Les témoins de la mariée, Didier Van Cauwelaert

dvc

Les témoins de la mariée, Didier Van Cauwelaert

Editions Albin Michel, mai 2010

« Je suis tombé amoureux, et je ne me relève pas ». C’est en ces termes que Marc, annonce à ses quatre amis son intention de se marier cinq jours plus tard. Une annonce qui génère en eux l’incrédulité. Comment Marc, riche et célèbre photographe, qui sort avec les plus beaux modèles, collectionne les femmes comme autant de trophées de chasse au rythme d’une nouvelle conquête par semaine, peut-il désirer se poser ? Une consternation d’autant plus grande que la jeune femme chinoise dont il leur montre la photo incarne la plus grande banalité.

Problème : à peine leur a-t-il demandé d’être les témoins de son mariage qu’il se tue dans un accident de voiture. La jeune chinoise dont ils ne connaissent que les traits sur la photo, le numéro de vol et le nom  est déjà dans l’avion qui la mène en France. Et d’être tous les quatre dans l’embarras : comment lui annoncer la nouvelle ? Faut-il la préserver le plus longtemps possible ou lui asséner la vérité dès sa descente d’avion ?  Première surprise, la chinoise qui se présente à eux est une superbe créature. Pour l’homme de sa vie, pour le pays de ses rêves, elle s’est investie totalement : maîtrise parfaite de la langue, de la culture, culte de l’élégance, chirurgie esthétique. Irradiant de bonheur, ils n’osent lui avouer la mort de Marc et s’engluent dans un « mensonge thérapeutique ».

Or celle dont ils pensaient briser le rêve va métamorphoser leur vie. De ses failles – exploitée depuis l’âge de 13 ans comme faussaire en peinture dans des caves de Shanghai – elle tire sa force, sa combattivité, son aptitude sidérante au bonheur. Un bonheur dans le sillage duquel elle va les entraîner. Marc, qui a voulu le meilleur pour ses copains de lycée, leur avait jusqu’ici fait profiter de sa notoriété et de son argent. Un assistanat, une voie de facilité, qui les avaient éloignés d’une vraie remise en question sur les efforts à fournir pour se réaliser par eux-mêmes et pour eux-mêmes. Or cette femme va leur insuffler cette énergie là.

Ce roman aborde avec finesse la reconstruction et du point de vue de la culture européenne et de celui de la culture asiatique : face à un  malheur, comment retrouver l’harmonie avec soi-même et avec les autres ?

Une réflexion brillante menée sur fond de suspens haletant :  la jeune femme ignore t-elle vraiment la mort de Marc ou est-elle au courant ? Voire l’a-t-elle devinée mais joue t-elle le jeu de ses amis, et si oui, dans quel but ?

Publicités