!

Récapitulatif : 

Quand? Samedi 2 juin à 19h30

Pour qui ? Pour toute personne désireuse d’y participer, sur réservation.

Où? Au centre Wallonie-Bruxelles – 127-129, rue Saint Martin – 75004 Paris

Téléphone : 01 53 01 96 96 –  Site du centre Wallonie-Bruxelles

De l’autre côté du mur, Yaël Hassan

Afficher l'image d'origine

De l’autre côté du mur, Yaël Hassan

Editions Casterman

Depuis son accident de cheval, survenu un an plus tôt, Louise se déplace en fauteuil roulant et ne veut voir personne. elle passe ainsi ses journées dans la maison, provoquant l’inquiétude de ses parents qui ne savent plus que faire pour lui redonner goût à la vie. Mais un jour, au fond du jardin, de l’autre côté du mur, elle rencontre un homme âgé en fauteuil roulant lui aussi. Cette voix va l’encourager à rompre son isolement et aller vers la vie, dans ses secrets les plus enfouis de l’Histoire, celle d’un voisinage fort singulier marqué par la seconde guerre mondiale et les camps, celle d’une émotion naissante avec Leo. Le vieil homme et son charmant petit-fils parviendront peu à peu à lui redonner confiance en elle et à lui faire retrouver le sourire.

Comment réapprendre à vivre suite à l’accident ? Comment reprendre confiance en soi lorsque le corps ne répond plus ? Voici les questions posées par Yael Hassan dans ce récit qui réussit brillamment à mettre en scène les difficultés de communication au moment de l’adolescence et comment lui handicap génère très souvent la rupture sociale entre la personne concernée et son entourage. « Pourquoi me sentirais-je vais mieux qu’hier ? Pourquoi aurais-je soudain envie de renouer avec la vie ? Pourquoi aurais-je à nouveau des envies, tout simplement ? » interroge ainsi Louise dans son amertume.

On referme le livre sourire aux lèvres avec une profonde conviction que l’adulte en devenir a besoin de cette socialisation pour réapprendre à apprécier les joies de la vie. Ce livre est un formidable support pour les enfants en rupture scolaire dont la nécessité d’une socialisation bienveillante n’est plus perçue comme telle.

Le Chat fait des petits, Philippe Geluck : une excellente portée!

Le chat fait des petits, Philippe Geluck

Éditions Casterman, octobre 2015

Pour le 20ème album du célèbre dessinateur belge, les lecteurs seront comblés : car il s’agit en réalité de trois albums et d’une gazette réunis dans un même coffret ! Ou quand Phlippe Geluck et son chat se coupent en quatre pour nous plier en deux.

Chaque livret dans cet étui est singulier: Les desseins du Chat, ce sont des dessins du Chat, des gravures détournées, des illustrations féroces sur notre société; Le scrabble du dimanche est une forme de journal intime dans lequel l’auteur, à travers 72 croquis à la mine de plomb, révèle comment Madame Geluck le condamne à jouer avec elle des parties de scrabble tous les dimanches, activité devenue un supplice (personnellement, le livret que j’ai le moins aimé…) et enfin, Prêchi-Prêchat qui regroupe une série hilarante de strips en 3 cases.

D’aucuns se demandent peut-être si la prolifération des albums du Chat, autrement dit l’agrandissement de la famille Geluck, ne risque pas de conduire à une forme de dégénérescence de l’humour, de la causticité ou encore de la créativité. Qu’ils soient rassurés : ce nouvel enfant, à l’image de ses 19 aînés, a tous les traits du talent, ce regard aiguisé sur l’actualité, ce flair pour les bons gags, ce sourire mordant, ce poil soyeux et rugueux à la fois, cette oreille tendue à tous les problèmes de société.

Aussi, n’hésitez pas à adopter la nouvelle portée du Chat, laquelle ne manquera pas de vous faire ronronner de plaisir et de vous CHAT-rmer !

Philippe Geluck, le Chat passe à table : savoureux!

 

Le Chat passe à table, de Philippe Geluck

Editions Casterman, Octobre 2014

Depuis 1986 (Tome 1 du Chat), Philippe Geluck et son Chat nous régalent. Et avec ce dix-neuvième album, Le Chat passe à table, l’auteur belge ne déroge pas à la règle. Il nous offre un fabuleux festin. Au menu, servis sur un dyptique (deux superbes plateaux format à l’italienne), pas moins de 280 gags jubilatoires, une gazette savoureuse et une avalanche de sourires et de rires en dessert. Un repas de chef étoilé!

Toutes les saveurs sont au rendez-vous : des sujets qui émaillent l’actualité aux sujets de société en passant par les failles et les contradictions de nos contemporains, rien n’échappe au cordon bleu Geluck.

Un festin de toutes les audaces aussi : avec un humour corrosif, il mêle le sucré et le salé, les coups de griffe et les ronronnements de plaisir et n’hésite pas à pratiquer l’autodérision. Il cuisine des mets délicats tels la mort, le handicap, la religion, la guerre, l’euthanasie avec ce qu’il faut de sel pour que la recette soit réussie et que le rire enfle, sans jamais rien sacrifier au renouvellement et à la créativité.

 

image

Sans oublier ses désormais classiques détournements de gravures, qui sont de petites perles de drôlerie.

Vous l’aurez compris : si vous souhaitez passer un savoureux moment et déguster des gags hilarants, asseyez-vous à la table du Chat. La carte du chef Geluck est un véritable régal!

A consommer sans aucune modération!

 

Informations pratiques :

Prix éditeur : 17,95€

ISBN : 978 2203 062399

 

Les enfants de la liberté, de Marc Lévy (scénariste) et Alain Grand (scénariste dessinateur) : un magnifique album!

les_enfants_de_la_liberte_01

Les enfants de la liberté, de Marc Lévy (scénariste) et Alain Grand (scénariste dessinateur)

Editions Castermann, septembre 2013

 

Ils s’appellent Claude, Jeannot, Charles, Emile, Boris, Jan, Catherine, Damira, Sophie ou Osna. Ils ne sont encore que des enfants. Et pourtant déjà engagés. Ils répondent à l’appel londonien du général de Gaulle, « Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas« ,  tandis que Pétain signe la réddition de bien des espoirs. Ce sont de jeunes paysans et ouvriers du sud-ouest de la France, hommes et femmes, pour la plupart immigrés, entrés en résistance au sein de la 35ème brigade FTP-MOI. Leurs valeurs? Le courage, la fraternité, l’humanisme, la solidarité. Leur credo? « Nous ne nous battons pas pour mourir mais pour la vie » (P.14)

C’est une histoire vraie qu’Alain Grand met brillamment ici en images. Une page de notre Histoire qui met en lumière le parcours d’adolescents toulousains, adolescents qui avec des moyens très faibles et beaucoup d’ingénuité, mais aussi et surtout beaucoup de bravoure, ont résisté aux collaborateurs français et à l’occupation nazie. Attentats, sabotages, confiscation des armes, changement d’identité, la lutte est difficile et incessante. Les représailles terribles. Nombre d’entre eux seront arrêtés, torturés, fusillés ou déportés dans les camps.

Avec des illustrations très vivantes, inspirées des traits des personnages réels, un scénario d’une tension extrême, des personnages indiciblement attachants, Alain Grand nous entraine avec une ineffable émotion sur les pas de ces résistants, dans leur quotidien d’adolescents.

Le combat de l’amour contre la haine. Le combat de la mémoire contre l’oubli. Poignant.

Une bande dessinée magnifique et particulièrement édifiante, avec en fin d’ouvrage des reproductions de documents officiels (carte d’incarcération, tract de la 35ème brigade, tickets de rationnement, témoignage d’un survivant du train fantôme, …).

La Bible selon le Chat, de Philippe Geluck…et Dieu, aux éditions Casterman : un divertissement divin!

La Bible selon le Chat, de Philippe Geluck...et Dieu, aux éditions Casterman :  un divertissement divin!

La Bible selon le Chat, de Geluck & Dieu

Editions Casterman , octobre 2013

 

Tout ce que vous avez toujours voulu chat-voir sur la création du monde vous est enfin révélé, la chat-crée sainte lumière sur vos origines faite!

Dans cette première longue histoire de sa carrière, sous forme de coffret avec deux livrets format à l’italienne, Geluck, assisté de Dieu en personne – chat-cré co-scénariste, revisite l’Ancien Testament. Et d’illustrer par ce biais le onzième commandement : «  Tu riras de tout, car vu qu’on va tous crever un jour ou l’autre, seul l’humour te permettra d’avoir un peu de recul sur les vicissitudes de l’existence ». Aucune volonté d’appeler au racisme ou à la haine dans ces gags désopilants, mais l’envie de susciter la réflexion, de repousser les limites, d’interroger sur la liberté de pensée et d’expression. Et de fait, Geluck n’a jamais été aussi loin. Dans sa parodie de la Bible, chat-ne va pas comme sur des roulettes. Car Dieu se montre bien maladroit dans sa création du monde, des animaux puis d’Adam, homme quelque peu stupide et très macho. Heureusement, il y a son ami le mouton, né le sixième jour d’un nuage auquel il a assemblé quatre pattes et une tête, pour le soutenir…et l’aimer, fidèle entre les fidèles.

Rendez-vous des disciples geluckiens à la grand messe de l’humour, de l’ironie et de l’insolence au rayon BD de votre librairie!