Venez dîner chez moi! Emmanuelle Friedmann

Venez dîner chez moi Emmanuelle Friedmann

©Karine Fléjo photographie

Inviter des amis à dîner est un moment de convivialité, de partage autour de bons petits plats, de rires et de confidences. A condition que vous ne passiez pas la soirée aux fourneaux ni ne stressiez ! Voici donc 80 recettes de l’entrée au dessert, pour partager un dîner en toute détente avec vos proches.

80 recettes sophistiquées ou à la bonne franquette

Dîner entre amis, en famille, en tête-à-tête, préparer des recettes légères pour ceux qui surveillent leur ligne, des plats plus riches pour les gourmands ne sera plus un casse-tête grâce à cet ouvrage. Ce sont plus de 80 recettes que nous propose Emmanuelle Friedmann dans Venez dîner chez moi!

Il y en a pour toutes les bourses, tous les appétits et tous les goûts. Des recettes pour un dîner léger et sophistiqué à base de poisson (en papillote, cru, tartare, à la poêle, en sauce…), des apéritifs, des plats végétariens, des desserts peu caloriques. Mais aussi des recettes à la bonne franquette (chili, choucroute, gigot de 7 heures, pâtes…) et même des recettes pour aviver le désir!

Les explications sont claires, les recettes accessibles à un(e) cuisinier(e) débutant(e) comme plus confirmé(e). Il n’y a plus qu’à les tester!

 

Des recettes, des tests, des conseils et de l’humour

Ce livre n’est pas qu’un catalogue de recettes, aussi bonnes soient-elles. Il vous propose aussi des jeux/tests, vous donne quelques astuces de savoir-vivre (sujets à éviter, façon dont on doit complimenter son hôtesse, langage des fleurs…). Il conseille les personnes pressées : quels plats se préparent la veille et sont meilleurs réchauffés, quels plats peut-on préparer à l’avance et congeler. Il vous offre des conseils sur le choix du pain en accompagnement de votre plat et autres informations importantes pour garantir le succès de votre dîner.

Les recettes sont accompagnées des illustrations de la talentueuse Marie Crayon. Une illustratrice au talent fou et d’un humour jubilatoire. J’adore ses dessins colorés et pleins de vitalité, qui croquent l’essentiel en quelques traits et postures.

La seule petite chose qui m’a manquée dans cet ouvrage, ce sont les photos des plats annoncés : il n’y a aucune photographie or elles me donnent souvent envie de tester une recette dans un livre. Et d’autre part, si je n’ai pas forcément besoin d’une photo pour imaginer le résultat final d’une tarte aux fraises, j’ai plus de mal à me représenter un truita de patates ou un biryani.

A présent, il ne vous reste plus qu’à vous mettre aux fourneaux! Alors, qui allez-vous inviter ce soir?

Informations pratiques : 

Venez dîner chez moi, Emmanuelle Friedmann et Marie Crayon. Editions Artémis, octobre 2019 – 170 pages – 19,90€

 

12 livres pour enfants à offrir à Noël

Après mes coups de coeur pour les grands, voici ma sélection de livres pour les petits ! C’est en effet aujourd’hui que je vous communique ma liste de livres pour le Noël de vos chères têtes blondes ! Nous conviendrons que les enfants ont tous été très sages ( hum hum… 😉 ) et que de toute façon, rien ne saurait s’opposer à un moment de lecture;

Pour un Noël féerique

Si vous souhaitez voir les yeux de votre enfant (et les vôtres) scintiller autant que le sapin de Noël, offrez ce MAGNIFIQUE livre très grand format : Le parfum des grandes vacances, texte et illustrations de Thibault Prugne, aux éditions Margot. Une histoire tendre sur la relation entre une petite fille et son grand-père, mais aussi une véritable ode à la nature. La poésie du texte, la splendeur des illustrations en font un livre inoubliable et précieux. A partir de 5/6 ans.

Pour un Noël solidaire

Votre enfant a 8 ans ou plus? Alors il sera touché par la sensible plume de Sophie Adriansen, dans ce roman d’une grande humanité : Ailleurs meilleur, aux éditions Nathan. Un roman sur le parcours touchant d’Alassane, jeune migrant de 15 ans, obligé de fuir la Côte d’Ivoire. Cap sur la France, le pays des droits de l’homme, de Jacques Chirac et de la tour Eiffel. Cap sur l’espoir farouche d’un ailleurs meilleur.

Bonne nuit Planète, illustrations de Liniers, éditions Flammarion : Un album poétique en bande dessinée, aussi tendre par son histoire que par ses illustrations. Ce livre est soutenu par l’UNICEF, à l’occasion des 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Pour un Noël oriental

Envolez-vous avec les éditions HongFei au coeur de ce conte empli de douceur et de bienveillance : Le si petit roi, de Julie Guillem. Une fable orientale, véritable leçon de sagesse pour les enfants, magnifiquement illustrée par les aquarelles de Julie Guillem. Ou l’art de savourer l’instant présent.

Pour un Noël sous le signe du bien-être

Confiant et heureux à l’école, éditions Nathan : Confiant et heureux à l’école, issu de la collection Le bien-être des petits aux éditions Nathan, est un livre extrêmement bien conçu pour aider votre enfant, dès 3 ans, à développer sa confiance en lui-même, à s’épanouir dans ses relations aux autres et à découvrir le plaisir d’apprendre.

Je découvre le shiatsu, de Nathalie Jaillot aux éditions Nathan : Dans ce livre spécialement conçu pour les enfants, et ce, dès l’âge de trois ans, Nathalie Jaillot propose des massages et des gestes simples pour apprendre à l’enfant, en toute autonomie, à accéder à un bien-être total du corps et de l’esprit. Relaxation, respiration, détente profonde, harmonie sont au programme de ce livre pour le bien-être des petits.

L’amitié, avoir des copains et les garder (Cahiers Filliozat), de Isabelle Filliozat, éditions Nathan : Avoir des amis est une source de bonheur, d’épanouissement et de confiance en soi. Mais se lier d’amitié n’est pas toujours facile. Ce cahier d’activités va justement aider l’enfant à développer sa capacité relationnelle. Un insert à destination des parents les conseille sur la façon d’apprendre à leurs enfants comment cultiver l’amitié.

Pour un Noël tendre

Une aventure de Violette Mirgue, coup de coeur en Bretagneéditions Privat : La tendre héroïne de Constance Mallard se propose cette fois de faire découvrir la Bretagne et ses spécialités aux lecteurs, tout en volant au secours de son ami petit-Minou. Kouign-amann, crêpes, niniches, sel de Guérande, eau magique de la forêt de Brocéliande, une histoire gourmande qui met l’eau à la bouche ! Et qui célèbre l’amitié. Un album craquant, aux couleurs et aux illustrations tendres et joyeuses. A offrir à vos petits dès trois ans.

Poppy et Sam, la fête d’Halloween, aux éditions Usborne  : Poppy et Sam, qui vivent à la ferme des pommiers, se préparent à fêter Halloween. Leurs déguisements sont prêts, mais hélas, leur chien Caramel manque à l’appel. Ils ont pourtant prévu un déguisement pour lui aussi! Les éditions Usborne proposent alors au tout-petit, d’aider Poppy et Sam à retrouver leur chien. Sur chaque double page, des trous laisseront apercevoir des indices : s’agit-il de la queue du chien? De ses oreilles? De sa truffe? L’enfant devra tourner la page pour le découvrir… Pour petits de 1 à 2 ans.

Pour un Noël riche en découvertes

Léonard de Vinci, un drôle d’oiseau, de Mano Gentil, chez Oskar éditeur Vous pensiez tout connaître de Léonard de Vinci? Ce livre vous en apprendra beaucoup plus! Un roman vivant et instructif pour les juniors à partir de 9 ans, roman qui plaira aussi aux adultes.

La science est dans le citron, de Cécile Jugla et Jack Guichard aux éditions Nathan : Savez-vous que nous retenons 90% de ce que nous faisons ? C’est en partant de ce constat que les auteurs proposent ici aux enfants dès 4 ans, des expériences ludiques et faciles, pour découvrir les grands principes scientifiques. Une collection géniale publiée aux éditions Nathan.

Le Kididoc du corps humain, éditions Nathan : Ce livre de la collection Kididoc est absolument MAGNIFIQUE. Sur chaque double page, de superbes animations (volets, pop-ups) proposent à l’enfant de voir ce qui se cache dans le corps. C’est vraiment un ouvrage très bien conçu, ludique et pédagogique, instructif et intelligent, à offrir aux enfants toujours avides de comprendre ce qui les entoure et les anime. On entre ainsi par exemple dans une bouche et on apprend quel est le rôle de la salive, on voit voit apparaître des dents, des gencives, on découvre le fonctionnement de la luette ou encore le rôle de l’émail.

PS : il vous suffit de cliquer sur le titre du livre pour accéder à la chronique que j’avais publiée à son sujet.

décoration de Noel cinemagraph

 

 

La collectionneuse, Agnès Vannouvong

La collectionneuse, Agnès Vannouvong

©Karine Fléjo photographie

Enquête dans le milieu de l’art et du sexe

Jusqu’ici, dans l’Agence Duluc, l’agence de détectives dirigée par sa tante, Frédérique ne s’est vu confier que des missions basiques : filatures, constats d’adultère, rien de bien brillant. Et sa vie privée n’est pas plus rutilante : si Frédérique est obsédée par le sexe, mâte sans cesse les femmes qu’elle croise, collectionne en secret les godes-ceintures, elle n’a aucune vie sexuelle depuis plusieurs années.

Cette fois, sa tante décide de faire fi de sa maladresse légendaire, laquelle peut pourtant faire capoter les affaires, et décide qu’il est temps que Frédérique fasse ses preuves. Elle lui confie une mission autrement plus compliquée que d’habitude : retrouver une célèbre collectionneuse, Victoria Lanzmann, qui a disparu avec un tableau d’une valeur inestimable : L’homme au lavabo de Bacon.

En compagnie de George, le bras droit de sa tante dans l’agence, Frédérique se lance corps et âme dans cette enquête. Au sens propre comme au sens figuré. De Paris à Miami, en passant par Bruxelles, Bâle, Hong-Kong, Pattaya, Frédérique écume les places d’art contemporain afin de glaner des informations auprès de ceux qui ont connu Victoria Lanzman. Elle découvre alors un univers à part, avec ses codes, son langage, ses tenues vestimentaires, son argent. Elle découvre aussi, que la disparue partage avec elle cette obsession pour le sexe. Mieux, elle réalise qu’elle peut être séduisante, attirante, désirable, elle qui fuit toujours au moment de concrétiser.

Et si chercher Victoria lui permettait de se trouver ? L’auteure nous réserve une chute vertigineuse…

L’identité, la quête de soi

Agnès Vannouvong nous entraîne avec beaucoup de malice et de jubilation dans le milieu très particulier de l’art. L’art comme porte sur la compréhension du monde. Les peintres en effet nous interrogent, nous invitent à la réflexion, comme le fait Bacon avec L’homme au lavabo : « le personnage central veut disparaître dans le lavabo, il semble coupé de lui-même et du monde » Et l’enquête de se faire l’écho de ce tableau volé : jusqu’où est-on prêt à se couper de soi, à nier ses besoins et ses envies, pour répondre aux attentes de la société ? Peut-on faire le choix d’une autre place que celle que l’on nous assigne ? Y-a-t-il plus grande violence envers soi que de ne pas s’autoriser à revendiquer notre identité ?

15 livres à offrir pour Noël : ma sélection

décoration de Noel cinemagraph

Vous cherchez un cadeau personnalisé, divertissant, instructif, qui fasse voyager et puisse être partagé ? Stop !!! Ne cherchez plus, j’ai la perle rare : LE cadeau idéal, qui cumule toutes ces particularités (et celle de ne pas vous ruiner, donc vous pouvez en offrir plusieurs), existe. C’est LE LIVRE 😊 Et là vous souriez, avant de vous raviser : un livre, oui, mais quel livre ? Rassurez-vous, j’ai la liste miracle! Voici ma sélection de 15 livres parus ces six derniers mois.

NB : il vous suffit de cliquer sur le titre du livre pour pouvoir lire sa chronique. Elle n’est pas belle la vie? 🙂

🎄Pour un Noël parfait 🎄

Mon coup de cœur absolu ❤ de ces six derniers mois, c’est ce livre profond, sensible, d’un humour absolument jubilatoire : Feel Good, de Thomas Gunzig aux éditions Le Diable Vauvert . Attention ce n’est pas un feel good, mais un roman savoureusement drôle, qui, à travers ses attachants personnages, et un humour féroce, se révèle être une satire de notre société en général et du milieu de l’édition en particulier. A lire ABSOLUMENT. Et à offrir, forcément!

🎄Pour un Noël solidaire 🎄

13 à table, Collectif aux éditions Pocket. Un livre acheté 5€ =4 repas offerts. Pour la 6ème année, les éditions Pocket et leur directrice éditoriale Charlotte Lefèvre, s’associent aux restos du cœur en publiant un recueil de nouvelles, intitulé 13 à table, rédigé par 17 talentueux auteurs, dont les bénéfices sont reversés intégralement aux Restos du cœur. Les auteurs : Philippe BESSON • Françoise BOURDIN • Michel BUSSI • Adeline DIEUDONNÉ • François d’EPENOUX • Éric GIACOMETTI • Karine GIEBEL • Philippe JAENADA • Yasmina KHADRA • Alexandra LAPIERRE • Agnès MARTIN-LUGAND • Nicolas MATHIEU • Véronique OVALDÉ • Camille PASCAL • Romain PUÉRTOLAS • Jacques RAVENNE • Leïla SLIMANI

🎄Pour un Noël plein de rires 🎄

Daddy gaga, de Julien Chavanes, aux éditions Plon. Comment endormir votre bout de chou alors que Pimpinou le doudou lapin, quelque peu décati et charriant des bactéries non encore identifiées par la science, a fugué loin de son tortionnaire mâchouilleur d’oreilles? Comment habiller ce petit ange le matin, alors qu’à 10 minutes de la sonnerie de l’école, il est encore en slip et le dentifrice plein les cheveux au milieu du salon? Si vous avez envie de passer un moment de lecture jubilatoire, entre couches, biberons et bain du petit dernier, alors plongez-vous dans Daddy gaga, ou les tribulations hilarantes d’un jeune papa. Un pur bonheur!

🎄Pour un Noël passionnant 🎄

Honoré et moi, de Titiou Lecoq aux éditions de L’iconoclaste : Vous pensiez tout savoir sur Balzac ? Vous l’avez pris en grippe lors de vos années au lycée ? Les biographies académiques vous ennuient ? Alors ce livre est fait pour vous ! Balzac, comme vous ne l’avez jamais vu, jamais lu, sous la plume jubilatoire de Titiou Lecoq.

On ne meurt pas d’amour, de Géraldine Dalban-Moreynas, aux éditions Plon : Un premier roman extrêmement fort, percutant, saisissant, sur une histoire d’amour adultérine particulièrement addictive et destructrice. L’emprise affective servie par la plume incisive de Géraldine Dalban-Moreynas.

Khalil, de Yasmina Khadra, aux éditions Pocket : Quand Yasmina Khadra se glisse dans la tête d’un terroriste prêt à se faire sauter. La radicalisation décortiquée de l’intérieur. Fascinant, brillant. Essentiel.

Une bête au paradis, de Cécile Coulon aux éditions de l’Iconoclaste : Le roman de deux générations de femmes littéralement possédées par leurs terres. Un roman envoûtant, ensorcelant. Magistralement écrit.

🎄Pour un Noël sous le signe du suspens 🎄

Ne t’enfuis plus, de Harlan Coben aux éditions Belfond : Drogue, emprise, secte, secrets de famille sont au programme du thriller haletant de Harlan Coben aux éditions Belfond. Et en filigrane, cette question : jusqu’où seriez-vous prêts à aller pour sauver votre enfant ?

Pour un Noël en enfance

Jules César, de Anne-Dauphine Julliand, aux éditions Les arènes : Après « Deux petits pas sur le sable mouillé » et le film documentaire « Et les mistrals gagnants », Anne-Dauphine Julliand, journaliste, signe son premier roman. Un roman aussi lumineux que bouleversant, dans lequel l’auteure nous interroge : jusqu’où serions-nous prêts à aller pour sauver la vie d’un enfant ?

Le rêve de la baleine, de Ben Hobson, aux éditions Rivages. Après le décès de sa mère, Sam, 13 ans, doit composer avec son chagrin et avec celui de son père. Un homme taiseux, qui a l’habitude de s’absenter plusieurs mois pour aller dépecer les baleines dans une usine. Comment vivre avec la douleur et l’absence ? Comment réinventer sa vie, tant pour le fils que pour le père ? Un conte initiatique d’une grande beauté.

🎄Pour un Noël viscéralement humain🎄

Le cœur battant du monde, de Sébastien Spitzer, aux éditions Albin Michel : Médecin, il n’en peut plus d’aider ces femmes à avorter. Cette fois, il va sauver la vie du bébé. En secret. Or cet enfant n’est autre que le fils adultérin de Karl Marx. Un roman passionnant, émouvant, magnifique, sur le parcours d’un enfant qui doit se construire en l’absence de racines.

Les guerres intérieures, de Valérie Tong Cuong aux éditions Jean-Claude Lattès: Valérie Tong Cuong nous offre un roman fascinant et une analyse d’une grande justesse sur ces guerres intérieures que nous menons contre notre culpabilité, notre mauvaise conscience, nos regrets et remords. Un coup de cœur pour la lumineuse plume de Valérie!

La dernière fois que j’ai vu Adèle, Astrid Eliard, aux éditions Mercure de France : Après Danser, roman que j’avais plébiscité en 2016, c’est avec ferveur que je vous recommande La dernière fois que j’ai vu Adèle, le nouveau roman d’Astrid Eliard. Un roman sur la double sidération d’une mère, quand elle apprend la disparition de son enfant et découvre qu’elle s’est embrigadée. Percutant, captivant, admirablement traité.

Je ne suis pas seul à être seul, de Jean-Louis Fournier aux éditions JC Lattès : Un livre délicat, sensible et facétieux sur la solitude. Ou quand Jean-Louis Fournier excelle à nous faire sourire de ce qui est grave, à nous émouvoir d’une phrase, d’un mot, d’un silence.

Les victorieuses , de Laetitia Colombani aux éditions Grasset : Après l’immense succès de La tresse, Laetitia Colombani nous offre un deuxième roman tout aussi viscéralement humain, Les victorieuses. Un roman qui donne la parole à ces femmes malmenées par la vie, courageuses et généreuses, recueillies par l’Armée du salut au Palais de la femme. Un véritable hymne à la solidarité.

🎄Pour un Noël riche en découvertes🎄

Méditer, le bonheur d’être présent, de Fabrice Midal aux éditions Philippe Rey : Un roman graphique passionnant, sur ce qui a amené Fabrice Midal à la méditation et en quoi elle lui a sauvé la vie. Le partage d’une expérience riche, superbement scénarisé et illustré. Ou la méditation vue de l’intérieur.

Entre ombre et lumière, de Stéphane Allix, aux éditions Flammarion : Un livre très personnel sur l’itinéraire du grand reporter Stéphane Allix, illustré par ses magnifiques photographies. Et bien plus encore : le partage d’expériences humaines indiciblement riches qui ouvrent à d’autres perceptions du monde.

 

Citation du jour

 Qui n’est pas susceptible ? Qui peut entendre les critiques en souriant ? Très peu de gens sont capables d’écouter une remarque ou un reproche qui engage leur être, sans éprouver aussitôt du mécontentement, un grand déplaisir, et de la colère contre celui qui leur parle. Je suis sûre de cela. L’expérience est simple à mener : essayer de pointer le nez d’un ami sur son défaut le plus criant. Adressez-vous à lui avec douceur et gentillesse, mais franchise, sans éluder, puis regardez sa tête : déconfite, furieuse. Il vous en veut déjà… et quelque chose est détruit entre vous, la candeur, l’idée qu’on se faisait de l’idée que l’autre se faisait de soi, irrémédiablement annihilée par une seule parole. Un mot qu’on a laissé envoler ne se laisse plus jamais rattraper par l’aile. Qui a dit cela ? Estelle doit le savoir, il paraît qu’elle sait tout. Alors je le lui demande. C’est Luther qui a écrit cette phrase, dit Estelle. Il voulait signifier bien sûr que tout peut être dit, que les paroles ont la légèreté du souffle qui les porte et s’évanouissent comme la voix, et cependant toutes ne peuvent être dites. Il nous faut du discernement. »

ALICE FERNEY, « Les Autres »

 

fondos-de-pantalla-zen-wallpaper-01

La consolation de l’ange, Frédéric Lenoir

La consolation de l'ange, Frédéric Lenoir

©Karine Fléjo photographie

Un roman empli de sagesse, de lumière, sur la relation bouleversante entre une vieille femme et un adolescent. Un livre initiatique qui invite le lecteur à célébrer la vie.

Un optimisme contagieux

Quand Victor se retrouve hospitalisé dans la même chambre que Blanche, c’est la rencontre entre deux êtres que tout oppose à priori. Victor est âgé de 20 ans, Blanche est en fin de vie. Après un troisième échec au concours de l’école de médecine, Victor a tenté de se suicider. La vie n’a pour lui plus aucune saveur. A ses côtés, Blanche, véritable rayon de soleil, adore la vie et a gardé sa capacité d’émerveillement intacte face aux plus infimes bonheurs de l’existence.

Au fil des heures, Blanche gagne la confiance de Hugo. Ce dernier lui confie alors les raisons de son geste : l’impossibilité de satisfaire son père chirurgien en réussissant ses études de médecine, sa désolation face à l’évolution du monde, la perte de sens de la vie. Et une blessure d’enfance bien pire encore. Sans le juger, Blanche l’écoute, empathique, bienveillante. Aux propos et exemples négatifs avancés par Hugo, elle répond par des commentaires positifs et lumineux. Et pourtant, Blanche n’a pas été épargnée par la vie. Au contraire. Mais si elle a connu bien des épreuves, comme la déportation, le deuil, la maladie, jamais elle n’a perdu foi en l’humanité. Jamais elle n’a considéré que la vie ne valait pas pour autant la peine d’être vécue.

Peu à peu, sous sa douce influence, Hugo change de regard… Blanche sera-t-elle son ange de consolation ?

Un lumineux roman sur la transmission

Quand on demande à Frédéric Lenoir ce qui a motivé l’écriture de ce roman, il nous répond : « Si je devais dire à des enfants, à des jeunes, l’essentiel de ce à quoi je crois sur la vie, c’est ce livre que je leur donnerais. J’ai écrit ce livre pour ça, en me disant je pourrais mourir maintenant, j’ai transmis l’essentiel de ce à quoi je crois. C’est à la fois philosophique, spirituel, ça touche-à-tout. C’est un livre de transmission. » Et en effet, ce roman initiatique est riche d’enseignements. Qu’est-ce que le bonheur ? L’amour ? La liberté intérieure ? le sens de la vie ? Y a-t-il une vie après la mort ? Frédéric Lenoir nous offre des clés à travers la bouche de Blanche. A Hugo et à nous d’ouvrir les portes et de cheminer.

« Si je devais résumer le sens de l’existence humaine en quelques mots, je dirais : tout le chemin de la vie, c’est de passer de l’inconscience à la conscience et de la peur à l’amour. C’est pour cela que les âmes viennent sur terre, même si c’est un chemin souvent douloureux et jonché d’obstacles. »

C’est donc un roman positif, émouvant, que nous offre l’auteur. Un roman sur son amour pour la vie, sa foi en elle, sa magie, magie qu’il tente de transmettre au lecteur à travers cet écrit.

Ne soyez pas impressionné par le cadre de départ du roman, à savoir la tentative de suicide de Hugo et la fin de vie de Blanche : ce roman est tout sauf sombre. La consolation de l’ange est au contraire une ode à la vie. Une invitation à savourer l’existence, à l’embrasser dans ses hauts comme dans ses bas. Quant aux personnages, indiciblement attachants, ils vous hanteront longtemps.