Citation du jour

Nous n’avons qu’un seul devoir, un seul : être plus heureux que ne l’ont été nos parents. Nous accomplir un peu plus qu’eux, profiter davantage du temps que nous avons à vivre, ne pas en perdre autant qu’ils ont pu le faire, et regarder plus en profondeur ce que nous voulons vraiment faire de nos vies, voilà ce que nous devons retenir de héritage familial.

Hervé Comere, Imagine le reste.

iStock_000038286688_Small1.jpg

Glissez Brigitte Kernel dans votre poche!

Agatha-Christie

Agatha Christie, le chapitre disparu, de Brigitte Kernel

Editions J’ai lu, juin 2017

L’idée de départ du nouveau roman de Brigitte Kernel est géniale : partir d’un fait réel de la vie de la célèbre romancière- sa disparition l’hiver 1926, et le traiter comme une fiction…dans le style scriptural de la célèbre reine du crime ! Un thriller psychologique captivant.

Personne ne sait ce qu’il est advenu d’Agatha Christie lorsqu’elle s’éclipsa du domicile conjugal pendant 11 jours, en décembre 1926. Celle qu’on surnommait la reine du crime, laissa chacun émettre sa propre hypothèse et faire de sa disparition un suspens digne de ses meilleurs romans. Les Hercule Poirot et Miss Marple en herbe invoquèrent qui un coup de publicité, qui un meurtre commis par son mari, qui un suicide, qui un kidnapping ou encore des problèmes de couple. Mais personne n’en fournit l’ombre d’une preuve. Alors ?

Alors Brigitte Kernel nous propose de se glisser avec talent dans la peau d’Agatha Christie, de se faire l’encre de sa voix et de nous livrer sa version des faits. De Londres à Sunningdale en passant par Silent Pool, Ashfield et Harrogate, l’auteur se faufile dans les empreintes de la disparue et nous fait revivre avec une extrême sensibilité, une justesse exquise et une tension implacable, les joies et tourments qui furent siens.

Un roman fascinant, un suspense haletant, qui prend le lecteur en otage dès les premières lignes et ne le relâche qu’à la toute dernière page. Une tranche de vie émouvante, aux parfums d’amour, de trahison et de vengeance. Un bel hommage à cette romancière décédée il y a tout juste 40 ans. Et un très gros coup de cœur!

Un brin de lecture : Contes, ateliers, spectacles en plein air pour tous dans les parcs départementaux!

 

lecture_plein_air-1748x984 (1)

Du 11 juillet au 31 août 2017

Le Conseil départemental des Hauts-de-Seine invite petits et grands dans les parcs départementaux de l’Île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux, de la Vallée-aux-Loups à Châtenay-Malabry, du Chemin de l’Ile à Nanterre et André Malraux à Nanterre pour la 7e édition d’ « Un Brin de Lecture ». Cette opération estivale en plein air est organisée en partenariat avec les bibliothèques et médiathèques d’Antony, Boulogne-Billancourt, Châtenay-Malabry, Clamart et Issy-les-Moulineaux.

22428128-tres-ni-as-felices-hermanas-sentado-en-el-c-sped-en-el-parque-juntos-y-leer-un-libro-amarillo-grande

Tout l’été, « Un Brin de Lecture » propose au grand public des salons de lecture, des spectacles et des ateliers installés à ciel ouvert pour consulter une large sélection de romans, contes, nouvelles, bandes-dessinées, beaux-livres, presse quotidienne. Les Alto-séquanais pourront bénéficier des conseils de lecture des bibliothécaires présents sur les sites et également participer à la programmation proposée autour du livre et de la lecture (lectures de contes, ateliers,…).

6_atelierlander

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la politique d’éducation artistique et culturelle pour tous de la vallée de la culture des Hauts-de-Seine : une politique culturelle en direction du plus grand nombre à travers une politique tarifaire attractive, des événements, actions et dispositifs pour tous les âges et tous les goûts, dont des dispositifs dédiés à la formation des spectateurs d’aujourd’hui et de demain, et la mise en accessibilité des sites culturels, favorisant l’apprentissage d’une distance critique nécessaire à l’émancipation, dans une perspective de citoyenneté.

Salon de lecture en plein air - 2

Programme

Au Parc départemental de l’Île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux

Du 12 juillet au 11 août les mercredis, jeudis et vendredis de 16h à 18h30 :

– Une sélection d’ouvrages, des conseils avisés et des animations gratuites,

– Des séances de contes chaque mercredi à 16h30,

– Des ateliers créatifs chaque jeudi à 16h30,

– Des jeux en plein air chaque vendredi à 16h.

Au Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups – Arboretum et Maison de Chateaubriandà Châtenay-Malabry

Du 11 juillet au 31 août les mardis, mercredis et jeudis de 14h30 à 18h30

– Une sélection d’ouvrages, des conseils avisés et des animations gratuites,

– Des balades contées présentées par les conférenciers des parcs et jardins,

– Des ateliers créatifs,

– Des spectacles de marionnettes et de danse,

– Des lectures de nouvelles.

Au Parc départemental du Chemin de l’Île à Nanterre

Mardi 18 juillet et jeudi 27 juillet de 15h30 à 18h

– Spectacles de la Ferme du Bonheur.

Au Parc départemental André Malraux à Nanterre

Mardi 11 juillet et 25 juillet de 16h à 17h30

– Spectacles de Contes par la Compagnie Le Temps de Vivre.

Animations en accès libre dans la limite des places disponibles.

Infos pratiques :

Entrée libre, animations gratuites.

Parc départemental de l’Île Saint-Germain : 170, quai de Stalingrad à Issy-les-Moulineaux

Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups, Maison de Chateaubriand : 87, rue de Chateaubriand à Châtenay-Malabry

Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups, Arboretum : 102 rue de Chateaubriand ou entrée parking de l’Arboretum, avenue Jean Jaurès à Châtenay-Malabry

Parc du Chemin de l’Île : 90-156, avenue Hoche à Nanterre : Renseignements : www.hauts-de-seine.fr

La femme nue, Elena Stancanelli (Stock)

téléchargement

La femme nue, Elena Stancanelli

Traduction de l’italien par Dominique Vittoz

Editions Stock, mai 2017

 

Anna est en couple avec Davide depuis cinq ans. Et depuis quelques mois, la magie n’opère plus. Mais aucun n’envisage pour autant la séparation. Jusqu’au jour où un téléphone mal raccroché permet à Anna de surprendre les propos de son conjoint avec un collègue. Et de l’entendre, sonnée, évoquer ses maitresses, dont une certaine Chien. Anna qui jusqu’alors ne s’était jamais montrée méfiante ni jalouse, voit sa vie basculer. Désormais, elle n’a plus qu’une obsession : démasquer et humilier sa rivale, lui faire passer l’envie de lui voler Davide.

« Je voulais tout savoir sur Davide : ce qu’il écrivait, ce qu’il faisait, où il était, où il dormait, avec qui il couchait. » Elle pirate sa boîte mails, son compte Facebook, se crée un faux profil sur les réseaux sociaux, le piste grâce à la géolocalisation du téléphone, bien déterminée à tout apprendre sur Chien. Afin de mieux l’anéantir. Plus rien d’autre ne compte. Au point de se négliger, de ne plus s’alimenter ni se laver ou même dormir.

La femme nue raconte l’histoire d’une femme trahie, blessée dans son amour propre, qui peu à peu va verser dans la folie. Une femme dont l’obsession de vengeance devient à ce point dévorante qu’elle en perd tout contrôle sur sa vie. Un roman qui m’a embarquée au début, tant la tension est palpable, le rythme soutenu, les situations crédibles, mais qui m’a perdue en chemin. J’ai eu de la peine avec la redondance des scènes érotiques qui alourdissent et ralentissent le récit, le caractère glauque que prend l’histoire, l’esprit résolument dérangé de l’héroïne. Je vous laisse donc juge, après une lecture mitigée pour ma part.

Prix SNCF du Polar 2017 : les lauréats

montage_sncf_polar_h264inf

Après 10 mois de compétition, et 35 000 votes, les lauréats du PRIX SNCF DU POLAR, Premier Prix du Public en France, viennent d’être révélés :

PRIX SNCF DU POLAR / Roman 2017
Franck Bouysse, Grossir le ciel, Le Livre de Poche.

C’est à l’issue de 35.000 votes recueillis partout en France, – dans les trains, dans les gares, dans le cadre des grands festivals partenaires- que son ouvrage Grossir le ciel a été sélectionné pour la catégorie littérature. Une récompense qui semble à la hauteur de ce roman, celui-ci ayant déjà reçu auparavant plusieurs distinctions comme le prestigieux prix Polar Michel-Lebrun en 2015. «Un roman d’une noirceur poignante et portée par une écriture lumineuse qui rappelle celle de Giono», indique l’AFP.

PRIX SNCF DU POLAR / Bande Dessinée 2017
Alex W. Inker, Apache, Sarbacane.
PRIX SNCF DU POLAR / Court Métrage 2017
J.&M. Emmanuelli, Hasta que la celda nos separe, Black Dog Production.