Livre pour enfant : Le garçon invisible, Trudy Ludwig

le garçon invisible
©Karine Fléjo photographie

Une histoire superbe, d’une grande sensibilité, sur ces enfants qui se sentent invisibles au sein d’un groupe. Ceux que l’on ne remarque pas, ni n’entend.

Se sentir invisible

Arthur est un petit garçon discret. Tellement discret, que personne ne le remarque à l’école, pas plus la maitresse que les élèves.. Personne ne lui propose de jouer, de s’asseoir près de lui à la cantine. Quant aux fêtes d’anniversaire, on ne pense pas même à l’inviter. Il reste donc toujours seul.

Alors Arthur, passionné de dessin, se réfugie dans son monde imaginaire, crée des histoires dans lesquelles les superhéros se font des amis partout où ils vont.

Un jour, un petit nouveau arrive à l’école. Un petit garçon asiatique de culture différente, ce qui n’est pas sans attirer les moqueries de la classe. Sauf d’Arthur. Ces deux enfants différents chacun à leur manière, sauront-ils s’épauler pour devenir plus forts et se faire accepter des autres? Arthur parviendra-t-il à sortir de son sentiment d’invisibilité grâce à cette nouvelle amitié?

La place de l’enfant

Je vous ai déjà fait l’éloge de cette maison d’édition québécoise, les éditions d’Eux. Et je vais me répéter (et me répèterai encore 😉 ) : j’adore la ligne éditoriale de cette maison d’édition pour la jeunesse (« la lecture doit être un élément de transformation pour l’enfant « ), la qualité et la sensibilité de ses textes, la beauté de ses illustrations. Le garçon invisible, de Trudy Ludwig et Patrice Barton, est ouvrage magnifique, d’une extrême sensibilité : j’ai été indiciblement touchée par le sort de ce petit garçon qui ne parvient pas à se faire une place au sein d’un groupe, qui ne parle pas aussi fort que les autres, se fait oublier tandis qu’est grande son envie de se mêler aux autres enfants. De petits êtres à ne pas négliger! L’auteure et conférencière de renom, Trudy Ludwig, consacre son travail à la place de l’enfant dans notre société, aux obstacles qu’il rencontre et doit surmonter pour grandir et avancer. Une histoire forte, de merveilleuses et infiniment tendres illustrations (félicitations Patrice Barton) qui forment un outil pédagogique fort utile pour les parents et enseignants.

Un ENORME coup de coeur ❤ !

Informations pratiques

Le garçon invisible, Trudy Ludwig (texte) et Patrice Barton (illustrations)- éditions d’Eux, août 2020 – 32 pages – 14€

Site des éditions d’Eux : https://editionsdeux.com/

Livre pour enfant : Le club des chatons, Sue Mogredien

Le club des chatons
©Karine Fléjo photographie

Une collection qui séduira tous les amoureux des animaux en général et des chats en particulier. Une nouvelle aventure de fillettes propriétaires de chatons intrépides à découvrir dans chaque tome! A partir de 7 ans

Des aventures félines

Elles sont six copines, heureuses propriétaires chacune d’un chaton. Et elles ont décidé de monter un club secret : le club des chatons. Du haut de leurs huit ans, Mina, Lili, Lou, Violette, Chloé et Jade se réunissent régulièrement avec leurs joyeux félins. Elles évoquent les mésaventures de ces derniers, leurs bêtises, leurs prouesses et consignent tout cela dans un cahier.

Cette fois, c’est Mina qui a du souci à se faire. En effet, depuis qu’elle a Roméo, son adorable chaton, elle délaisse un peu les devoirs et le rangement de sa chambre. Alors ses parent la rappellent à l’ordre, d’autant que sa grande sœur Sunita est irréprochable, s’occupe admirablement bien de son lapin Pirouette. Mina fait des efforts, mais à vouloir tout gérer, elle perd un peu les pédales et un matin elle file à l’école en oubliant de nourrir Roméo…Saura-t-elle prouver à ses parents qu’elle sait être à la hauteur de ses responsabilités?

Une collection pour les amoureux des chats

Dans chaque tome du Club des chatons, on retrouve les six fillettes, avec pour chaque nouvelle histoire, un zoom mis sur une fillette et son chaton en particulier. Des aventures rythmées, espiègles, joyeuses, dans lesquelles les enfants se reconnaitront. Et l’occasion de faire prendre conscience aux jeunes lecteurs, des responsabilités que représente l’adoption d’un chat (ou d’un animal en général), des difficultés que l’on peut rencontrer, des contraintes inhérentes à la présence d’un animal, indépendamment des joies, nombreuses, qu’ils procurent à leur propriétaires. Une collection qui permet aussi de partager le quotidien de chatons et de mieux connaître ces adorables boules de poils!

Informations pratiques

Le club des chatons, Sue Mogredien – éditions Nathan 2020 – 4,95€ le tome – 94 pages

Livre pour enfant : Bébé va au marché

Bébé va au marché
©Karine Fléjo photographie

Sur un marché avec maman

Bébé aime se promener, solidement attaché dans le dos de sa maman, tandis que sur sa tête elle porte un panier. Sur ce marché africain, les étals sont remplis de fruits et légumes tous plus alléchants les uns que les autres, avec des parfums délicieux, des couleurs chatoyantes, ce qui attire irrésistiblement le regard du tout-petit. Usant de son charme, de son espièglerie, il sourit aux vendeurs et se voit remettre à chaque fois noix de coco, maïs, oranges, bananes et autres victuailles qu’il déguste et dont il met le reliquat discrètement dans le panier de sa maman.

De sorte que la balade terminée, le panier s’est rempli de victuailles à l’insu de la manan!

Un livre tendre

C’est un livre empli de tendresse que nous offre les auteures, celui d’un petit garçon rieur et de sa maman, en balade au marché. Une invitation au voyage sur les marchés africains, marchés sublimés par les illustrations joyeuses d’Angela Brooksbank. L’occasion pour l’enfant de s’amuser à compter avec le bébé le nombre de fruits récoltés, ceux mangés, et ainsi de se distraire tout en apprenant.

Un album qui ravira les tout-petits !

Informations pratiques

Bébé va au marché, , Atinuke (texte) et Angela Brooksbank (illustrations)- éditions des éléphants, juin 2020 – à partir de 2 ans – pages cartonnées – 12€

Littérature jeunesse : Omoiyari, Marie-Alice Harel

omoiyari
©Karine Fléjo photographie

Un livre somptueusement illustré sur l’origine des contes, entre aphorismes et philosophie.

Comment naissent les contes

Au cœur des montagnes, dans le village imaginaire d' »Omoiyari »(qui signifie « compassion » en japonais), les contes ont trouvé un refuge hospitalier. Ils y naissent et grandissent, se perpétuent de génération en génération grâce à ceux qui les racontent. Mais d’où viennent-ils? La nuit, dans le village d’Omoiyari, d’éminents lettrés tentent de percer le mystère de leur origine. Nous entourent-ils naturellement, ne se faisant connaître qu’à ceux qui savent les écouter? Mystère.

Toujours est-il que les contes guident les humains, leur distillent des conseils, leur inspirent de la sagesse. Et se réinventent sans cesse.

Des illustrations nippones sublimes

Les éditions Cipango, éditeur pour la jeunesse, nous offrent avec Omoiyari, un livre illustré d’une grande beauté. Des estampes japonaises toutes plus magnifiques les unes que les autres accompagnent le texte, issues de divers artistes.

Je suis un peu plus sceptique en revanche, sur l’accessibilité du texte aux enfants, texte très philosophique.

Une jolie lecture, directement inspirée des traditions japonaises, sur la transmission des enseignements par les contes.

Informations pratiques

Omoiyari – D’où viennent les contes- Marie-Alice Harel- Editions Cipango, mai 2020 – 14€

Livre pour enfant : On va où?, Cécile Serres

©Karine Fléjo photographie

Un album sans texte , très joliment illustré, sur l’exode des hommes mais aussi des animaux.

Une double histoire d’exode

C’est une double histoire d’exode que nous offre Cécile Serres. Dans ce livre à double entrée, entièrement composé de superbes dessins crayonnés, l’enfant reconstitue le parcours d’un jeune garçon obligé de fuir son pays en guerre : déracinement, départ avec de maigres bagages sur des routes interminables, traversée en rafiot sur une mer hostile, où va-t-il?

En prenant le livre dans l’autre sens, l’enfant découvre le sort des ours blancs sous l’effet du réchauffement climatique et de la fonte de la banquise : jusqu’où les ours vont-ils dériver?

Un album sans texte

L’intérêt de l’album sans texte est de permettre à l’enfant de développer son langage, de construire des phrases à partir des images contemplées, de développer son sens de l’observation et de compréhension des enchainements. Mais aussi de partager avec l’adulte son interprétation des illustrations. Ce procédé requiert une participation plus active de l’enfant que celui des albums illustrés avec des textes.

Ici, les magnifiques illustrations entrainent l’enfant et les personnages sur le chemin de l’exode d’un ours et d’un petit garçon. Leurs chemins finiront-il par se croiser?

Un très beau livre, sur un sujet d’actualité.

Informations pratiques

On va où? Cécile Serres – éditions Cipango – 40 pages – 17€

Livre pour enfant : Je dessine pas à pas chevaux et poneys

©Karine Fléjo photographie

Un livre avec des instructions très simples, pour permettre à chaque enfant d’apprendre à dessiner des chevaux…et des licornes sans AUCUN problème!

Dessiner facilement des chevaux

Vous cherchez une activité loin des écrans pour votre enfant? Il aime le dessin? Il adore les animaux? Alors cette méthode simple et efficace pour apprendre à dessiner des chevaux mais aussi, ô merveille, des licornes, est faite pour vous!

Avec cette méthode, il est impossible de ne pas réussir. Grâce à des cheminements pas à pas et des figures géométriques de base très simples, votre enfant apprend à réaliser la tête du cheval, de face, puis de profil, mais aussi son corps entier, figé puis en mouvement. Etape par étape, l’auteur lui indique quel traits ajouter pour obtenir la figure désirée. Et, après chaque exemple de dessin, un espace est laissé à l’enfant pour s’exercer à son tour. C’est clair, accessible à tout enfant et gratifiant : votre chère tête blonde sera fière d’avoir réalisé toute seule son premier cheval !

Une méthode infaillible

Ce qui est génial avec cette méthode, c’est que quel que soit le niveau de départ de l’enfant, il ne peut que réussir son dessin de cheval. En effet, chaque figure est décomposée en figures géométriques hyper simples (rond, carré, triangle, rectangle…) et la progression se fait pas à pas. De quoi renforcer la confiance de l’enfant en ses capacités, l’encourager dans sa progression et le distraire des écrans .

Un livre à offrir à tous les dessinateurs en herbe!

Informations pratiques

Je dessine pas à pas chevaux et poneys – Candice Whatmore, Krysia Ellis et Fiona Watt – Editions Usborne – 8,95€

Le jardinier qui cultivait des livres, Nadine Poirier et Claude K. Dubois

Le jardinier qui cultivait des livres
©Karine Fléjo photographie

La rencontre émouvante entre une petite fille orpheline et un jardinier qui cultive des livres . Une bouleversante ode à l’amitié et au pouvoir extraordinaire de la lecture.

Le pouvoir des livres

C’est jardinier d’un genre bien particulier que nous rencontrons ici. En effet, il ne cultive pas de fruits ni de légumes mais des livres. Dans son jardin il fait en effet pousser des romans, des albums, des bandes dessinées et des livres d’aventure. Ce qu’il aime par-dessus tout c’est partager ces histoires avec les gens de son village. Mais ces derniers, peu sensibles à ses lectures, l’ont chassé.

Désormais, exilé dans une vallée éloignée, il continue ses cultures de livres et en découvre chaque soir un nouveau, lequel lui tient compagnie et apaise sa solitude.

Jusqu’au jour où une petite fille orpheline trouve refuge dans ses plantations de livres. Et si c’était l’occasion d’unir leurs solitudes autour d’une même passion

Un texte sensible et des illustrations superbes

J’ai découvert récemment les éditions D’Eux émerveillée par leur ligne éditoriale, tant par la qualité des textes que par la magnificence des illustrations. Attendez-vous donc à ce que je vous reparle sans tarder d’autres ouvrages de cette merveilleuse maison d’édition.

C’est une histoire indiciblement émouvante que nous offre Nadine Poirier. Avec beaucoup de finesse, de sensibilité, elle évoque le pouvoir merveilleux des mots, des livres, de la lecture. Ou comment voyager, apprendre, se sentir moins seul, se divertir grâce aux livres. 

Mais pas seulement.

Avec la rencontre entre le jardinier solitaire et la jeune orpheline, elle aborde le sujet de la paternité. Qu’est-ce que devenir père ? Que signifie s’occuper d’un enfant ? Les liens du sang sont-ils les seuls qui comptent?

Des thèmes superbement  mis en valeur par les magnifiques illustrations de Claude K. Dubois. Ce sont en effet des aquarelles d’une douceur infinie qui habillent le texte et le mettent en valeur. Vous l’aurez compris ce livre pour enfants est un énorme coup de cœur. Je ne saurais que trop vous conseiller de l’offrir à vos enfants, aux enfants de vos amis et pourquoi pas à vous, grand enfant que vous êtes resté? 

Informations pratiques 

Le jardinier qui cultivait des livres,  Nadine Poirier ( texte) et Claude K. Dubois ( illustrations) – Editions D’eux, mars 2020 – 32 pages – 16€

Livre pour enfant : Les cris des oiseaux

©Karine Fléjo photographie

Un très joli livre sonore, avec des pastilles à toucher, pour découvrir le chant des oiseaux. Pour enfants de 3 à 5 ans.

Découvrir le chant des oiseaux

Les éditions Usborne proposent aux petits de 3 à 5 ans, un livre aux illustrations chatoyantes, pour découvrir la magie de la nature environnante. Grâce à des pastilles placées dans les pages sur lesquelles le petit pourra appuyer, l’enfant entendra le chant des oiseaux, de la grive musicienne au piaillement de la pie, en passant par le pépiement des oisillons affamés. Il découvrira de nouvelles sonorités et se familiarisera avec les oiseaux rencontrés lors des promenades.

Un livre d’éveil ludique

Cet album illustré est une véritable explosion de couleurs, de sons et une immersion ludique dans la nature. Pour déclencher le chant des oiseaux, l’enfant devra se concentrer, développer son sens de l’observation pour découvrir la pastille et exercer sa motricité fine pour l’activer. Ludique, instructif, vous ferez des heureux en faisant entrer la nature à la maison!

Informations pratiques

Les cris des oiseaux, éditions Usborne mai 2020 – pour enfants de 3 à 5 ans- Pages en cartonnage épais – 13,90€

Site des éditions Usborne : https://www.usborne.fr/

Livre pour enfants : Pourquoi je dois me brosser les dents?

Pourquoi je dois me brosser les dents

©Karine Fléjo photographie

Un joli livre avec rabats à soulever, pour apprendre aux enfants pourquoi et comment se laver les dents tout en se divertissant. Pour enfants de 3 à 5 ans.

Pourquoi les animaux n’ont pas de brosses à dents ? Pourquoi les dents de lait tombent ? Est-ce que tout le monde doit se brosser les dents ? Comment se brosser les dents correctement? Pourquoi aller chez le dentiste? Grâce aux rabats à soulever et au texte clair de ce livre, les petits curieux découvriront la réponse à ces questions et bien d’autres encore.

Votre enfant vous a certainement déjà criblé de questions sur le brossage des dents, a parfois trainé des pieds pour aller se brosser les dents après les repas, ou pour la visite de détartrage chez le dentiste. Et il n’est pas toujours aisé de trouver les mots adaptés et persuasifs. Ce petit livre vient à votre secours pour faire découvrir à l’enfant, de façon ludique, avec des personnages à la frimousse craquante et pleins d’humour, comment avoir une belle dentition. Tout en s’amusant, ils découvriront ainsi pourquoi il est nécessaire de brosser ses dents, pourquoi le brossage s’adresse à tous, petits et grands, quand et comment procéder au lavage des quenottes, le rôle du dentiste, mais aussi comment les animaux entretiennent leur dentition.

Un livre instructif et ludique

Ce livre en cartonnage épais et donc très résistant aux manipulations parfois rudes des petits, est particulièrement bien conçu. Les dessins sont attractifs, les volets à soulever amusants et révélateurs d’informations cachées, le texte adapté aux tout-petits, ce qui en fait un outil ludique d’apprentissage de l’hygiène dentaire.

A offrir sans modération!

Informations pratiques

Pourquoi je dois me brosser les dents – Collection « C’est quoi? », éditions Usborne – Katie Daynes (texte) et Marta Alvarez Miguens (illustrations) – 8,95€

Site des éditions Usborne : https://www.usborne.fr/

Livres pour bébés : Les imagiers Bébé Loup

Des imagiers avec un lien à scratch pour attacher le livre à la poussette!

Des imagiers pour bébés dès 6 mois

Bébé Loup, le petit héros préféré des petits, se propose de les accompagner en promenade avec ces deux imagiers riches en couleurs. 

L’un est consacré aux objets de la maison. Les jouets, les objets de la salle de bain et du salon. Le petit s’amusera à identifier des objets familiers sur des pages colorées. L’autre évoque les animaux, ceux de la basse-cour, de la forêt, de la maison. L’occasion pour l’enfant d’exercer son sens de l’observation et d’enrichir son vocabulaire.

Les illustrations d’Emeri Hayashi sont tendres, attractives et capteront l’attention du tout-petit.. 

Des livres pour la poussette 

Ces imagiers sont particulièrement bien adaptes aux bébés. De petite taille, ils sont facilement manipulables par leurs petites mimines. En carton épais, ils résisteront à leurs manipulations pas toujours délicates. Quant au risque qu’il ne tombe de la poussette et ne regagne pas le domicile avec vous, les éditions  Nathan ont anticipé ce risque. Elles ont prévu une lanière à scratch pour attacher le livre à la poussette. Elle n’est pas belle la vie? 


img_3172

Informations pratiques

Imagiers Bébé Loup – illustrations de Emiri Hayashi – editions Nathan – 10 pages – 6,95€