Prix du Livre France Bleu – Page des Libraires : sélection 2017

870x489_banniere_web

Qui succédera à L’ombre de nos nuits, de Gaëlle Josse, lauréate de l’édition 2016, membre du jury et marraine du Prix du Livre France Bleu – PAGE des Libraires 2017 ?

Les libraires du réseau PAGE des libraires ont sélectionné les cinq ouvrages suivants :

 

Rendez-vous le lundi 29 mai pour découvrir le ou la lauréat(e) de l’édition 2017, qui aura été choisi par le jury .

Le jury, présidé par Eric Revel, Directeur de France Bleu, se compose de : Gaëlle Josse, Nadège Menuisier auditrice de France Bleu Sud Lorraine, Aurélie Janssens de la Librairie Page et Plume à Limoges et de Mélanie Le Cam, du Havre et lectrice de la revue PAGE des Libraires

 

Publicités

L’Ombre de nos nuits de Gaëlle Josse, lauréat du Prix France Bleu Page des Libraires

photo-Gaëlle-Josse.jpg

Le 29 mars dernier Page et France Bleu lançaient l’édition 2016 du Prix du Livre France Bleu – Page des Libraires. 5 ouvrages sélectionnés, un seul choisi pour succéder à Gaëlle Nohant lauréate de la précédente édition.

Le jury composé de Daniela Lumbroso, Gaëlle Nohant (lauréate du prix l’année dernière), d’une auditrice de France Bleu, d’une libraire du réseau Page des Libraires et d’une lectrice de la revue Page s’est réuni le 9 mai dernier pour désigner le lauréat 2016.

Au cours d’un débat passionné, L’Ombre de Nos de Nuits de Gaëlle Josse  a été désigné lauréat du Prix du Livre France Bleu-Page des Libraires.

 

Le livre :

9782882504012-6f7f9

Deux récits se dessinent dans L’ombre de nos nuits, avec au centre un tableau de Georges de La Tour. En 1639, plongé dans les tourments de la guerre de Trente Ans en Lorraine, le peintre crée son Saint Sébastien soigné par Irène. De nos jours, une femme, dont nous ne saurons pas le nom, déambule dans un musée et se trouve saisie par la tendresse et la compassion qui se dégagent de l’attitude d’Irène dans la toile. Elle va alors revivre son histoire avec un homme qu’elle a aimé, jusque dans tous ses errements, et lui adresser enfin les mots qu’elle n’a jamais pu lui dire. Que cherche-t-on qui se dérobe constamment derrière le désir et la passion ?

En croisant ces histoires qui se chevauchent et se complètent dans l’entrelacement de deux époques, Gaëlle Josse met au cœur de son roman l’aveuglement amoureux et ses jeux d’ombre qui varient à l’infini.

Après le succès du Dernier gardien d’Ellis Island, prix de littérature de l’Union européenne 2015, Gaëlle Josse poursuit avec ce cinquième roman son exploration des mystères que recèle le cœur.

Gaëlle Nohant reçoit le 2e prix du roman France Bleu

Lors de sa journée de présentation de la rentrée littéraire, le 1er juin, le magazine Page des libraires a remis le prix pour lequel il s’est associé à France Bleu au roman La part des flammes de Gaëlle Nohant et annoncé un partenariat avec le prix du Style.

Le magazine Page des libraires organisait le 1er juin à la Bibliothèque nationale de France (Paris 13e) sa traditionnelle journée de présentation de rentrée littéraire à l’attention des libraires et des bibliothécaires. A cette occasion, il en a profité pour décerner, avec son partenaire radiophonique, le prix France Bleu – Page des libraires à Gaëlle Nohant pour La part des flammes (Héloïse d’Ormesson).

Conformément à sa vocation de mettre à l’honneur un auteur francophone et une « lecture plaisir de qualité », le prix a cette année récompensé un roman historique mettant en scène l’incendie du Bazar de la Charité survenu à Paris à la fin du XIXe siècle. Forte de son prix, Gaëlle Nohant effectuera une tournée en librairie durant l’été.

L’auteur :
gae_llenohant15dr
Née à Paris en 1973, Gaëlle Nohant vit aujourd’hui à Lyon. La Part des flammes est son deuxième roman après L’Ancre des rêves, 2007 chez Robert Laffont, récompensé par le prix Encre Marine. Elle est également l’auteur d’un document sur le rugby et d’un recueil de nouvelles.
Le livre :
eho_nohantc
Mai 1897. Pendant trois jours, le Tout-Paris se presse rue Jean-Goujon à la plus mondaine des ventes de charité. Les regards convergent vers le comptoir n° 4, tenu par la charismatique duchesse d’Alençon. Au mépris du qu’en-dira-t-on, la princesse de Bavière a accordé le privilège de l’assister à Violaine de Raezal, ravissante veuve à la réputation sulfureuse, et à Constance d’Estingel, qui vient de rompre brutalement ses fiançailles. Dans un monde d’une politesse exquise qui vous assassine sur l’autel des convenances, la bonté de Sophie d’Alençon leur permettra-t-elle d’échapper au scandale ? Mues par un même désir de rédemption, ces trois rebelles verront leurs destins scellés lors de l’incendie du Bazar de la Charité.
Enlèvement, duel, dévotion, La Part des flammes nous plonge dans le Paris de la fin du XIXe au cœur d’une histoire follement romanesque qui allie avec subtilité émotion et gravité.
                                                                                      Source :  Livres Hebdo du 01/06/2015