Deux nouveaux albums de T’Choupi, l’ami des petits, chez Nathan !

image.jpeg

Les éditions Nathan publient deux nouveaux albums de T’Choupi, ce personnage haut en couleur, aux formes douces et rondes. Deux histoires qui accompagnent les enfants dans toutes les grandes étapes de la vie . Des livres au petit format idéal pour les menottes, avec de surcroît un papier glacé qui ne craint pas la confiture ou le verre de jus de fruit renversé.

T’Choupi n’a plus de tétine

Apaisante, rassurante, la tétine ne doit cependant pas être utilisée trop longtemps. T’Choupi, à l’image de nombre de nos chères têtes blondes, n’entend cependant pas la quitter aussi facilement. A table, en promenade, au coucher, la tétine et lui sont inséparables. Et ses parents de se désoler. Jusqu’au jour où au parc, T’Choupi se fait un nouvel ami, lequel vient de perdre sa tétine. Il le console, joue avec lui, lui prouve que la vie sans tétine peut être chouette aussi et… réalise que lui-même vit bien mieux sans !

Ou comment devenir un vrai grand. Un livre qui aidera les petits à se défaire en douceur de la tétine en s’identifiant au joyeux personnage de Thierry Courtin.

T’Choupi fait du tennis

C’est mercredi et il n’y a donc pas école. Pour T’Choupi, l’heure est venue de s’adonner à un nouveau loisir : le tennis ! Une belle raquette, de chouettes balles, un gentil professeur, de nouveaux amis, c’est la découverte de ce sport, de ses règles, de ses difficultés et de ses satisfactions aussi. Et surtout, T’Choupi va apprendre l’importance de la persévérance. Vive les progrès réalisés, les services et revers maîtrisés ! Et d’attendre avec impatience le prochain cours.

Une histoire qui aidera les petits dans l’apprentissage d’une nouvelle activité et apaisera leurs éventuelles appréhensions. Le but n’est pas d’en faire des champions, mais de faire en sorte que le sport leur apporte les bases d’une éducation santé, du dépassement de soi, de l’échange. Et ce, avec le sourire, tout comme T’Choupi !

 

Informations pratiques :

16*16 cm

24 pages

5,70€

Publicités

Coup de coeur pour « Tomber », le nouveau roman de Eric Genetet!

12973193_10208980805778814_4779599058460736120_o

Tomber, Eric Genetet

Editions Héloïse d’Ormesson, avril 2016

 

Tomber est le récit poignant d’un enfant blessé, en échec scolaire, dont le rêve, simple et pourtant inaccessible, est d’être aimé par ses parents.
Juin 1983. Des milliers de personnes suivent la finale de Rolland Garros, à laquelle participe Yannick Noah. Et parmi elles, une personne joue le match de sa vie. Il s’agit de Mariano, un adolescent de 13 ans, passionné de sport, dont l’idole est le tennisman français.

 

Depuis la séparation de ses parents un an plus tôt, Mariano vit avec son père. Un père défaillant, qui ne se remet pas du départ de sa femme et trouve refuge dans l’alcool. Rien ne vient plus troubler le silence des lieux, hormis le pschittt des canettes de bière. Pas un mot tendre, pas une explication à ce départ, pas une réassurance. Mariano aurait tant aimé qu’on lui parle, qu’on le soutienne, qu’on le rassure sur le fait qu’il n’y soit pour rien ! Or les maux se sont substitués aux mots. Et la culpabilité, écrasante, térébrante, de s’installer. Sa dyslexie, découverte juste avant le départ de sa mère, pourrait-elle être la cause de leur séparation ?

 

Le poids de la culpabilité et de la souffrance est tel, que Mariano a pris une décision irrévocable : en ce 15 juin, à l’issue du match de Noah, il va lui aussi affronter son père dans un face à face. Et engager une partie de questions et d’échanges auxquels son père devra répondre, en mettant la balle sur le terrain de la vérité et non dans le couloir. Le lecteur suit son entrainement mental tout au long du livre, aussi tendu que les cordes d’une raquette, indiciblement ému par l’enjeu du match. Les yeux rivés sur le « court » de sa vie. Il tremble à l’idée que l’adolescent puisse perdre le point, être victime d’un revers. Il applaudit son courage et sa persévérance.

Car cette histoire se vit autant qu’elle se lit.

Avec une infinie douceur, une sensibilité à fleur de plume, Eric Genetet nous offre un roman magnifique, bouleversant, qui évite avec brio l’écueil du pathos. Et de cueillir le lecteur par une chute qui mérite ô combien son nom. Un ace.

Jeu, set et match pour le nouveau roman de Eric Genetet !