Livre pour enfant : Je joue et j’apprends le vocabulaire avec des devinettes et des cartes, Cécile Zamorano

je joue et j'apprends le vocabulaire éditions Nathan

©Karine Fléjo photographie

Je joue et j’apprends le vocabulaire avec des devinettes et des cartes, est un ouvrage ludique, qui s’adresse aux enfants dès trois ans. Il a pour but de développer leur langage et de les préparer à la lecture, tout en s’amusant.

Développer le langage de l’enfant et le préparer à la lecture

Cet ouvrage repose sur la méthode développée par Cécile Zamorano, orthophoniste et spécialiste des apprentissages. L’idée est de balayer 37 thèmes de la vie quotidienne, tels le corps, les vêtements, les émotions, dans la chambre, chez le médecin, les oiseaux, les jouets, les métiers, les fruits, les légumes, à l’école, etc., et, pour chaque thème, de jouer aux devinettes. Une page illustrée sur le thème étudié est présentée à l’enfant. Il devra observer les dessins, se concentrer et essayer de répondre aux devinettes que l’adulte lui posera. Des indices illustrés, en bas de page, l’aideront à trouver les réponses.

Ainsi, tout ne s’amusant au fil des pages, ce sont plus de 200 mots qui seront abordés avec l’enfant. Leur classement par thème est important pour aider le petit à structurer et à mémoriser le vocabulaire. Apprendre le vocabulaire va devenir un jeu !

En fin d’ouvrage, des ces jeux de cartes sont à détacher. Ils visent à aider l’enfant à consolider ses connaissances, à fixer les nouveaux mots appris dans sa mémoire et à exercer ses réflexes et son sens de l’observation.

Un outil parfaitement adapté, sous forme de jeux, pour apprendre le vocabulaire

Avec ce livre aux illustrations joyeusement colorées, votre enfant apprendra de nouveaux mots, améliorera son langage, tout en s’amusant. Un livre d’éveil judicieusement conçu, testé dans mon cas sur une fillette de 4 ans qui a adoré et en redemande! Ce livre d’activités offre de surcroît de jolis moments de complicité parents/enfant.

 

Publicités

La science est dans le citron, Cécile Jugla et Jack Guichard

la science est dans le citron

©Karine Fléjo photographie

Savez-vous que nous retenons 90% de ce que nous faisons ? C’est en partant de ce constat que les auteurs proposent ici aux enfants dès 4 ans, des expériences ludiques et faciles, pour découvrir les grands principes scientifiques. Une collection géniale publiée aux éditions Nathan.

Dix expériences ludiques pour les enfants autour du citron

Votre enfant aime faire des expériences, manipuler, faire mousser, observer, comprendre ? Il est de nature curieuse ? Alors cette collection « La science est dans.. » déclinée en plusieurs tomes, aux éditions Nathan, est faite pour lui. Ces petits livres proposent des activités simples, ludiques, pour trouver des réponses à leurs interrogations et découvrir par eux-mêmes les grands principes scientifiques.

Dans ce numéro La science est dans le citron, dix expériences amusantes vont permettre à votre chère tête blonde de faire connaissance avec le citron : forme, couleur, poids, contenu, mode de culture. D’autres expériences vont le transformer en magicien : comment faire briller une vieille pièce de monnaie grâce au citron, comment empêcher une pomme de brunir, savoir rédiger un message secret avec du jus de citronvou encore changer la couleur des jus de légumes grâce au citron.

Rendre la science accessible aux enfants dès 4 ans

Jack Guichard est à l’origine de la création de la Cité des enfants, et ancien directeur du Palais de la Découverte. Cécile Jugla est quant à elle l’auteure de nombreux livres documentaires pour enfants. Deux spécialistes convaincus de l’importance de rendre les grands principes scientifiques accessibles aux tout-petits. Et pas de n’importe quelle manière : en réalisant eux-mêmes des expériences amusantes. Car on retient 10% de ce qu’on lit, 30% de ce que l’on voit, 70% de ce que l’on dit mais 90% de ce que l’on fait. Chaque expérience, ici, est ensuite expliquée aux enfants, répondant ainsi aux nombreuses questions soulevées par ce qu’ils auront observé. Les illustrations joyeuses de Laurent Simon complètent avec bonheur cette collection inédite dans le concept et absolument géniale.

A lire et offrir sans modération !

La collection Ouistiti fait rire les petits, livres pour enfants de 18 mois

Ouistiti fait rire les petits éditions Nathan

©Karine Fléjo photographie

La collection « Ouistiti fait rire les petits » aux éditions Nathan, collection destinée aux enfants de 18 mois et plus, s’enrichit de deux livres d’éveil joyeux et colorés : « La petite histoire des chiffres » et « La petite histoire de la colère ». De quoi partager des moments de complicité avec vos tout-petits.

Des livres d’éveil pour les enfants

La collection Ouistiti fait rire les petits est une collection de petits livres au cartonnage épais, aux illustrations colorées et dynamiques, particulièrement adaptée aux enfants dès l’âge de 18 mois. Résistants, attrayants, ils capteront l’attention des plus jeunes. Ces livres vont permettre non seulement de vivre un moment de complicité parent-enfant, mais de favoriser l’apprentissage de nouveaux mots, le sens de l’observation et de s’amuser grâce aux histoires rigolotes qu’ils racontent. Autrement dit, des livres pour apprendre tout en jouant.

La petite histoire de la colère

Il est essentiel pour l’enfant de pouvoir reconnaître et exprimer ses émotions. Le cas échéant, pour ne pas souffrir l’enfant risque de se couper de ses émotions, ce qui affectera grandement son développement et ses relations aux autres. Dans ce livre, la sorcière Dudule peine comme chaque soir à obtenir que ses ouailles aillent se coucher. Hibou, dindon et dragon préfèrent rester s’amuser ! Alors Dudule se met en colère… Mais est-ce si grave de se mettre en colère?

La petite histoire des chiffres

Dans cet ouvrage, l’enfant va se familiariser avec les chiffres, le fait de compter, tout en s’amusant des mésaventures du chien. Ici en effet, Grogrochien a décidé d’aller se coucher, car il est épuisé. Mais un premier mouton vient le voir et sollicite de dormir à ses côtés car il a peur tout seul. Grogrochien accepte, fait contre mauvaise fortune bon cœur et pense enfin pouvoir fermer l’œil, mais un deuxième mouton, frigorifié, lui demande de dormir à ses côtés. Puis un troisième… Il est envahi ! Et n’a plus de place pour dormir et doit évacuer tout ce monde.

Une très chouette collection pour accompagner les premiers pas de votre tout-petit dans la vie!

 

Mes émotions, collection Kididoc

Kididoc Mes émotions

L’apprentissage des émotions est essentiel pour la construction de l’enfant. Ce livre pour enfants de deux ans et plus, de la collection Kididoc aux éditions Nathan, leur permettra de reconnaître et d’exprimer de façon très concrète leurs émotions.

Permettre à l’enfant de reconnaître et d’exprimer ses émotions

Ce petit livre aux couleurs chatoyantes et attractives propose à l’enfant de retrouver des situations connues, au cours desquelles des émotions diverses se sont manifestées : de la tristesse quand la boule de glace tombe, à la joie de parvenir à faire voler son cerf-volant, en passant par la colère lors d’une dispute avec un autre enfant, ou encore la gêne, la peur, la surprise, le dégoût.

L’enfant est amené à soulever des volets, à faire tourner des roues, pour découvrir les émotions générées par la situation illustrée. Une façon ludique et très concrète d’aborder le champ possible des émotions qui le traversent. En fin d’ouvrage, il trouvera même une roue dont il devra positionner la flèche sur son humeur du moment.

L’enfant et ses émotions

Le tout-petit est un être en pleine construction. Son apprentissage des émotions va donc se faire en plusieurs étapes : il va commencer par apprendre à reconnaître ses émotions (tristesse, colère, peur…), avant de savoir les nommer. Puis il en viendra à les exprimer. Mais il lui restera alors à apprendre à les canaliser car exploser de colère, crier ou taper, n’est pas une réaction adaptée. Qu’il puisse exprimer ses émotions est fondamental. Le cas échéant, il risque de se couper de ses émotions pour mettre la souffrance à distance, ce qui aura des incidences plus ou moins sévères plus tard (agressivité, caractère asocial, …). Ce livre est donc une aide précieuse pour l’enfant et permettra à ce dernier de partager un moment agréable avec son parent.

L’amitié, se faire des copains et les garder, Isabelle Filliozat

cahier Filliozat L'amitié

©Karine Fléjo photographie

Avoir des amis est une source de bonheur, d’épanouissement et de confiance en soi. Mais se lier d’amitié n’est pas toujours facile. Ce cahier d’activités va justement aider l’enfant à développer sa capacité relationnelle. Un insert à destination des parents les conseille sur la façon d’apprendre à leurs enfants comment cultiver l’amitié.

Les enfants et l’amitié : l’amitié s’apprend et se cultive

Avoir des amis avec lesquels partager des jeux, des rires, échanger, jouer, rêver est un facteur d’épanouissement. Et alimente la confiance en soi. Pour autant, il n’est pas toujours aisé pour un enfant de se faire des amis, d’aller vers les autres et de les laisser venir à soi. Les timides, les petits nouveaux dans une école ou dans une activité, les complexés, les soumis, resteront en retrait à rêver d’être intégrés.

Bonne nouvelle, l’amitié s’apprend ! Il est tout à fait possible de surmonter les difficultés à aller vers les autres, d’apprendre à surmonter sa crainte du rejet. Et la méthode Filliozat, basée sur une approche empathique et résolument positive de l’enfant, vous propose des exercices ludiques pour découvrir comment surmonter ses appréhensions et ses difficultés.

La méthode Filliozat ou la parentalité positive

Les cahiers Filliozat (éditions Nathan), déclinés en plusieurs thèmes que j’ai évoqués au fil des parutions sur ce blog (la confiance en soi, la colère, les émotions…), sont extrêmement bien conçus et adaptés aux problématiques de l’enfant. Avec des jeux simples, le cahier d’activités « L’amitié, se faire des copains et les garder », aide l’enfant à exprimer son ressenti, ses envies, ses frustrations, quand il voit d’autres enfants jouer et aimerait les rejoindre. Ou quand il invite un enfant à jouer avec lui mais essuie un refus. Avec des mises en situation simples, l’enfant apprendra peu à peu comment aller vers les autres, comment être à l’écoute de son ressenti et du leur, comment entretenir de bonnes relations avec les autres. Car l’amitié se cultive !

Un cahier à destination des parents est inséré en fin d’ouvrage, pour les aider à accompagner leur enfant dans le tissage de liens avec les autres. Et démonte à cette occasion certaines idées reçues : non un enfant ne doit pas obligatoirement prêter TOUS ses jouets, non il n’a pas forcément d’affinité avec son camarade parce qu’ils ont le même âge, non la popularité dans un groupe n’est pas à confondre avec l’amitié qui lui est portée, non s’excuser d’avoir mal agi n’est pas forcément la bonne option.

Un cahier que je plébiscite une fois encore tant c’est un outil pédagogique merveilleux, pour les enfants comme pour leurs parents.

Livre pour enfants : La science est dans l’œuf, Cécile Jugla et Jack Guichard

la science est dans l'oeuf éditions Nathan

©Karine Fléjo photographie

Savez-vous que nous retenons 90% de ce que nous faisons ? C’est en partant de ce constat que les auteurs proposent ici aux enfants dès 4 ans, des expériences ludiques et faciles, pour découvrir les grands principes scientifiques. Une collection géniale publiée aux éditions Nathan.

Dix expériences ludiques pour les enfants autour de l’œuf

Votre enfant est curieux ? Il pose beaucoup de questions ? Savez-vous que vous pouvez lui proposer des activités simples, ludiques, pour trouver des réponses à ses interrogations et découvrir par lui-même les grands principes scientifiques ? C’est ce que proposent Cécile Jugla et Jack Guichard, dans cette toute nouvelle collection : « La science est dans… ».

Dans ce numéro La science est dans l’œuf, dix expériences amusantes vont permettre à votre chère tête blonde de faire connaissance avec les œufs (forme, couleur, poids, contenu), de tester leur solidité (sans faire d’omelette !) et la porosité de la coquille. D’autres ateliers vont lui enseigner comment déterminer l’âge de l’œuf grâce à son degré de flottaison, comment le cuire, faire de la mayonnaise ou des meringues. Il y a même de la magie dans l’air puisque sera révélé à l’enfant comment faire entrer un œuf dans une bouteille ou comment faire disparaître sa coquille.

Rendre la science accessible aux enfants dès 4 ans

Jack Guichard est à l’origine de la création de la Cité des enfants, et ancien directeur du Palais de la Découverte. Cécile Jugla est quant à elle l’auteure de nombreux livres documentaires pour enfants. Deux spécialistes convaincus de l’importance de rendre les grands principes scientifiques accessibles aux tout-petits. Et pas de n’importe quelle manière : en réalisant eux-mêmes des expériences amusantes. Car on retient 10% de ce qu’on lit, 30% de ce que l’on voit, 70% de ce que l’on dit mais 90% de ce que l’on fait. Chaque expérience, ici, est ensuite expliquée aux enfants, répondant ainsi aux nombreuses questions soulevées par ce qu’ils auront observé. Les illustrations colorées et drôles de Laurent Simon complètent avec bonheur cette collection inédite dans le concept et absolument géniale.

A lire et offrir sans modération !

Mon ours, Ilya Green

mon ours Ilya Green

©Karine Fléjo photographie

Une petite fille nous fait partager sa vie sauvage avec son ours…en peluche. Ou comment l’imagination fertile des enfants leur fait faire de superbes voyages grâce au faire semblant.

Un livre poétique et tendre pour les enfants de deux ans et plus

La fillette a un ours et vit avec lui au cœur de la forêt, cernée par les tigres, les fourmis et autres redoutables animaux et insectes. Mais elle n’a pas peur, ni son ours d’ailleurs. Elle grimpe aux arbres avec lui, pêche de quoi subvenir à leurs besoins dans la rivière car les poissons sont le repas favori de son ours. Et pour la nuit, ils ont même un abri : une jolie cabane dissimulée dans la forêt.

Sauf que la forêt est en réalité le jardin, l’ours redoutable une petite peluche et le repas poissonneux un goûter déposé par le papa. Mais pour la fillette, c’est tout comme ! Fière, elle vit comme une grande aventurière.

Le faire-semblant ou l’imaginaire de l’enfant

Ilya Green offre aux enfants un album joliment illustré, plein de douceur et de poésie, qui permettra au tout-petit de découvrir son intériorité. En jouant à faire semblant, en se donnant un rôle, l’enfant expérimente d’autres façons d’être et de faire, travaille son estime de soi, développe son empathie, doit chercher des solutions aux problèmes rencontrés (pêcher, construire une cabane…). A l’image de la fillette qui surmonte tous les dangers de son jardin-forêt et prend soin de sa peluche-ours.

Un joli livre à offrir à vos chères têtes blondes !