Prix de la Closerie des Lilas 2017

IMG_3402IMG_3403

Depuis 10 ans, le Prix de la Closerie des Lilas récompense le roman d’une femme paru à l’occasion de la rentrée littéraire de janvier. La récompense a été décernée pour la première fois le 7 mars 2007, veille de la Journée des droits des femmes, et se caractérise par un jury 100 % féminin. Oriane Jeancourt Galignani remporte le 10e Prix de la Closerie des Lilas pour Hadamar, publié chez Grasset.

La romancière sera l’invitée privilégiée de La Closerie des Lilas pendant une année, pour un montant de 3000 euros. Ce prix a pour vocation de promouvoir la littérature féminine.

Le livre :

  1. Un homme sort de Dachau. Il y a été emprisonné pour ses articles d’opposition au Troisième Reich qui vient de s’effondrer. Dans le désastre physique et moral de l’Allemagne vaincue, il part à la recherche de son fils, dont il ne sait plus rien depuis qu’il l’a inscrit aux Jeunesses hitlériennes avant d’être emprisonné. Il retourne dans sa ville natale. Les habitants sont énigmatiques, fuyants : une femme élude ses questions ; un soldat américain venu enquêter sur un mystérieux programme « Aktion T4 » des nazis garde des informations secrètes. C’est alors que l’homme entend des rumeurs au sujet de l’hôpital d’Hadamar. Il s’y rend, décidé à retrouver son fils, quel que soit le prix de sa quête.

L’auteur :

Oriane Jeancourt Galignani dirige les pages littéraires du magazine Transfuge. Auteur de deux romans remarqués, elle signe avec Hadamar le premier roman sur un pan ignoré de l’histoire de l’Europe en guerre, celui des centres d’extermination des enfants et des handicapés, que les nazis appelaient les « inutiles ».

Publicités

Première sélection du Prix de la closerie des Lilas 2014

photo_medium_closerie_des_lilas_75006_3

Le Prix de la Closerie des Lilas, créé en 2007, poursuit avec toujours autant d’enthousiasme sa mission : soutenir et faire connaître une littérature féminine de qualité. Par souci d’indépendance et d’ouverture, la volonté des fondatrices a été d’instituer un jury invité différent chaque année qui rassemble des femmes du monde des arts, des lettres, de la presse, des sciences et de la politique. Le Prix de la Closerie des Lilas est d’abord une histoire d’amitié, de passion partagée pour la littérature.

 

Le jury invité en 2014 :

     Cécilia Attias, Roselyne Bachelot, Lydia Bacrie, Mireille Darc, Anne Michelet, Mazarine Pingeot, Daphné Roulier, Amanda Sthers, Karine Tuil.

 

Le jury permanent :

     Emmanuelle de Boysson (journaliste, romancière), Adélaïde de Clermont Tonnerre (Point de Vue, romancière), Carole Chrétiennot (cofondatrice du Prix de Flore), Stéphanie Janicot (Muze, romancière), Jessica Nelson (Au Field dans la Nuit, TF1), Tatiana de Rosnay (romancière).

     Mardi 28 janvier 2014, le jury du Prix de La Closerie des Lilas s’est réuni afin d’établir une première sélection de 11 romans de femmes parus à la rentrée de janvier 2014.

Première sélection :

Le colonel et l’appât 455, de Fariba Hachtroudi (Albin Michel)

Buvard, de Julia Kerninon (Editions du Rouergue)

La petite communiste qui ne souriait jamais, de Lola Lafon (Actes Sud)

L’Entaille, de Nadine Diamant (La Grande Ourse)

Quatre murs, de Kéthévane Davrichewy (Sabine Wespieser)

Calcutta, de Shumona Sinha (L’Olivier)

Trois jours à Oran, d’Anne Plantagenet (Stock)

Dans la remise, d’Inès Benaroya (Flammarion)

Karina Sokolova, d’Agnès Clancier (Arléa)

Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal (Verticales)

Un tout petit rien, de Camille Anseaume (Kero)

 

La seconde liste sera rendue publique le 11 mars 2014. Le Prix sera remis le mardi 8 avril 2014.