Les victorieuses en album illustré!

les victorieuses

Je vous ai loué le roman de Laetitia Colombani, Les victorieuses, l’an dernier. Voici son adaptation très réussie en album pour enfant!

Le Palais de la femme

Depuis un an, Sumeya 5 ans et sa maman ont trouvé refuge au Palais de la femme, après avoir dû fuir la violence en Afrique. Un lieu de refuge pour des dizaines de femmes avec ou sans enfant, sans toit, issues de nationalités diverses. Un jour, Salma, la secrétaire de l’accueil, décide d’assouvir la curiosité de Sumeya, au sujet de l’origine du Palais de la Femme.

Et de lui raconter l’histoire de Blanche, née à la fin du XIXème siècle, femme de caractère et de conviction. Très tôt, elle a éprouvé le besoin de se sentir utile aux autres et s’est engagée dans l’armée du salut. Avec son mari Albin, elle se dépense corps et âme pour venir en aide aux plus démunis et ce, même si son état de santé requiert du repos. C’est alors qu’elle réalise qu’il y a un gros déséquilibre, une lacune à combler : toutes les maisons d’accueil sont réservées aux hommes. Pour héberger les femmes en détresse, il n’existe pas de structure.

Et Blanche de décider de créer un lieu de vie pour toutes ces femmes. C’était à priori impossible, alors elle l’a fait! Est ainsi né le Palais de la femme.

Un album pour enfant magnifique

Je vous avais loué le roman de Laetitia Colombani, Les victorieuses, comme chacun de ses romans d’ailleurs. Un roman viscéralement humain, qui donne la parole à ces femmes malmenées par la vie, combattives et généreuses, recueillies par l’Armée du salut au Palais de la femme. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ma chronique ICI. Et quand on est à ce point admirative d’un roman, on a peur d’être déçue par son adaptation, que ce soit à l’écran, en BD ou en album jeunesse.

Or cette adaptation est une réussite. On y retrouve la puissance évocatrice du roman, des émotions intenses, la beauté des personnages et un texte parfaitement adapté à la compréhension de l’enfant. Les illustrations de Clémence Pollet explosent de couleurs, tendres et belles à la fois et renforcent la puissance évocatrice du texte. Quel beau mareiage de talents entre Laetitia Colombani et Clémence Pollet!

Un hymne à l’entraide, la solidarité et l’ouverture aux autres.

Informations pratiques

Les victorieuses, Laetitia Colombani (texte) et Clémence Pollet (illustrations) – 5′ pages illustrées et un poster – 14,90€ – pour enfant à partir de 6 ans.

La très grande aventure : Anne Cortey et Olivier Latyk

la très grande aventure

Les tribulations d’un petit pois et d’un haricot vert bien décidés à se faire la malle pour aller à la mer. Un road-movie très vitaminé!

Un livre pour enfant diablement rafraichissant

Marcello le petit pois et son copain Nanni le haricot ont la mauvaise idée d’aller se reposer dans une ferme. ferme dans laquelle il y a un poulailler et un coq particulièrement friand de légumes verts…

Heureusement, grâce à une petite fourmi très futée, prénommée Monica, nos deux compères vont pouvoir être sauvés des griffes du coq, ou plus exactement de son estomac. En vespa, ils décident alors de mettre le cap sur la mer. Arriveront-ils jusque l’océan? Car il leur faudra déjouer en chemin le chien qui veut jouer, le végétarien qui adore les haricots et petits pois, la boite de conserve en attente d’être remplie et autres obstacles.

Une ode à l’amitié et l’entraide

J’ai beaucoup aimé La très grande aventure de Anne Cortey, paru chez Grasset jeunesse. L’histoire est pétillante, pleine de rebondissements, les personnages rigolos et met en avant des valeurs fondamentales comme l’entraide, l’amitié. Des héros dont l’ ingéniosité est inversement proportionnelle à la taille!

Les dessins signés Olivier Latyk sont d’une grande fraîcheur et la bouille des personnages irrésistible. Lire ce livre est une vraie bouffée d’air frais, un avant-gout de vacances, de grand air et d’océan!

Informations pratiques

La très grande aventure : Anne Cortey et Olivier Latyk – éditions grasset jeunesse, juin 2021 – 14,50€

Livre jeunesse : La baignade, Emma Lidia Squillari

La baignade

Une histoire d’une infinie tendresse, rafraichissante tant par son texte que par ses géniales illustrations. A partir de 3 ans.

La force de l’amitié

L’oie Odile est d’humeur joyeuse. En cette belle journée d’été, elle a envie d’aller se baigner avec ses amis. Et d’inviter Pattie la cane et Coco la truie à l’accompagner à l’étang. Tandis qu’elles enfourchent leur vélo, elles imaginent les jeux géniaux qui les attendent comme plonger et nager dans l’étang ou se rouler dans la boue.

Seulement voilà. Une fois sur place, l’enthousiasme d’Odile retombe comme un soufflé. Ses amies, au lieu de se joindre à elle, se mettent chacune dans leur coin, l’une pour lire, l’autre pour dormir. La journée qui s’annonçait parfaite est ratée. Mais est-ce irrémédiable?

Une invitation aux bonheurs simples et purs de l’enfance

Je suis tombée sous le charme de la plume et du pinceau de la talentueuse Emma Lidia Squillari dans La baignade, paru aux éditions Grasset jeunesse. C’est une vraie immersion dans l’enfance, ses joies simples, ses déceptions vite consolées, ses amitiés fidèles, que nous offre l’auteure. Une ode à l’amitié, laquelle permet de surmonter les obstacles et les déceptions.

Les illustrations à l’aquarelle sont d’une grande fraicheur, d’une formidable vivacité et d’une infinie douceur. Elles contribuent, grâce aux bouilles craquantes des personnages, à nous les rendre encore plus attachants.

Un très beau livre à offrir à vos chères têtes blondes.

Informations pratiques

La baignade, Emma Lidia Squillari (texte et illustrations) – éditions Grasset jeunesse, avril 2021 – 40 pages – 15€

La tresse, ou le voyage de Lalita, de Laetitia Colombani (texte) et Clémence Pollet (illustrations)

6B928E0E-5F9A-4470-99E0-6E563B793B23

La tresse, ou le voyage de Lalita, de Laetitia Colombani (texte) et Clémence Pollet (illustrations)

Editions Grasset jeunesse, novembre 2018

Une adaptation superbe du best-seller de Laetitia Colombani. Le combat magnifique d’une femme pour l’avenir de sa fille, dans un pays, l’Inde, où appartenir au sexe féminin et à la caste des intouchables de surcroît, équivaut à une double peine.

Lalita a une longue chevelure que sa maman prend le soin chaque matin de tresser. Et en ce grand jour, sa chevelure se doit d’être encore plus impeccable que d’ordinaire : en effet, Lalita va faire son entrée à l’école. Une chance inouïe pour cette petite fille d’échapper au sort et à la condition réservés aux femmes et personnes de sa caste. Une chance que son père, chasseur de rats à mains nues et sa mère, nettoyeuse de latrines des castes élevées, n’ont pas eue.

Mais l’instituteur ne l’entend pas de cette oreille. La place de Lalita n’est pas en classe avec un crayon à la main mais avec un balai. Accablée par le mauvais traitement réservé à sa fille, Smita décide de fuir avec elle. Elle a entendu parler d’une école,  L’école de l’espoir, située en bord de mer et réservée aux intouchables. Une décision courageuse, car si les fermiers les rattrapent, elles seront sévèrement punies. Mais pour Smita, rien n’est plus important que l’avenir de sa fille.

Leur courage sera-t-il récompensé?

2A38733C-1AEA-4C8B-AD04-4ED9420ABC9D

Le roman de Laetitia Colombani est ici magnifiquement adapté en album jeunesse. Les dessins sont joyeusement colorés, à l’image de l’Inde qu’ils évoquent, les textes sensibilisent de manière claire et fine les enfants au sort qui est réservé aux fillettes des basses castes en Inde. Un ouvrage qui permet d’attirer l’attention des enfants sur les dangers de la discrimination, sur les disparités de traitement à travers le monde et sur l’importance de respecter la dignité de chacun. Une invitation à la tolérance, au respect et à la combativité.