Citation du jour

« L’homme peut être seul au milieu des autres.
Mais celui qui est ouvert au monde, celui qui sait demeurer fraternel, celui qui est solidaire des autres, celui-là, même solitaire, n’est jamais seul. (117)

Il suffit du regard d’un homme pour briser la solitude. Et ce regard viendra. Mais il faut d’abord croire qu’il existe. (119) »

 

Martin Gray – Le livre de la vie

bm_11518_644706

Publicités

Citation du jour

« Protéger un être, un enfant ou un homme, ce n’est jamais lui masquer les risques de l’existence…
Protéger quelqu’un, c’est d’abord lui apprendre à voir, lui montrer le danger en lui, autour de lui. C’est le rendre capable de l’affronter et de le vaincre. (85) »

 

Martin Gray – Le livre de la vie

bm_11518_644706

Citation du jour

« Ce que l’on donne à un enfant, il le rend un jour.
Et ce qu’on lui refuse, il le refuse.
Et le mal qu’on lui fait, il peut le faire.
Mais si l’on gonfle ses jeunes voiles au souffle de la force, du courage et de la droiture, alors il vogue et sait affronter la tempête. (83)

Éduquer un enfant, c’est s’offrir à lui en exemple. (84) »

 

Martin Gray – Le livre de la vie

bm_11518_644706

Citation du jour

« L’enfant n’a pas d’abord besoin d’objets. Il a faim des autres. Besoin de sentir à tout moment l’ombre protectrice, bienveillante, attentive, de ceux qui l’ont porté et voulu.
Donner à un enfant , c’est se donner soi. A tout moment. Alors il peut pousser droit, et ses racines seront profondes, fortes.

Les parents sont la semence de l’enfant et la terre dans laquelle il pousse. (79) »

 

Martin Gray – Le livre de la vie

bm_11518_644706

Citation du jour

« Savoir accepter l’autre tel qu’il est.
Être joyeux du bonheur qu’il trouve.
L’aimer dans sa totalité : pour ce qu’il est, laideur et beauté, défauts et qualités.
Voilà les conditions de l’amour, de l’entente.
Car l’amour est vertu d’indulgence, de pardon et de respect de l’autre. (171)

Aimer c’est en même temps partager des mots, des regards, des espoirs et des craintes. (176)

Aimer, c’est réussir à donner à l’autre confiance en lui. (183) »

 

Martin Gray- Le livre de la vie

bm_11518_644706

 

Citation du jour

 » Pour moi il n’y a pas de surhomme. Nos cicatrices et nos blessures valent souvent bien plus que des années d’université. Pour moi, une blessure est un pas vers la sagesse à condition de savoir pourquoi on l’a reçue et surtout, ce qu’il a fallu faire pour la guérir. La peur et la douleur sont de bonnes leçons. Celui qui éprouve, découvre et se découvre. »

 

Martin Gray – Ma vie en partage (Éditions de l’Aube)

978281590963113