Sélection de 25 romans pour vous évader tout l’été!

valises-de-livres2

Vous avez attendu l’été avec une impatience grandissante.  Le voilà enfin, avec les vacances dans son sillage. La valise est presque prête, il ne reste plus que les livres à intercaler entre la crème solaire et le maillot de bain. Vous hésitez? Alors ces sélections de romans parus en 2014 vous guideront peut-être dans vos choix!

Voici différentes destinations de lecture. Prêts? Attachez vos ceintures!

  • Si vous mettez le cap sur la tendresse, embarquez aux côtés de :

– Gilles Paris avec L’été des lucioles  (éditions Héloïse d’Ormesson) et Au pays des kangourous (Livre de poche)

– François d’Epenoux avec Le réveil du coeur (éditions Anne Carrière)

– Philippe Routier avec L’enfant du parc (éditions stock)

  • Cap sur le suspens avec :

– Dominique Dyens avec La femme éclaboussée (éditions Héloïse d’Ormesson)

– Pierre-Yves Tinguely avec L’axe du sang (éditions M.A.)

– René Manzor avec Celui dont le nom n’est plus (éditions Kéro)

  • Cap sur l’étranger :

– Les États-Unis avec Sophie Simon  :  Gary tout seul (éditions JC Lattès)

– La Birmanie avec Jan-Philipp Sendker : L’art d’écouter les battements de coeur (éditions JC Lattès)

– La Jamaïque avec Philippe Vidal : Les montagnes bleues (éditions Max Milo)

– L’Irlande et la Pennsylvanie avec Paul Lynch : Un ciel rouge le matin (Albin Michel)

  • Cap sur les témoignages avec :

– Martin Gray et Mélanie Loisel, Ma vie en partage (éditions de l’Aube)

– Michel Baldy La rue était mon lit (City éditions)

– Marianne Guillemin Dans la gueule du loup (éditions Max Milo)

  • Cap sur l’amour  avec :

– Eric-Emmanuel Schmitt, L’élixir d’amour (Albin Michel)

– Nathalie Rheims, Maladie d’amour (Léo scheer)

– Nicolas Barreau, Le sourire des femmes (Éditions Héloïse d’Ormesson)

– Xavier de Moulins, Que ton règne vienne (JC Lattès)

– Fariba Hachtroudi, Le colonel et l’appât 455 (Albin Michel)

– Akli Tadjer, Les thermes du Paradis (JC Lattès)

  • Cap sur l’humour avec :

– David Foenkinos, La tête de l’emploi (éditions J’ai lu)

  • Cap sur l’histoire avec :

– Stéphane Bellat, La chambre d’Hannah (M.A. éditions)

– Catherine Hermary-Vieille, La bête (Albin Michel)

  • Cap sur un premier roman avec :

– Céline Lapertot Et je prendrai tout ce qu’il y a à prendre (éditions Viviane Hamy)

  • Cap sur la littérature jeunesse avec :

– Marie-Christine Buffat, La malédiction de la chanson à l’envers  (éditions Snow Moon)

Quelle que soit la destination que vous aurez choisie, nous vous garantissons non pas le soleil, mais le talent des auteurs! Bonnes vacances et… belles lectures!

 

10384278_843072199054032_3469047405016937709_n

Publicités

Coup de coeur pour « Le sourire des femmes, de Nicolas Barreau » : le livre qui délivre…

photo(10)
Nicolas Barreau

Le sourire des femmes, de Nicolas Barreau

Éditions Héloïse d’Ormesson, février 2014

« Je vais maintenant vous révéler un secret, mademoiselle Mirabeau, déclara-t-il, et chacun d’entre nous savait ce qui allait suivre, car nous l’avions tous déjà entendu une fois. Un bon livre est bon à chaque page. » Quand Aurélie, lectrice très occasionnelle, referme le roman qu’elle a entre les mains, nul doute pour elle qu’il s’agit d’un « bon » livre. Mieux : il s’agit DU livre, celui qui vient de lui sauver la vie grâce à l’éclairage apporté sur son existence, le livre qui l’aidera à surmonter les épreuves et l’accompagnera en tout lieu et en tout temps. Un livre lumière.

C’est pourtant le hasard – ou le destin?, qui l’a guidée vers ce roman joliment intitulé Le sourire des femmes. Dévastée par le départ de son compagnon, éplorée par le décès aussi soudain que récent de son père, la jeune restauratrice erre dans les rues de Paris, submergée par des idées sombres. Réfugiée dans une librairie de l’île Saint Louis pour échapper à un policier un peu trop insistant qui craint qu’elle ne tente de mettre fin à ses jours, elle se saisit du premier livre venu. Et de retour chez elle, confortablement installée pour lire, c’est le choc. Non seulement ce roman lui insuffle une extraordinaire foi en la vie, mais la comédie romantique qu’elle a entre les mains évoque une restauratrice trentenaire qui lui ressemble. Plus troublant encore, le restaurant choisi par l’auteur est SON propre restaurant…

Les informations sur la quatrième de couverture mentionnent que l’auteur, un certain Robert Miller, est un ancien ingénieur automobile résidant près de Londres. Comment cet homme peut-il connaître son petit restaurant de la rue Princesse, dans le quartier germanopratin? Comment se fait-il que l’héroïne soit son si fidèle reflet? Pour le savoir, mais aussi pour le remercier de lui avoir redonné goût à la vie, une seule solution : écrire à l’auteur. Mais ce qui semblait simple, à savoir initier un dialogie par écrits interposés, se complique quand l’auteur s’avère aussi mystérieux que ce Robert Miller, aussi insaisissable que l’air… Qui est-il vraiment? Et son éditeur, André Chabanais, pourquoi semble t-il faire barrage entre l’auteur et elle?

Dans cette comédie romantique à deux voix, Nicolas Barreau nous entraine de quiproquos en quiproquos, de petits en gros mensonges, de sorte qu’on s’interroge avec malice sur la façon dont les protagonistes vont bien pouvoir retomber sur leurs pieds. Une histoire d’amour indiciblement attachante, cuisinée avec beaucoup de talent, des zestes d’humour et énormément d’amour. A consommer sans modération!

Le sourire des femmes, de Nicolas Barreau (éditions Héloïse d’Ormesson)

photo(10)

Le sourire des femmes, de Nicolas Barreau

Editions Héloïse d’Ormesson, février 2014

« L’année dernière, en novembre, un livre m’a sauvé la vie. Je sais que cela peut sembler invraisemblable et pourtant c’est exactement ce qui s’est passé, un jour qui ressemblait à tous les autres. Un jour où mon imbécile de cœur s’était brisé. »

Le hasard n’existe pas ! Aurélie, jeune propriétaire d’un restaurant parisien, en est convaincue depuis qu’un roman lui a redonné goût à la vie. À sa grande surprise, l’héroïne du livre lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Intriguée, elle tente d’entrer en contact avec l’auteur, un énigmatique collectionneur de voitures anciennes qui vit reclus dans son cottage. Qu’à cela ne tienne, elle est déterminée à faire sa connaissance, mais l’éditeur du romancier ne va pas lui faciliter la tâche. S’ensuit une série de rendez-vous manqués et de quiproquos délicieux.

Comédie romantique qui peint avec saveur un Paris chromo et gourmet, Le Sourire des femmes revisite le nouveau désordre amoureux non sans un soupçon de magie et un zeste d’enchantement.