La confiance en soi, Isabelle Filliozat, Violène Riefolo et Chantal Rojzman

La confiance en soi, Isabelle Filliozat, Violène Riefolo et Chantal Rojzman

Illustrations Amandine Laprun, éditions Nathan 2017.

Collection Les cahiers Filliozat

Pour les enfants de 5 à 10 ans.

Dessiner, colorier, coller, imaginer… Des activités pour aider l’enfant à s’épanouir!

Psychologue clinicienne et psychothérapeute, Isabelle Filliozat est l’auteur de plusieurs best-sellers, dont L’intelligence du cœur, Au cœur des émotions de l’enfant et J’ai tout essayé. Elle prône une parentalité résolument positive, orientée vers l’éviction de tout ce qui fait peur ou honte à l’enfant. Il s’agit d’observer, de comprendre, d’être dans l’empathie et de donner à l’enfant des consignes positives plutôt que des interdits. Mais aussi de valoriser les bons comportements.

Grâce à des méthodes innovantes de prévention et de résolution des conflits sans violence, dans le respect de l’enfant, il est possible à ce dernier de développer son potentiel, ses compétences, de s’adapter aux nouvelles situation et de s’ouvrir aux autres.

Sous la forme de jeux, de coloriages, de collages, de dessins, ce livre se propose  d’aider votre enfant à cultiver sa confiance en lui. Il va ainsi découvrir les 4 étapes indispensables pour être à l’aise dans la vie, développer sa sécurité intérieure, ses compétences et la confiance en ses choix.

En fin d’ouvrage, un cahier détachable destiné aux parents les aidera à balayer les préjugés et à faire en sorte que leur enfant se sente bien et sécure.

Un livre très bien conçu, très intéressant, avec des apprentissages ludiques. Un bémol concernant les illustrations bicolores (noir et vert) peu attrayantes du fait de ces deux uniques tons.

 

 

Coup de cœur pour la nouvelle série Max et lapin (éditions Nathan) !

image

Max et Lapin, d’Astrid Desbordes (auteure) et Pauline Martin (illustratrice)

Editions Nathan, avril 2017

Dès 2 ans

24 pages ; 5,90€

 

C’est une nouvelle série pour les tout-petits que lancent les éditions Nathan : Max et lapin. Un héros craquant prénommé Max, son doudou lapin, et Ginger, sa copine haute comme trois pommes. Un petit héros confronté à l’apprentissage de la propreté, à la découverte du monde qui l’entoure, à la gestion d’émotions nouvelles. Un enfant facétieux, curieux, éveillé, qui apprend et grandit. Autrement dit, un enfant auquel le vôtre s’identifiera aisément.

Dans cette série, l’auteur aborde des problématiques propres aux petits, trouve les mots et le ton juste pour dédramatiser les situations, aplanir les difficultés et trouver des solutions. Ainsi, Max doit apprendre à se passer de sa couche. Mais s’il n’est pas très motivé à cette perspective, l’auteur saura l’y intéresser judicieusement !  De même, Ginger et Max doivent apprendre à gérer leurs émotions, à dépasser leur colère. Difficile, quand votre camarade à détruit votre gâteau de sable, mais pas impossible !

Les personnages vraiment attachants, les situations criantes de vérité et les illustrations expressives et tendres font de ces petits livres une réussite !

La petite fille qui rêvait d’être une elfe, Marie-Laure Bigand (auteur) et Laetitia Bigand (illustratrice)

image

La petite fille qui rêvait d’être une elfe, Marie-Laure Bigand (auteur) et Laëtitia Bigand (illustratrice)

Editions Lelyrion jeunesse, mars 2017

A partir de 5 ans.

Une histoire tendre au coeur, qui vous met des étoiles dans les yeux.

 

Emma se réveille avec un sourire jusqu’aux oreilles ce matin. Au coeur de la nuit, elle a en effet rêvé être une elfe. Elle portait une magnifique robe de princesse, arborait des oreilles pointues et chevauchait une souris géante. Son souhait depuis son plus jeune âge s’est ainsi concrétisé.

Mais qui dit réveil dit retour à la réalité. Adieu robe somptueuse, pays féerique, oreilles pointues! Et d’être plongée dans un indescriptible chagrin. Heureusement, grâce à l’amour d’une mère, il arrive que la réalité rejoigne les rêves…

Un très joli conte, tendre, sensible, qui fera voyager votre enfant au pays des elfes et des souris géantes et lui montrera combien il est important de ne jamais renoncer à ses rêves. De très belles illustrations poétiques et féeriques accompagnent cette belle histoire, offrant aux petits lecteurs un rêve éveillé.

Apprendre l’anglais avec Splat! (Nathan jeunesse)

Mon premier livre d’anglais avec Splat, Rob Scotton

Editions Nathan, mars 2017

A partir de 5 ans.

32 P. ; 6,95€

Voilà une excellente initiative des éditions Nathan : permettre aux tout-petits de se familiariser avec la langue anglaise (écrite et orale) tout en s’amusant avec leur héros, le charmant chat Splat!

Le héros poilu et moustachu de Rob Scotton nous revient avec des aventures en anglais : Splat goes to the doctor et Splat, a present for mom and dad. Deux histoires rédigées dans un anglais authentique avec une version audio. En effet, grâce à l’application gratuite Nathan live, l’enfant pourra entendre le texte lu à voix haute par un comédien anglophone, et ainsi se familiariser avec la phonétique de la langue. Les mots simples, les phrases courtes, les situations du quotidiens auxquelles l’enfant s’identifie facilement, sont autant de facteurs favorisant un apprentissage efficace et ludique.

Pour être sûr que l’enfant a bien assimilé le vocabulaire et bien compris l’histoire, outre la traduction française du texte, des jeux conçus par un enseignant sont proposés en fin d’ouvrage : Vrai ou faux, Qui a dit quoi, Trouver le mot manquant, Remise dans l’ordre de l’histoire, …

Voilà qui est bien plus amusant et intéressant que nos « Brian is in the kitchen » et autres livres d’anglais rédhibitoires! Deux petits livres charmants, avec des illustrations craquantes, que je recommande donc vivement aux mamans!

This book is a great read for everyone, especially those just starting out ! I know this book would make anybody’s day better!

 

 

Samedi, de Ian Lendler et Serge Bloch

9782092574485

Samedi, de Ian Lendler (auteur) et Serge Bloch (illustrateur)

Editions Nathan jeunesse, mars 2017.

Dès 4 ans

32 P. ; 10€.

C’est samedi! Notre petit héros se réjouit car il a attendu toute la semaine cette journée. C’est en effet le moment pour profiter de sa famille, sauter dans le lit de ses parents, jouer, lire des tas d’histoires. Mais ses parents ne voient pas toujours le week-end comme un espace de détente. Il faut en effet faire les corvées de lessive, de courses, le ménage, le repassage, le jardin, bricoler, toutes ces choses que notre héros déteste. Heureusement, même les corvées peuvent être faites en s’amusant!

Et après l’effort, le réconfort. Chacun profite d’un repos bien mérité.

Une lecture réjouissante pour les enfants et leurs parents qui se reconnaîtront dans cette vie de famille pas de tout repos!

K comme Carafouille, de Fabienne Blanchut : K-rément extra!

15873564_10211414683504236_3614547168645061216_n

K comme Carafouille, Fabienne Blanchut

Editions Zethel, janvier 2017

A partir de 9 ans.

Un roman qui se sirote d’une traite, savoureux cocktail d’aventures, de magie, d’adolescence rebelle, avec un zeste de mystère. Le tout brassé avec talent.

K a douze ans. Une adolescente en rébellion contre tout et tous. Fille unique, elle passe le plus clair de ses journées seule, ses parents étant trop pris par leur travail prestigieux dans la haute couture. Alors certes, elle ne manque matériellement de rien. Certes, elle a Lupita, l’intendante espagnole à l’accent étrange pour s’occuper d’elle, de même que le réconfort de son chat Mistigri. Mais il lui manque l’essentiel : la présence aimante de ses parents.

Furieuse face à cette nouvelle collection de vêtements qui va lui voler une fois de plus leur présence, pour trois longs mois, K obtient en contrepartie une faveur : choisir la nouvelle fille au pair. Et ce sera Abigaëlle ou personne. Mais si les premiers jours sont merveilleux et la confortent dans son choix, la suite révèle bien des surprises…

Avec ce  second roman pour adolescents, Fabienne Blanchut confirme si besoin était, son talent de romancière. Elle entraîne le lecteur dans la vie trépidante de cette adolescente attachante, le tient en haleine face aux multiples rebondissements qui le jalonnent, sans jamais aucun temps mort. Les adolescents retrouveront les problématiques qui sont leurs (indépendance, autorité, affection, …) et voyageront de l’univers de la mode à celui de la magie. Un premier tome qui rend impatient de découvrir le second!

Il était 3 fois : Boucle d’Or et les trois ours (Nathan)

004430273

Il était 3 fois : Boucle d’Or et les trois ours, Christine Naumann-Villemin (auteur) et Laurent Simon (Illustrateur)

Editions Nathan, octobre 2016

A partir de 3 ans.

64 P.; 14,90€.

La collection « Il était 3 fois » se propose de détourner un grand conte classique, en l’occurrence ici, Boucle d’Or et les 3 ours. Pour trois fois plus de plaisir!

Vous connaissez forcément le conte de Boucle d’Or et l’avez sans doute déjà lu à vos enfants. Ce que vous propose ici la collection « Il était 3 fois », chez Nathan, est judicieux et amusant : dans chacune des trois histoires, l’auteur va changer un élément structurant du conte.

Ainsi, dans Bouclette, Boucle d’Or est un caniche! Un ravissant chiot égaré dans la forêt, qui va trouver refuge dans la maison de la famille Lenounours et y faire quelques dégâts. Mais la famille Lenounours sera t-elle en colère ou adoptera t-elle la jolie boule de poils?

Dans la seconde histoire, Bouclinouk, changement de décor : Boucle d’Or est une inuit et vit sur la banquise, banquise sur laquelle sévissent trois méchants ours polaires. Vont-ils la manger ou parvenir à cohabiter?

Enfin, le troisième volet fait de Boucle d’Or Boucle Doc, une vétérinaire amoureuse des animaux. Mais quand trois ours pas gentils du tout frappent à sa porte, ou plutôt explosent sa porte avec leurs pieds, va t-elle fuir ou les soigner?

Cette collection ravira vos chères têtes blondes grâce à l’humour des textes, aux nombreuses variantes, courtes et très accessibles, offertes dans cette histoire. Une très belle idée servie par des illustrations drôles et colorées! Des histoires du soir, par excellence, qui offrent un moment de complicité, un temps calme et précieux, avant de partir pour le pays des rêves en compagnie de Boucle d’Or.