Prix Gulli du roman 2018 : Le mot d’Abel, de Véronique Petit (éditions Rageot)

Ce jeudi 4 octobre, le jury du Prix Gulli du roman était réuni au restaurant Le Procope, pour annoncer le lauréat, sous la houlette de la marraine de cette septième édition, Alessandra Sublet.

  • Des romans pour les 8-13 ans :

Gulli, chaine jeunesse française pour toute la famille, a créé en 2012 le Prix Gulli du roman, un prix qui distingue un ouvrage destiné aux 8-13 ans, avec la volonté de promouvoir la lecture et les livres pour les enfants.

 

Le jury, présidé par Michèle Reiser, avait pour marraine pour sa 7ème édition l’animatrice et productrice Alessandra Sublet.

  • Six romans avaient été sélectionnés pour le prix : 

Six-romans-exceptionnels-!.jpg

  • Le mot d’Abel de Véronique Petit, Prix Gulli du roman 2018 : 

Et la gagnante à l’unanimité est Véronique Petit pour son roman Le mot d’Abel, paru aux éditions Rageot. Un prix spécial du jury a été remis à Emmanuel Bourdier pour son roman Mercredi c’est papi!, paru chez Flammarion jeunesse.

Publicités

Prix Gulli du roman 2018 : Les 6 romans jeunesse sélectionnés

prixgullilogo.png

  • Le prix Gulli : 

Créé en 2012 par la 1ère chaîne de télévision française dédiée à la jeunesse, le Prix Gulli du Roman est un prix littéraire qui distingue un ouvrage destiné aux 8-13 ans, avec la volonté de promouvoir la lecture et les livres pour les enfants. Les romans sont choisis selon trois critères : posséder qualités littéraires et originalité, être édité entre janvier et septembre de l’année en cours, être écrit en langue française.

  • Le jury :

Caroline Cochaux, Directrice déléguée du Pôle TV de Lagardère Active et Présidente de Gulli, et un jury de personnalités présidé par Michèle Reiser en désignent chaque année à l’automne le ou la lauréate parmi les auteurs des livres en compétition.

  • Les romans jeunesse en lice : 
  1. J’ai suivi un nuage par Maëlle Fierpied (l’école des loisirs)
  2. Jefferson par Jean-Claude Mourlevat (Gallimard Jeunesse)
  3. Mentir aux étoiles par Alexandre Chardin (Casterman)
  4. Mercredi c’est papi ! par Emmanuel Bourdier (Flammarion Jeunesse)
  5. Le mot d’Abel par Véronique Petit (Rageot)
  6. Trop de chefs, pas assez d’indiens par Marion Achard (Actes Sud Junior)

Le 7ème Prix Gulli du roman sera décerné le 4 octobre 2018.

Prix Gulli du roman 2017 : sélection

Prix-Gulli-du-Roman-2017_16_9_extra_large

Jeudi 28 septembre sera décerné le Prix Gulli du roman 2017. Parmi les nombreux romans destinés aux 8-12 ans, le comité de lecture de Gulli en a retenu 5 choisis pour leurs qualités littéraires et leur originalité : 

  • Les piqûres d’Abeille de Claire Castillon (Flammarion Jeunesse)
    « Je l’ai repérée tout de suite, avec sa couronne dans les cheveux. J’ai compris que je pourrais lui faire confiance. À quoi bon avoir une meilleure amie et une amoureuse ? Abeille allait remplir les deux fonctions. En ce qui me concerne, je suis très mûr, assez marrant et plutôt intelligent, il me faut donc une fiancée qui dépote. D’emblée, j’ai senti qu’Abeille avait du tempérament. Avec Abeille, tout est possible. » Ainsi parle Jean, 11 ans, pour décrire sa première rencontre avec Abeille… Tout effectivement va s’avérer possible… L’amour réserve à Jean bien des surprises !
  • Les saisons de Peter Pan de Christophe Mauri (Gallimard Jeunesse)
    Tout le monde croit connaître les aventures de Peter Pan. Mais savez-vous comment sa montre s’est retrouvée dans l’estomac d’un crocodile ? Qui est sorti vainqueur du grand duel d’insultes avec Lily la Tigresse ? Ou de quelle façon Peter a échappé aux boulets de canon du capitaine Crochet ?
  • Nos cœurs tordus de Séverine Vidal et Manu Causse (Bayard Jeunesse)
    Nouveau venu au collège Georges-Brassens, Vladimir, dit Vlad, a les genoux qui se cognent et les mouvements désordonnés… Handicapé de naissance, il est passionné de cinéma, drôle, sensible, généreux et n’a pas la langue dans sa poche. Lou est séduite… et Vlad tombe amoureux. Mais Lou sort avec Morgan…
  • Strada Zambila par Fanny Chartres (L’école des loisirs)

    Les « cueilleurs de fraises » : les Roumains qui partent à l’étranger pour trouver une vie meilleure. Les parents d’Ilinca ont quitté Bucarest pour la France… Pour seulement quelques mois lui ont-ils dit. Mais l’adolescente trouve le temps long. Et malgré la joie de vivre de sa petite soeur Zoe, la présence de leurs formidables grands-parents et de leurs 8 chats, elle ne sait pas comment combler l’absence. Un concours d’art pourrait bien changer sa vie… Son ami Rom, Florin, écrira des poèmes, elle fera des photographies. Le meilleur moyen pour Ilanca de lutter contre les clichés, et de voir, enfin, ce qui se cache derrière les certitudes.

  • Un tigre dans le jardin de Anne-Marie Pol (Pocket Jeunesse)
    Indochine, 1931. Paule, 8 ans, a fait du jardin luxuriant de la propriété de ses parents son domaine de petite fille solitaire et fantasque. Elle y sent la présence du tigre qu’elle s’est inventé pour ami, gardien de son monde imaginaire plein de promesses de liberté. Une présence complice et rassurante qui la protège du monde si compliqué des adultes, où rode une ombre qui éloigne d’elle sa mère si distante et son père si occupé.

Le jury : 

Daphné Burki, Marie Drucker, Françoise Dargent et Alain Mabanckou rejoignent le jury aux côtés de Michèle Reiser et de Joan Sfar pour élire le prix du Roman 2017.

 

Verdict jeudi 28 septembre!

 

 

Prix Gulli du roman 2016 : Pascal Prévot

Le jury du Prix Gulli du Roman 2016 présidé par Michèle Reiser vient de se réunir. Après avoir délibéré, les 9 membres du jury ont choisi de distinguer « Théo, chasseur de baignoires en Laponie » édité par Le Rouergue. C’est Marie Desplechin, la marraine de cette 5ème édition, qui a remis le prix à son auteur, Pascal Prévot.

Le livre : 

9782812610615

Théo, chasseur de baignoires en Laponie

de Pascal Prévot – Le Rouergue

Le comte Krolock Van Rujn a un gros problème… Une des baignoires de son immense château en Laponie est redevenue sauvage et sème la terreur parmi ses habitants. Heureusement pour lui, il existe une personne pouvant l’aider : le père de Théo qui est le plus célèbre, le plus redouté, le plus incroyable chasseur de baignoires au monde !

Théo l’accompagne dans cette mission particulièrement délicate. Et il ne va pas le regretter !

A propos de l’auteur :

Pascal Prévot est historien et journaliste. Il écrit des romans et des poèmes pour les jeunes lecteurs et des articles dans le magazine DLire.

« Quelques heures après la réception du prix Gulli, ce qui me reste le plus en tête ce sont les visages et les voix des personnes qui m’ont dit avoir aimé le livre. Un prix dans le prix » Pascal Prévot.

 

Les autres romans de la sélection 2016 :
Agatha par Françoise Dargent (Hachette Romans)
Le complexe du papillon par Annelise Heurtier (Casterman)
L’Eveil par Jean-Baptiste de Panafieu (Gulf Stream Editeur)
Le goût sucré de la peur par Alexandre Chardin (Magnard Jeunesse)

Prix Gulli du roman 2016 : verdict jeudi!

invitationprixgulliduroman2016

Le lauréat, parmi les cinq livres en compétition, sera connu le 29 septembre.

Marie Desplechin a été choisie comme marraine de la 5e édition du prix Gulli du roman, qui distingue un ouvrage destiné aux 8-14 ans. Le jury, présidé par Michèle Reiser, révéléra le lauréat le 29 septembre prochain.

Cinq livres sont en compétition : 

  • L’éveil stade 1 de Jean-Baptiste de Panafieu (Gulf Stream)
  • Le complexe du papillon d’Annelise Heurtier (Casterman)
  • Le goût sucré de la peur d’Alexandre Chardin (Magnard)
  • Théo chasseur de baignoires en Laponie de Pascal Prévot (Rouergue)
  • Agatha de Françoise Dargent (Hachette Jeunesse)

L’an dernier, le prix avait été remis à Roland Godel pour Dans les yeux d’Anouch, Arménie 1915, paru chez Gallimard Jeunesse.

Prix Gulli 2015 : Roland Godel

PrixGulliduRoman2015_RolandGodelTrophee_c_JeromePrebois

Le prix Gulli du roman récompense depuis quatre ans les ouvrages destinés aux 8-14 ans. Cette année, Michèle Reiser était la présidente du jury et Antoine de Caunes, le parrain de l’édition. Parmi les cinq livres en sélection*, c’est «Dans les yeux d’Anouch» de Roland Godel (Gallimard Jeunesse) qui a été récompensé. L’histoire d’une jeune Arménienne qui vit en Turquie et dont la vie bascule en 1915… En attendant sa rentrée sur Canal+ (dont il ne dira pas un mot), Antoine de Caunes nous parle littérature jeunesse.
Roland Godel est suisse. Né à Genève, il suit des études de sciences politiques. Après avoir été journaliste pendant seize ans pour différents journaux, il est aujourd’hui responsable de la communication du département des finances pour le canton de Genève. Il n’a pas pour autant renoncé à l’écriture. Depuis 1999, il a publié de nombreux récits et romans chez différents éditeurs pour la jeunesse (Le Seuil, Thierry Magnier, Oskar).
Il s’intéresse aux peurs, aux désirs et aux doutes qui tenaillent chacun d’entre nous, aux failles et aux forces qui nous font avancer. Roland Godel a obtenu le prix Chronos 2008 pour Les petits secrets de la pension Mimosas ainsi que le prix du roman historique jeunesse 2010 et le prix Tatoulu 2010 pour La sorcière de Porquerac. Dans les yeux d’Anouch, inspiré de son histoire familiale, est son premier livre Gallimard Jeunesse.