Prix Jean Giono 2018 : deuxième sélection

prix_litteraires_603x380

Ce prix a été créé en 1990. Il est soutenu par la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent et est doté de 10.000 €. Il distingue «un ouvrage de langue française faisant une large place à l’imagination dans l’esprit de Jean Giono»

Ils étaient dix romans sélectionnés pour le Prix Jean Giono 2018. ce mercredi, le jury en a gardé cinq.

Les cinq romans en lice : 

  • Daniel Picouly pour Quatre-vingt-dix secondes (Albin Michel)
  • Paul Greveillac pour Maîtres et esclaves(Gallimard)
  • Serge Joncour pour Chien-Loup (Flammarion)
  • Thomas B. Reverdy pour L’hiver du mécontentement (Flammarion)
  • Catherine Poulain pour Le cœur blanc (L’Olivier)

Léa troisième sélection sera annoncée le 9 novembre

Publicités

Prix Jean Giono 2017 : les finalistes

Le jury du prix Jean Giono 2017 a dévoilé, mardi 3 octobre, ses trois finalistes parmi une sélection de 10 romans. Doté de 10000 euros, il sera remis au lauréat le 26 octobre. Les trois auteurs sont par ailleurs en lice pour d’autres prix d’automne.

Les trois finalistes:

IMG_5518
Olivier Guez, La disparition de Josef Mengele (Grasset), en lice pour le Goncourt, le Renaudot et le Médicis
Frédéric Verger, Les rêveuses (Gallimard), en lice pour le Goncourt
JeanRené Van der Plaetsen, La nostalgie de l’honneur (Grasset), en lice pour le Renaudot dans la catégorie essais.

Créé en 1990, le prix Jean Giono est soutenu par la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent. Il distingue « un ouvrage de langue française faisant une large place à l’imagination dans l’esprit de Jean Giono ». En 2016, le jury avait distingué Alain Blottière pour Comment Baptiste est mort (Gallimard).

Le prix sera décerné le 26 octobre.

Source : Livres hebdo du 03/10/17

 

Prix Jean Giono 2015 : Charif Majdalani

Le romancier libanais d’expression française Charif Majdalani a reçu mercredi le prix Jean Giono 2015 pour son roman Villa des femmes (éditions du Seuil), un livre qui figure toujours dans la sélection du Femina.

Ce roman, raconté du point de vue du chauffeur et confident d’un homme d’affaires libanais dans le Liban des années 1960, peut se lire comme une métaphore du destin tragique d’une nation déchirée par la guerre civile.

Âgé de 55 ans, Charif Majdalani, responsable du département des lettres françaises à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, a écrit cinq romans, tous édités en France. Plusieurs ont été sélectionnés pour des prix littéraires français comme le Renaudot, le Femina ou le Medicis.

Charif Majdalani a remporté le Prix François Mauriac de l’Académie française en 2007 pour son roman Caravansérail.

Depuis 1994, le prix Jean Giono remet deux distinctions :

  • Le Grand Prix Jean Giono couronne l’ensemble de l’œuvre d’un auteur de langue française ayant défendu ou illustré la cause du roman.
  • Le Prix du Jury qui distingue un ouvrage de langue française (roman, récit ou recueil de nouvelles) faisant une large place à l’imagination, dans l’esprit de Jean Giono, et révélant un vrai talent de « raconteur d’histoires ».

Doté de 10 000 euros, le prix Jean Giono est parrainé par la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent. L’an dernier, il avait récompensé l’auteur marocain d’expression française et néerlandaise Fouad Laroui pour son roman Les tribulations du dernier Sijilmassi.

Prix Jean Giono 2015 : les 3 finalistes.

Afficher l'image d'origine

Ils étaient douze dans la première sélection du prix Jean-Giono 2015. Ils ne sont plus que trois à pouvoir espérer succéder à Fouad Laroui, lauréat 2014 de ce trophée doté de 10.000 euros.

Les années précédentes ont été récompensés des gens comme Pierre Jourde, François Garde, Charles Dantzig, Dominique Fernandez, Jacques Chessex, Danièle Sallenave, Ahmadou Kourouma, Sylvie Germain ou encore Jean-Marie Gustave Le Clézio, Michel Déon, Jean d’Ormesson et François Nourissier.

Résultat de recherche d'images pour "prix jean giono 2015"

Les 3 finalistes du prix Giono

Les Prépondérants, par Hédi Kaddour (Gallimard)

♦ Villa des femmes, par Cherif Madjalani (Seuil)

♦ L’Exercice de la médecine, par Laurent Seksik (Flammarion)

Le jury : 

Le jury du prix Jean-Giono se compose aux dernières nouvelles de Sylvie Giono-Durbet et Pierre Bergé (président), mais aussi de Paule Constant et Tahar Ben Jelloun (tous deux membres de l’Académie Goncourt), Franz-Olivier Giesbert (du jury Renaudot), Frédéric Vitoux et Erik Orsenna (de l’Académie française), Gilles Lapouge, Pierre Pain, Franco-Maria Ricci et Yves Simon. Le prix lui-même est doté de 10.000 euros par la Fondation Pierre Bergé Yves Saint Laurent. 

Remise du prix le 14 octobre.