Noces de neige, de Gaëlle Josse (J’ai lu)

Noces de neige, de Gaëlle Josse

Editions J’ai lu, mars 2014

 

1881 : Anna, jeune aristocrate russe, prend le train à Nice pour regagner Saint Péterbourg, où elle aime en secret Dimitri, un jeune officier.

2012 : Irina, jeune femme russe désargentée, quitte son pays pour Nice, où l’attend Enzo son amoureux rencontré sur le net.

Au cours de leur voyage, chacune, dans un huis-clos envoutant, confie ses espoirs, ses blessures, ses doutes, lève le voile sur son parcours. Et le lecteur de découvrir au fil des pages que ce qui se présentait au départ comme le récit de deux femmes, deux époques, deux destins, s’avère être une histoire intemporelle, celle de deux êtres blessés en quête du grand amour qui illuminera leur grise vie. Mais la destination de leur voyage sera t-elle aussi celle de leur rêve, ou le destin en décidera t-il autrement?

Gaëlle Josse, révélée en 2011 par son premier roman Les heures silencieuses nous offre ici un livre magnifique. Sa plume gracieuse, aérienne, son style parfaitement maitrisé, sa capacité extraordinaire à créer un univers romanesque, crée d’emblée une intimité forte entre les personnages et le lecteur. On ne lit pas Noces de neige, on vit l’histoire au diapason des héroïnes, catapulté à leurs côtés, témoin des drames qui se jouent. On tremble, on sourit, on frémit. On applaudit le talent de l’auteur, véritable passeur d’émotions.

A lire!

Informations pratiques :

Prix éditeur : 6,50€

Nombre de pages : 123

ISBN : 978 2 290 079447

Publicités

Le prisonnier, de Anne Plantagenet (éditions Stock)

prisonnier

Le prisonnier, Anne Plantagenet
Editions Stock 2009

Dans un petit village au coeur des montagnes, dans un pays et une époque volontairement non définis, c’est soudain l’agitation. L’évènement. Les jeunes ont en effet capturé « Papa », un homme dont l’auteur laisse  planer le doute sur le statut de criminel sanguinaire ou de héros. Un être hirsute, traqué depuis des mois, que ces derniers vont faire prisonnier dans une école, dans l’attente de l’arrivée des autorités.


Julia, l’institutrice, est sortie brusquement de son sommeil et sommée d’aller lui apporter à boire et à manger. Et un face-à-face de s’engager pendant de longues heures entre la jeune femme de 19 ans et le prisonnier. Et le lecteur au fil des pages de se rendre compte que n’est pas prisonnier celui que l’on croît…

 
Si la peur régit les premiers instants de ce huis-clos oppressant, où le langage est presque exclusivement celui du regard, peu à peu l’un et l’autre s’apprivoisent pourtant. L’homme cesse d’être cet animal sale et répugnant dans le regard de Julia, tandis que l’institutrice s’attire la compassion du captif. Tous deux se reconnaissent dans leurs blessures – physiques pour l’homme, psychologiques pour Julia- mais aussi dans la trahison dont ils ont été victimes.  Les yeux de « papa » face à elle se font miroir et lui révèlent sa propre déchéance. Depuis le départ d’Abel, son grand amour, elle s’est réfugiée dans l’alcool, s’inflige des coups, avec pour seul compagnon un piano sur lequel elle interprète en boucle la même sombre sonate de Beethoven. Elle se retrouve aujourd’hui aux frontières de la folie, à l’écart des hommes.
« Julia s’est liée toute seule, pieds et poings (…) accusant les autres, Abel, tous, du bannissement dont elle seule est responsable ». Cette prise de conscience va-t-elle opérer un déclic salutaire ?


Au terme de cette nuit de regards croisés, de brefs mots échangés, auront-ils la vie sauve? Qu’est ce qui les attend ? Renaissance ? Mort ? Rédemption ?


Une narration à l’ambiance terriblement anxiogène…


Bibliographie

Un coup de corne fut mon premier baiser, Editions Ramsay 1998
Seule au rendez-vous, Editions Robert Laffont 2005 (prix du récit biographique 2005)
Manolete, Editions Ramsay 2005 (Prix de la biographie de la ville d’Hossegor 2006)
Marilyn Monroe, Editions Folio biographies 2007
Pour les siècles des siècles, Editions Stock 2008

Informations pratiques :

Prix éditeur : 14,50€
Nombre de pages : 139
ISBN :  9782234062603