Le coeur régulier, Olivier Adam.

 

5949203275_le-coeur-regulier-d-olivier-adam-aux-editions-de-l-olivier

Le coeur régulier, Olivier Adam

Editions de l’Olivier 2010

 

Atout coeur.

 

    Sarah et Nathan. Un frère et une soeur presque siamois tant ils étaient inséparables.

    Etaient…

    Car leur chemin a divergé à l’âge adulte. Sarah est entrée dans le moule du conformisme, avec un « mari parfait », deux beaux enfants, une jolie maison, un travail respectable. Une vie rangée qui dérangeait Nathan. A ses yeux, elle se fourvoyait. Le trahissait.

    Et leurs routes peu à peu de se séparer.

    Or aujourd’hui, nul possible retour. Nathan est décédé dans un accident de voiture. A moins qu’il ne s’agisse d’un suicide masqué… Alcoolique, autodestructeur, il dérivait depuis des années, arc-bouté à la rédaction d’un manuscrit dont il espérait la publication.

    La perte de son frère agit comme un électrochoc. Sarah se réveille brusquement et réalise avec désarroi combien elle a dévié de sa route. Une vie trop lisse. Trop « comme il faut ». Trop étrangère à elle-même. Elle se sent perdue, « le coeur en cavale », amputée de celui avec lequel elle partageait tant, en lequel elle se reconnaissait. « J’avais la certitude qu’il n’existait personne en ce monde d’à ce point proche, avec qui il me semblait à ce point me confondre ».

    A son tour, elle ne trouve plus sa place dans cet univers du paraître, des non-choix faciles, des compromis fuyants. Elle décide alors de laisser mari et enfants et de fuir au Japon, terre d’asile de son frère avant sa mort. Un pays où il semblait avoir fait la paix avec ses démons intérieurs, en symbiose avec la nature, « vibration égale à l’intérieur et à l’extérieur ». Presque apaisé. Elle marche sur ses traces, fréquente les mêmes personnes, dans l’espoir de se rapprocher de lui, de vivre les mêmes émotions. Dans l’espoir de se retrouver elle-même aussi…

    Dans cet univers propice à la sérénité, au recueillement, parviendra t-elle à reprendre pied ? Ou sera t-elle condamnée à une errance sans fin ?

    Son coeur affolé reprendra t-il un battement régulier ?

    Olivier Adam une fois encore, signe ici un magnifique roman. Poète des émotions, peintre de l’âme, il excelle à livrer avec pudeur et finesse des sentiments d’une ineffable force.

«  Personne n’a envie de mourir. Tout le monde veut vivre. Seulement, à certaines périodes de votre vie, ça devient juste impossible. »

 

 

Informations pratiques :

Prix éditeur : 18€

Nombre de pages : 232

ISBN : 978 2 87929 746 0

Publicités

Le premier pas, Marie-Laure Bigand

 

le-premier-pas-marie-laure-bigand

Le premier pas, Marie-Laure Bigand

Editions Laura Mare 2010

 

 

Irène, la quarantaine, divorcée, a la garde de sa fille Solenne. Depuis la dislocation de son couple, c’est la fuite en avant. Pas le choix. Avancer, ne pas penser, tenir. Pour elle, pour sa fille. Or Solenne va l’obliger à interrompre sa course. Entre la mère et l’adolescente, la communication se délite. Les joutes verbales font place à la complicité originelle. Les cris et la révolte à la tendresse et la compréhension.

Car Solenne lui reproche le départ de son père. Et les tentatives d’Irène pour restaurer le dialogue sont vaines. Rejetée de l’univers de sa fille de 15 ans, elle n’est plus reliée à elle que par le pont que constitue ce duel oratoire. Un bras de fer entre rancune et raison. Epuisant. Douloureux.

Une solution transitoire est alors trouvée : Solenne ira passer l’été chez son père et sa nouvelle compagne. La distance et le temps permettront à chacune de faire le point, de souffler. Et qui sait, de faire revenir Solenne sur son désir de vivre chez son père désormais.

Seule pour la première fois, Irène éprouve alors l’irrépressible besoin de renouer avec ses racines, celles du réconfort que lui procurait son ineffable amitié avec Patricia. Patricia, l’amie d’enfance, la complice, la confidente. Patricia, sa « fausse » jumelle. Son double.

Mais plus de vingt années se sont écoulées sans qu’elle n’ait de nouvelles de son amie. N’est-il pas illusoire de vouloir retisser des liens sur une trame mitée par un si long silence ? Son désir de reprendre un chemin commun là où le carrefour de leur existence les a séparées, sera-t-il partagé par Patricia ? Leur si riche vécu commun influera t-il sur le cours de leurs destinées ? Irène l’ignore. Ce dont elle est certaine, c’est qu’elle est prête à faire le premier pas.

Avec une plume alerte, un vocabulaire simple et limpide, des situations d’une vibrante authenticité, Marie-Laure Bigand nous entraîne le cœur battant sur les pas de ses personnages. Et nous lecteurs de marcher dans leurs empreintes, lesquelles se mêlent parfois aux nôtres tant ils nous sont proches. Tant ils nous ressemblent…

 

Un roman très touchant vers lequel vous pouvez faire le premier pas les yeux fermés ! 

 

Informations pratiques :

Prix éditeur : 17.90€

Nombre de pages : 326

ISBN : 978 2 918 047544