Prix Goncourt des lycéens 2016 : Gaël Faye pour Petit pays!

Après Delphine de Vigan en 2015 pour « D’après une histoire vraie », les lycéens couronnent « Petit pays » de Gaël Faye de leur Goncourt.

Chaque année depuis vingt-neuf ans, la Fnac soumet les romans retenus par les dix sages de l’académie Goncourt au jugement de deux mille lycéens sélectionnés dans toute la France. Après deux mois de lecture assidue, il ne restait plus que sept titres sur la liste initiale de quatorze. Tropiques de la violence (Gallimard) de Nathacha Appanah, Ma part de Gaulois (Actes Sud) de Magyd Cherfi, le chanteur du groupe Zebda, Petit pays (Grasset) de Gaël Faye, déjà prix du roman Fnac, Laëtitia ou la fin des hommes, d’Ivan Jablonka (Seuil), qui vient de recevoir le prix Médicis, Continuerde Laurent Mauvignier (Minuit), Chanson douce de Leila Slimani (Gallimard), prix Goncourt 2016 et L’Insouciance de Karine Tuil (Gallimard).

Et le lauréat est Gaël Faye avec Petit pays (Grasset). C’est l’histoire et la fuite en France d’un petit garçon du Burundi, son petit pays, tandis que se déclenchent les massacres au Rwanda voisin. Une enfance qui rejoint l’expérience de l’auteur, un Franco-Rwandais de 34 ans arrivé en France en 1995, devenu rappeur (Pili pili sur un croissant au beurre, son premier album solo, aborde les thèmes de l’exil, du génocide et du métissage) avant d’attaquer ce roman, son premier, puissant, émouvant, et de nouveau récompensé, grâce au flair infaillible des lycéens.

Retrouvez la chronique que j’avais consacrée à ce roman coup de coeur en cliquant sur ce lien : Petit pays, Gael Faye

Citation du jour

« Au moment de me dire au revoir, elle a filé vers sa bibliothèque et a déchiré une page d’un de ses livres. C’était un poème. Elle aurait préféré le recopier, mais on n’avait plus le temps de recopier des poèmes. Je devais partir. Elle m’a dit de garder ces mots en souvenir d’elle, que je les comprendrais plus tard, dans quelques années. Même après avoir refermé son lourd portail, j’entendais encore sa voix derrière moi me prodiguer d’intarissables conseils : prends garde au froid, veille sur tes jardins secrets, deviens riche de tes lectures, de tes rencontres, de tes amours, n’oublie jamais d’où tu viens… »

Gaël Faye, Petit pays

9782246857334-001-x

Rentrée littéraire : Gael Faye, Petit pays.

9782246857334-001-x

Petit pays, Gaël Faye

Editions Grasset

Rentrée littéraire

Ce roman a déjà reçu deux prix : Prix du roman Fnac 2016 et Prix Talents à découvrir 2016. Un roman brillamment écrit, absolument bouleversant, sur l’enfance, son infinie douceur et ses douleurs qui ne nous quittent jamais. Coup de cœur !

Gaël Faye nous emmène en voyage au cœur du Burundi, surnommé « Petit pays », aux côtés de Gabriel, un gamin plein de vie d’une dizaine d’année. Né d’un père français et d’une mère rwandaise, Gabriel habite un quartier résidentiel et partage ses journées entre l’école, ses jeux avec ses copains dans l’impasse et sa sœur Ana. Une vie insouciante, ponctuée de rires et de tendresse.

Une insouciance que la séparation brutale de ses parents va mettre à mal. Et l’amitié avec sa bande de copains, ces heures passées avec eux dans un combi Volkswagen à refaire le monde, d’en être encore plus précieuse. Privilégiés, ils ne mesurent pas tout de suite combien les tensions montent dans le pays. La guerre entre ethnies reste un simple mot. Ils n’en ont rien vu, juste vaguement entendu parler. Contrairement aux domestiques, qui eux, prennent la pleine mesure des évènements.

Jusqu’au jour où les déferlements de violence entre Hutus et Tutsis prennent une telle ampleur, qu’ils heurtent leur réalité. Plus aucune famille n’est à l’abri dans le pays à feu et à sang. La haine, la peur, la mort, les explosions, les délations font partie intégrante du quotidien.

C’est un premier roman bouleversant que nous offre Gaël Faye. Une ode à l’amitié, à l’insouciance de l’enfance, que les adultes et leurs rivalités ancestrales viennent entâcher. Avec une sensibilité à fleur de plume, l’auteur nous fait osciller entre sourire et larmes, comédie et tragédie.

Un concentré d’émotions dans un écrin de talent.