La Kar’interview d’Elodie Fondacci pour son livre enchanteresque : Ma mère l’Oye (éditions Gautier-Languereau)

1540-1

Ma mère l’Oye, de Elodie Fondacci (auteur) et Nicolas Francescon (illustrateur)

Editions Gautier-Languereau, octobre 2013

Livre avec CD audio

Kar’interview

Karine Fléjo : Comment est née cette aventure des histoires mises en musique?

Elodie Fondacci : Cela a d’abord été une émission de radio, sur Radio Classique. Après mon congé maternité, je suis revenue à la radio avec un projet d’émission pour les enfants, avec de nombreuses musiques classiques liées à l’enfance. J’ai proposé d’écrire des textes qui pourraient aller avec ces musiques et surtout de faire ce travail de calage, d’écriture, en mettant des mots là où la musique les fait surgir.

Et un jour j’ai reçu un appel des éditions Gautier-Languereau qui m’ont proposé de transformer ces histoires radiophoniques en livre. Cela a été pour moi la réalisation d’un rêve de petite fille, un cadeau. Sept ouvrages ont ainsi vu le jour jusqu’ici.

Karine Fléjo : La particularité de vos contes musicaux, c’est que ce ne sont pas des alternances de passages racontés et de pages musicales. La narration que vous avez inventée est étroitement liée à la musique, elle l’épouse, vous parlez « avec » la musique. Tout cela fait un ensemble absolument magnifique.

Elodie Fondacci : Chaque musique a imposé une écriture différente. Pour chaque livre.Tout part à chaque fois de la musique. La chance que j’ai de travailler à Radio Classique c’est de pouvoir piocher dans un immense répertoire musical, une discothèque gigantesque. La musique choisie, pour l’histoire, je passe des centaines d’heures à chercher les phrases musicales qui collent parfaitement à la partition. C’est un travail d’orfèvre.

Propos recueillis le 13 septembre 2013

Le livre :

Lorsqu’une petite fille plonge la tête la première, avec son ours en peluche, à l’intérieur de son livre de contes, elle y sauve la Belle au bois dormant, affronte la terrible Carabosse, trouve refuge dans le château de la Bête, et y rencontre le Petit Poucet et ses frères…

Une merveilleuse aventure au coeur des contes de fées, sur la musique de Maurice Ravel. L’univers 3D de Nicolas Francescon est moderne, fort et joyeux. Et toujours la magie d’Elodie Fondacci!

A lire, à offrir !

Informations pratiques :

Prix éditeur : 22,90€

Nombre de pages : 40

ISBN : 978-2013942645

Publicités

Coppélia, de Elodie Fondacci (auteur), Marie Desbons (illustrateur) : un enchantement!

1453457-gf

Coppélia, de Elodie Fondacci (auteur) et Marie Desbons (illustrateur)

Editions Gautier Languereau, octobre 2013

(livre avec un CD audio)

Il y avait autrefois dans un joli village, un peu à l’écart, une extravagante maison toute de guingois. C’est là que vivait le vieux Coppélius, l’horloger du village. Cet artisan était si habile qu’il était connu dans tout le pays. Personne ne s’aventurait dans son atelier car il faisait un peu peur…On le soupçonnait d’être un magicien. En réalité, son secret était de n’avoir jamais pu avoir d’enfant, lui causant une terrible souffrance. Aussi, s’était-il mis en tête de fabriquer lui-même un enfant qu’il appela Coppélia…

Tout le rêve et la magie du célèbre ballet en harmonie avec l’univers pictural et créatif de Marie Desbons et le charme incomparable d’Elodie Fondacci!

Informations pratiques :

Prix éditeur : 22,90€

ISBN : 978-2013942652

Nombre de pages : 40

 

 

Le lac des cygnes, lu par Elodie Fondacci et illustré par Régis Lejonc : un enchantement!!!

9782013939300

Le lac des cygnes, lu par Elodie Fondacci

Illustrations Régis Lejonc

Editions Gautier-Languereau, octobre 2012

Livre plus CD.

      Qui ne connait pas Le lac des cygnes, sublime ode à l’amour sur une partition de Tchaïkovski?

     Pour ce célèbre ballet, il fallait un chorégraphe de talent et une danseuse étoile. Ainsi, les dessins furent confiés à Régis Lejonc, à la palette douce et belle, poétique et enchanteresse. La danseuse de mots ne pouvait être que la divine Elodie Fondacci, laquelle illumine les soirées de radio Classique avec son émission « Histoires en musique ».

 

     Le résultat est un enchantement. Un bijou sonore et visuel. Un voyage sur les ailes d’un cygne sauvage, la belle Odette, ainsi condamnée à ne redevenir femme que la nuit. Jusqu’à ce que le prince Siegfried rompe le sortilège par la force de son amour…

 

     La voix envoûtante de Élodie Fondacci nous emporte et nous transporte. On devient cygne à notre tour, volant au dessus des cascades limpides, des montagnes majestueuses et des immenses forêts. On n’a pas envie de se poser. On n’a pas envie le livre de reposer. On n’a pas envie qu’Élodie tire sa révérence le ballet terminé.

 

     Je n’ai pas aimé ce livre, je l’ai adoré!

     Un ENORME coup de coeur!