La manipulation au quotidien, Christophe Carré (Eyrolles) : édifiant!

19665647_1673330489361528_7925459346724598880_n

La manipulation au quotidien, Christophe Carré

Editions Eyrolles, février 2017

266 P. ; 18€ 

Pourquoi se laisse-ton manipuler ? Qui sont les gens qui manipulent ? Quelles sont leurs façons d’agir ? Comment ne plus entrer dans leur jeu et éviter d’être soi-même manipulable ? Les pratiques manipulatoires sont-elles contestables ?

La littérature sur la manipulation, sur la perversion narcissique n’a jamais été aussi florissante que ces dernières années. Pas un magazine qui n’y consacre pas un dossier. Pas un rayon de psychologie ou de développement personnel en librairie qui n’ait pas ses ouvrages sur ledit sujet.

Alors pourquoi venir vous présenter un énième livre sur le sujet ? Pour deux raisons. La première, c’est que Christophe Carré ouvre le champ à bien d’autres types de manipulation que celle, destructrice et dangereuse, de la perversion. La manipulation est en effet victime d’une erreur métonymique : on la confond bien souvent, de façon abusive, avec l’une de ses facettes, à savoir la manipulation destructrice. Une vision très réductrice. Car la manipulation a bien des visages :

  • La manipulation par ignorance : il s’agit d’obtenir maladroitement quelque chose de l’autre
  • La manipulation intéressée : dans le cas de la recherche d’un bénéfice personnel
  • La manipulation pour détruire : a pour but de dévaloriser, humilier et détruire la victime
  • La manipulation bienveillante : lorsqu’il s’agit d’aider, éduquer, écouter, guider.

 

C’est ainsi que nous en venons à la deuxième raison de lire cet ouvrage : le regard novateur de l’auteur. Non seulement la manipulation revêt divers visages, n’est pas à diaboliser systématiquement, mais elle n’est pas que le fait d’individus malveillants et/ou isolés. L’auteur balaie la dichotomie fréquemment rencontrée avec d’un côté les pauvres victimes, et de l’autre, les manipulateurs. « Manipulateurs, nous le sommes tous, à des degrés divers, et il n’y a là que de très humain. (…) La manipulation fait partie du jeu social et, quand elle n’est pas destructrice – ce qui est somme toute assez rare – elle est souvent, de loin, préférable à la contrainte, à la violence ou aux cris ». Quand vous promettez une récompense à votre enfant s’il range sa chambre, n’est-on pas dans la manipulation?

Avec des exemples très parlants, des tests et exercices, ce livre complet vous offre à la fois un ensemble théorique et pratique pour contrecarrer les manipulations nocives et stimuler les manipulations bienveillantes. Ou pour reprendre le sous-titre du livre : la manipulation au quotidien, la repérer, la déjouer et en faire bon usage !

 

Aimer sans violence, de Christophe Carré (éditions Eyrolles)

aimer-sans-violence

Aimer sans violence. Les clés d’un amour apaisé, de Christophe Carré

Éditions Eyrolles, Novembre 2016

Aimer sans violence, cela ne va-t-il pas de soi ? Pas si sûr. Passée l’effervescence des débuts, les premières crises et conflits apparaissent lorsque les partenaires se découvrent sous leur vrai jour, imparfaits et lacunaires. Alors, n’y a-t-il pas d’amour heureux ? Un livre passionnant , clair et édifiant.

Au début d’une relation, chacun est sur son petit nuage, voit en l’autre un être idéal. Or le temps fait parfois un travail de sape et l’atterrissage est alors violent. Pourquoi ? Car l’autre nous apparaît peu à peu tel qu’il est, avec ses failles, ses lacunes et non plus tel que nous le voyions avec l’aveuglement de la passion. Face à ce constat, nous adoptons souvent des attitudes qui, loin d’apaiser les tensions, vont les envenimer encore davantage : reproches, jugements, injonctions à changer conformément à nos attentes et besoins. On n’aime plus l’autre pour ce qu’il est, on veut qu’il soit conforme à nos désirs. Cela ressemble à de l’amour mais n’en est plus qu’un pauvre et lointain ersatz.

Avant de nous livrer les clés d’un amour apaisé, respectueux de chacun, Christophe Carré nous interroge sur ce qu’est l’amour : sentiment ou besoin vital de liens ? Quels sont les comportements et actes qui viennent altérer en profondeur l’amour authentique ? Les conflits sont-ils à redouter ou offrent-ils au contraire l’opportunité de tout mettre à plat pour soigner à temps la relation souffrante ?

Christophe Carré, apporte dans ce livre un éclairage passionnant et instructif sur la relation amoureuse. A partir d’exemples nombreux, d’exercices pratiques, de développements clairs, il permet à chacun de « qualifier » sa relation, de repérer ses points forts, ses failles et d’apporter une aide concrète pour surmonter ces dernières.

Un livre pour tous les amoureux, ceux qui sont épanouis et souhaitent le rester. Ceux qui rencontrent des difficultés et souhaitent les surmonter. Car l’amour authentique rayonne dans la paix.

 

Bienveillant avec soi-même, de Christophe Carré (Eyrolles)

9782212560664_h430

Bienveillant avec soi-même, de Christophe Carré
Éditions Eyrolles, juin 2015

Ce livre prône la non-violence vis-à-vis de soi-même. Il nous invite à comprendre notre fonctionnement personnel, à harmoniser nos pensées et nos actions pour être en accord avec qui nous sommes. Se respecter, accueillir la réalité telle qu’elle est, tisser des liens de confiance avec les autres est déterminant pour revenir à soi et être présent à la vie.
« Plus nous nous oublions nous-même moins nous sommes généreux et ouvert aux autres. Plus nous éprouvons de l’affection pour ce que nous sommes plus nous nous tournons paisiblement vers les autres. » Et pourtant, dans nombre de situations au quotidien, nous ne sommes pas bienveillants avec nous-mêmes. Jugements intempestifs, dévalorisation, fonte dans le moule des attentes des autres, répression ou négation des émotions, des envies et des besoins, sont autant de manifestations de non-respect de soi, guidés que nous sommes par le « par-être » et non l’être. Ligotés que nous sommes par nos peurs. Pire, la bienveillance envers soi-même est souvent perçue à tort comme un acte d’égoïsme. Or elle signifie en réalité prendre soin de soi d’une manière telle que l’on va bien et qu’alors, inévitablement, on a beaucoup à donner aux autres et on ressent l’envie de le faire. C’est vivre sa vie de façon à se sentir heureux, en paix et en harmonie avec ses valeurs, ses aspirations et ce, sans qu’il n’y ait un coût à payer pour quiconque. Autrement dit, loin d’être condamnable, elle est souhaitable. Pour soi. Pour les autres. Pour chacun.
Pour reprendre Christophe Carré, il est donc nécessaire de devenir « l’artisan de soi. » Une prise de conscience nécessaire mais pas suffisante. Car il faut ensuite agir en ce sens. Une métamorphose qui nécessite du temps. L’urgence n’a en effet pas sa place dans un changement en profondeur. Il se patine, s’apprivoise, pas à pas, jour après jour. Ou pour citer Mark Twain : « On se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre, il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche. »

Un ouvrage édifiant, très clair, didactique, dans lequel le lecteur est invité à participer activement par le biais des nombreux exercices qui lui sont proposés. Ou comment Christophe Carré se propose de devenir un bon compagnon pour vous-même, à savoir doux, accueillant, attentif, sensible et lucide.
.
Informations pratiques :
Prix éditeur : 18€
Nombre de pages : 200
ISBN : 978 2 212 5606604