Prix Interallié 2018 : Thomas B. Reverdy

CT-009308.jpg

Il figurait sur la liste des finalistes du Prix Goncourt et du Prix de l’Académie française, c’est le jury du Prix Interallié qui l’honore : Thomas B. Reverdy a obtenu ce mercredi 14 novembre le prix Interallié pour « L’hiver du mécontentement« , aux éditions Flammarion.

  • L’hiver du mécontentement, lauréat du Prix Interallié 2018 : 

9782081421127

L’Hiver du mécontentement, c’est ainsi que le journal le Sun qualifia l’hiver 1978-1979, où des grèves monstrueuses paralysèrent des mois durant la Grande-Bretagne. Voici venir l’hiver de notre mécontentement, ce sont aussi les premiers mots que prononce Richard III dans la pièce de Shakespeare. Ce personnage, la jeune Candice va le jouer, dans une mise en scène exclusivement féminine. Entre deux tournées à vélo pour livrer des courriers dans un Londres en proie au désordre, elle cherchera à comprendre qui est Richard III et le sens de sa conquête du pouvoir. Au théâtre Warehouse, lors d’une répétition, elle croisera une Margaret Thatcher encore méconnue venue prendre un cours de diction et déjà bien décidée à se hisser à la tête du pays. Elle fera aussi la rencontre de Jones, jeune musicien brutalement licencié et peu armé face aux changements qui s’annoncent.

Thomas B. Reverdy écrit le roman de cet hiver qui a sonné le glas d’une époque et accouché d’un autre monde, un monde sans pitié où Just do it ne servira bientôt qu’à vendre des chaussures. Mais il raconte aussi comment de jeunes gens réussissent à s’y faire une place, en luttant avec toute la vitalité, la détermination et les rêves de leur âge.

  • Thomas B. Reverdy, Prix Interallié 2018 : 

Thomas B. Reverdy est l’auteur de six romans, parmi lesquels La Montée des eaux et L’Envers du monde (Seuil, 2003 et 2008), Les Évaporés(Flammarion, 2013, Grand Prix de la SGDL et prix Joseph Kessel) et Il était une ville (Flammarion, 2015, prix des Libraires 2016). Il a co-écrit Jardin des colonies avec Sylvain Venayre (Flammarion, 2017).

Publicités

Prix Interallié : les finalistes

Prix_Interallie_logo_s

Ce jeudi 7 novembre, le jury du Prix Interallié a donné la liste des quatre auteurs en lice pour l’édition 2018

  • Laurence Cossé, « Nuit sur la neige » (Gallimard)
  • Paul Gréveillac, « Maîtres et esclaves » (Gallimard)
  • Stéphane Hoffmann, « Les belles ambitieuses » (Albin Michel)
  • Thomas B. Reverdy« L’hiver du mécontentement«  (Flammarion)

Le Prix Interallié sera décerné le 14 novembre .

Prix Interallié 2018 : la sélection

blog-prixinterallie-ok_1.jpg

Ce lundi 24 septembre, le jury du Prix Interallié a dévoilé sa première sélection, laquelle est composée de neufs titres.

Les neufs romans en lice pour le Prix Interallié 2018 : 

  • Nuit sur la neige de Laurence Cossé (Gallimard)
  • Frère d’âme David Diop (Seuil)
  • Maîtres et esclaves de Paul Gréveillac (Gallimard)
  • Les belles ambitieuses de Stéphane Hoffmann (Albin Michel)
  • Avec toutes mes sympathies d’Olivia de Lamberterie (Stock)
  • Le lambeau de Philippe Lançon (Gallimard)
  • Harry et Franz d’Alexandre Najjar (Plon)
  • L’été des quatre rois de Camille Pascal (Plon)
  • L’hiver du mécontentement de Thomas B. Reverdy (Flammarion)
  • Le train d’Erlingen de Boualem Sansal (Gallimard)

Le jury, présidé par Philippe Tesson, dévoilera sa deuxième sélection le 24 octobre.

 

 

 

Prix Interallié 2017 : Jean-René van der Plaetsen

site_van_der_plaetsen_interallie

Le prix Interallié 2017 a été décerné ce mercredi à Jean-René Van der Plaetsen pour La Nostalgie de l’honneur, essai paru chez Grasset. Il s’agit d’un livre de souvenirs personnels et de réflexions inspiré par la vie de son grand-père maternel, compagnon de la Libération, Jean-Crépin.

Le livre lauréat : La nostalgie de l’honneur

« C’est un fait : notre époque n’a plus le sens de l’honneur. Et c’est pourquoi, ayant perdu le goût de l’audace et du panache, elle est parfois si ennuyeuse. Alors que le cynisme et le scepticisme progressent chaque jour dans les esprits, il m’a semblé nécessaire d’évoquer les hautes figures de quelques hommes que j’ai eu la chance de connaître et de côtoyer. Comme Athos ou Cyrano, c’étaient de très grands seigneurs. Ils avaient sauve l’honneur de notre pays en 1940. Gaulliste de la première heure, mon grand-père maternel était l’un d’entre eux. Sa vie passée a guerroyer, en Afrique, en Europe ou en Extrême-Orient, pleine de fracas et de combats épiques dont on parle encore aujourd’hui, est l’illustration d’une certaine idée de l’honneur. Qu’aurait-il pense de notre époque ? Je ne le sais que trop. C’est vers lui que je me tourne naturellement lorsqu’il m’apparaît que mes contemporains manquent par trop d’idéal. Ce héros d’hier pourrait-il, par son exemple, nous inspirer aujourd’hui ? C’est dans cet espoir, en tout cas, que j’ai eu envie, soudain, de revisiter sa grande vie. »

L’auteur, Jean-René van der Plaetsen

Jean-René Van der Plaetsen est directeur délégué de la rédaction du Figaro Magazine. La Nostalgie de l’honneur est son premier livre.

Prix Interallié 2017 : 3ème sélection

Prix_Interallie_logo_s

Le jury du prix Interallié 2017 a annoncé, ce jeudi 9 novembre, sa troisième sélection. Il a retenu quatre auteurs. 

Le prix, qui devait initialement être attribué le 8 novembre, a pris un peu de retard. Ce n’est que la 3ème sélection qui est annoncée aujourd’hui. Une sélection qui retient quatre auteurs et quatre éditeurs.

La troisième sélection :

  • Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable  (Gallimard)
  • La gloire des maudits de Nicolas d’Estienne D’Orves (Albin Michel)
  • La nostalgie de l’honneur de Jean-René Van der Plaetsen (Grasset)
  • L’art de perdre d’Alice Zeniter (Flammarion)

Le jury :

Président du jury : Philippe Tesson

Le jury se compose de Gilles-Martin Chauffier, Stéphane Denis, Jacques Duquesne, Serge Lentz, Eric Neuhoff, Christophe Ono-dit-Biot, Jean-Marie Rouart, Jean-Christophe Rufin et Florian Zeller.
Le prix Interallié sera finalement remis le mercredi 22 novembre à Paris.

Prix Interallié 2017 : les finalistes

IMG_5491prixliterraire

Le jury du prix Interallié a annoncé, mercredi 26 octobre, sa deuxième sélection réduite à 8 titres. 

Le jury du prix Interallié a dévoilé, jeudi 26 octobre, sa deuxième sélection 2017 réduite de 17 à 8 titres, dont 7 romans et un essai – celui de Jean-René Van der Plaetsen, La nostalgie de l’honneur (Grasset), lauréat du prix Jean Giono. Grasset place 4 titres dans cette deuxième liste. La troisième sélection sera dévoilée le 8 novembre, la date de proclamation n’a pas encore été fixée.

La deuxième sélection :

  • Nos richesses de Kaouther Adimi (Seuil)
  • Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable (Gallimard)
  • Le déjeuner des barricades de Pauline Dreyfus (Grasset)
  • La gloire des maudits de Nicolas d’Estienne d’Orves (Albin Michel)
  • Villa Kerylos d’Adrien Goetz (Grasset)
  • La disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez (Grasset)
  • La serpe de Philippe Jaenada (Julliard)
  • La nostalgie de l’honneur de Jean-René Van der Plaetsen (Grasset).

Le jury :

Président du jury : Philippe Tesson
Le jury se compose de Gilles-Martin Chauffier, Stéphane Denis, Jacques Duquesne, Serge Lentz, Eric Neuhoff, Christophe Ono-dit-Biot, Jean-Marie Rouart, Jean-Christophe Rufin et Florian Zeller.
Les finalistes seront connus le 8 novembre.

Prix Interallié 2017 : 1ère sélection

IMG_5491

Le jury du prix Interallié a annoncé, le 18 septembre, sa première sélection composée de 17 titres.

Le jury du prix Interallié a livré, ce 18 semptembre, sa première sélection 2017 composée de 15 romans et de deux essais, celui de Jean-René Van der Plaetsen, La nostalgie de l’honneur (Grasset) et celui de Justine Augier, De l’ardeur (Actes Sud), également présents dans la première sélection du Renaudot.

Absent des premières listes du Goncourt, du Renaudot, du Médicis comme du Femina, Kamel Daoud arrive à s’inscrire à l’Interallié avec son dernier roman, Zabor ou les psaumes paru chez Actes Sud.

La deuxième et dernière sélection de l’Interallié sera annoncée le 25 octobre et la remise aura lieu le 8 novembre.

Le jury, présidé par Philippe Tesson, se compose de Gilles-Martin Chauffier, Stéphane Denis, Jacques Duquesne, Serge Lentz, Eric Neuhoff, Christophe Ono-dit-Biot, Jean-Marie Rouart, Jean-Christophe Rufin et Florian Zeller.

IMG_5492

Les 17 titres sélectionnés :

Nos richesses de Kaouther Adimi (Seuil)
De l’ardeur de Justine Augier (Actes Sud)
Mes pas vont ailleurs de Jean-Luc Coatalem (Stock)
Zabor ou les psaumes de Kamel Daoud (Actes Sud)
Un certain M. Piekielny de Jean-François Désérable (Gallimard)
Le déjeuner des barricades de Pauline Dreyfus (Grasset)
La gloire des maudits de Nicolas d’Estienne D’Orves (Albin Michel)
Les vents noirs d’Arnaud de la Grange (J.-C. Lattès)
Villa Kerylos d’Adrien Goetz (Grasset)
La disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez (Grasset)
La serpe de Philippe Jaenada (Julliard)
Le chemin des fugues de Philippe Lacoche (Rocher)
Toutes les familles heureuses d’Hervé Le Tellier (J.-C. Lattès)
Mécaniques du chaos de Daniel Rondeau (Grasset)
Summer de Monica Sabolo (J.-C. Lattès)
L’étoile jaune de l’inspecteur Sadorski de Romain Slocombe (Robert Laffont)
La nostalgie de l’honneur de Jean-René Van der Plaetsen (Grasset)

Source : Livres Hebdo du 18/09/17