Au revoir, Monsieur d’Ormesson!

🥀
« Ne vous laissez pas abuser.
Souvenez-vous de vous méfier. Et même de l’évidence : elle passe son temps à changer.
Ne mettez trop haut ni les gens ni les choses.
Ne les mettez pas trop bas. Non, ne les mettez pas trop bas. Montez.
Renoncez à la haine: elle fait plus de mal à ceux qui l’éprouvent qu’à ceux qui en sont l’objet.
Ne cherchez pas à être sage à tout prix. La folie aussi est une sagesse. Et la sagesse, une folie.
Fuyez les préceptes et les donneurs de leçons.
Jetez ce livre.
Faites ce que vous voulez. Et ce que vous pouvez.
Pleurez quand il le faut. Riez.J’ai beaucoup ri. J’ai ri du monde et des autres et de moi.
Rien n’est très important. Tout est tragique.
Tout ce que nous aimons mourra.
Et je mourrai moi aussi.
La vie est belle »

Jean d’Ormesson – C’était bien –

Au revoir Monsieur ….

42849002-F57A-4EFC-B82E-9060F4BAC1FE

Publicités

Citation du jour

L’avenir n’est nulle part et il ne manque pourtant jamais de nous tomber dessus. Le passé n’est plus, mais il a été et, d’une certaine façon, il est pourtant encore, mais personne ne sait où. Le présent est une espèce d’éternité au rabais, d’éternité de pacotille, sans cesse pressé de passer et pourtant toujours là.

Jean d’Ormesson – Comme un chant d’espérance

cvt_comme-un-chant-desperance_8305

Citation du jour

Avec son passé qui n’est plus, son avenir qui n’est pas encore et sont éternel présent toujours en train de s’évanouir entre souvenir et projet, le temps est la plus prodigieuse de toutes les machineries. Aucun phénomène de la nature, aucune invention humaine, aucune combinaison de l’esprit, aucune intrigue de roman, de cinéma, de théâtre ou d’opéra, si compliquée qu’elle puisse être, ne lui parvient à la cheville.

Jean d’Ormesson – Comme un chant d’espérance

cvt_comme-un-chant-desperance_8305

Citation du jour

« Les hommes sont libres. Ou ils se croient libres. Ils sont, en vérité, si étroitement maintenus dans un fragment dérisoire de l’espace et dans leur époque d’où il leur est interdit de s’échapper que leur fameuse liberté, dont ils font si grand cas, n’est que trompe-l’oeil et illusion. »

Jean d’Ormesson -Comme un chant d’espérance

Comme un chant d'espérance par Ormesson