Les gosses, de Valérie Clo, aux éditions Buchet-Chastel : jubilatoire!

ob_ac1c48af32ec26c8fbd3f586f4d1e06c_9782283026502-f7272

Les gosses, de Valérie Clo

Éditions Buchet-Chastel, avril 2013

Ils vous sourient, vous tendent leurs petits bras, se lovent sur vos genoux et soudain vous vous réveillez. Face à vous, les gentils petits sont devenus des ados boutonneux et râleurs. Affalés en travers du lit devant des jeux vidéos à longueur de journée, opposés à tout par principe, la maman chérie devient l’adulte à l’écart de laquelle il faut marcher car « c’est trop la honte », « ça fait pitié ».

Quadra divorcée, mère de deux ados et d’une petite fille de 9 ans, elle se sent dépassée. Comment ces gentils petits coeurs ont-ils pu changer ainsi? Eux si mignons, tellement en adoration devant leur maman, ne la ménagent plus guère. Et de faire souvent le même cauchemar : « Mes enfants se transforment, ils ont des bras et des jambes immenses qui traversent l’appartement et sortent par les fenêtres, ils prennent de plus en plus d’espace. Je suis obligée d’enlever toutes les portes. Je les regarde se développer ainsi, impuissante, et j’ai peur qu’ils m’écrasent. » Il va falloir gérer au mieux le fait d’être passée en quelques mois du « top 50 des mamans à l’has-been. » Et penser aussi à soi, à refaire sa vie.

Avec « Les gosses », Valérie Clo dresse le portrait d’une femme en laquelle se reconnaîtront bien des mamans. Enfants à gérer, vie sentimentale nouvelle à envisager, travail à assurer, la maman doit être sur tous les fronts à la fois. Un livre irrésistiblement drôle, des personnages attachants, des situations plus vraies que nature, vous passerez un délicieux moment au coeur de ces pages!

P.104 : Finalement, les enfants ne sont-il pas toujours de passage? Ils nous font croire qu’ils occupent notre vie alors qu’ils ne font que la traverser.

Publicités