Fabrice Midal : Méditer, le bonheur d’être présent

méditer, le bonheur d'être présent, Fabrice Midal

©Karine Fléjo photographie

Un roman graphique passionnant, sur ce qui a amené Fabrice Midal à la méditation et en quoi elle lui a sauvé la vie. Le partage d’une expérience riche, superbement scénarisé et illustré. Ou la méditation vue de l’intérieur.

Ce que la méditation n’est pas

Ce roman graphique sur le cheminement de Fabrice Midal, philosophe et enseignant en méditation, nous montre comment l’auteur, qui ne connaissait pas du tout cette pratique, en est venu à la méditation. Et les bienfaits indéniables retirés de cette pratique. L’occasion de remettre la méditation à sa vraie place, dans son vrai rôle, loin de l’image que s’en font parfois ceux qui ne la pratiquent pas ou ceux qui la vendent à toutes les sauces.

  • Méditer n’est pas se couper du monde : non, la méditation ne signifie pas vivre en ermite dans une grotte et n’être centré que sur soi, assis sur son coussin. Il s’agit non pas de se couper du monde mais de l’accueillir.
  • Méditer n’est pas faire le vide dans sa tête, refouler ses pensées : c’est au contraire prendre conscience des pensées qui affluent et se réancrer dans son corps et dans sa respiration.
  • Méditer n’est pas une activité « perchée » pour intellos ou bobos : c’est une voie puissante et libératrice, ouverte à chacun, pour habiter son corps , ressentir et apprivoiser ses émotions.
  • Méditer est un acte religieux d’obédience bouddhiste : la méditation est souvent associée à la pratique des moines bouddhistes. Mais ces aspects religieux ne sont pas indissociables de la pratique méditative. Fabrice Midal a, à ce titre, fondé une école laïque de méditation.

Méditer, ce n’est pas gérer quoi que ce soit, c’est apprendre à respecter les êtres et les choses… sans endoctrinement religieux, sans isolement.

Un éclairage passionnant sur la méditation

J’ai lu plusieurs ouvrages sur la méditation, avant de la pratiquer. Et ce livre n’est pas un ouvrage de plus sur le sujet mais un ouvrage différent, un livre qui apporte un éclairage nouveau : Fabrice Midal, fondateur de l’école occidentale de méditation, nous fait part de sa propre expérience, de son parcours, nous parle en connaissance de cause, de l’intérieur. Et balaie à cette occasion tous les clichés et idées reçues sur la méditation. Il se confie sur son mal-être adolescent, son hypersensibilité, sa difficulté à trouver sa place et à s’accepter, et nous montre en quoi la méditation l’a réconcilié avec lui-même, avec les autres, avec la vie. Un parcours de vie inspirant et un éclairage qui peut aider d’autres personnes qui se cherchent, à trouver du sens, à être présents à eux-mêmes, à s’autoriser à être tout simplement.

Un ouvrage touchant, fascinant et inspirant.

Et vous, êtes-vous prêts pour partir à l’aventure de votre propre vie?

Informations pratiques : 

Fabrice Midal, Corbeyran(scénariste), Emmanuel Despujol (illustrateur) : Le bonheur d’être présent – Editions Philippe Rey – Octobre 2019 – 158 pages illustrées – 20€

Devenez narcissique et sauvez votre peau! Fabrice Midal

 

devenez narcissique et sauvez votre peau Fabrice Midal

©Karine Fléjo photographie

C’est un ouvrage passionnant, édifiant et très clair, que nous propose Fabrice Midal. Être narcissique n’est pas être orgueilleux ni égoïste, mais avoir pris le temps de faire connaissance avec soi et de s’aimer tel que l’on est. Un pré-requis indispensable pour des relations authentiques avec les autres.

Apprendre à se connaître

Bien souvent nous nous méconnaissons. Nous ignorons nos compétences, nos dons, notre richesse, notre beauté. Et ne nous résumons qu’à nos défauts. Pourquoi ? Car nous n’avons jamais appris à nous regarder. Se regarder est en effet mal perçu dans notre société et assimilé à tort à de l’orgueil, de la vanité, du nombrilisme. Or apprendre à nous connaître, à cerner nos qualités, nos défauts, nos besoins, nos envies, nos limites, nos compétences,  nos forces et nos faiblesses, est essentiel. « Il n’est pas de plus grande violence envers soi-même que de se croire ou de se prétendre pauvre (de qualités, de valeur, de talents…), alors que nous sommes riches« , me disait récemment un maître tibétain. Quand Fabrice Midal propose de revisiter le mythe de Narcisse, il entend ici nous inviter à mieux nous regarder, à faire connaissance avec nous-même, à nous respecter.

Narcissisme n’est pas nombrilisme

Narcissisme n’est pas ici nombrilisme. L’idée n’est pas de se considérer le plus intelligent, le plus beau, le plus méritant et de cumuler les superlatifs vaniteux à notre égard. Non, il s’agit de connaître et de reconnaître ce que nous sommes, de l’accepter et de le respecter, dans notre singularité. Car chaque être est aimable au sens digne d’être aimé.

Sans nous rendre compte, nous nous persécutons parfois à longueur de temps : à la première erreur commise, nous nous traitons de nul ; au premier oubli nous nous traitons d’imbécile ; on est fatigué et on rechigne à faire le repassage, on se traite de flemmard, etc. Combien de fois par jour, sans nous rendre compte, nous fustigeons-nous, nous rabaissons-nous, nous flagellons-nous pour ce que nous faisons ou ce que nous sommes ? Certes, nous sommes imparfaits. Certes nous commettons des erreurs. Mais nous ne sommes pas des dieux, juste des humains ! Soyons donc plus tolérants avec nous-mêmes, acceptons nos imperfections sans nous considérer comme le dernier des nuls et aimons-nous malgré ces faiblesses ! Prenons soin de nous¸ respectons-nous, chérissons-nous, comme nous le ferions de notre enfant.

Des relations authentiques avec les autres

Le cas échéant, à force de nous rabaisser, de ne pas nous respecter, nous laissons les autres nous malmener, nous manquer de respect, convaincus que nous ne méritons pas mieux. Cette prise de conscience est donc impérative pour mieux vivre.

S’aimer, c’est donc se dire entièrement oui. S’accepter tel que l’on est, pas juste aimer certaines facettes de soi (le physique, le statut social, …), avec ses richesses et ses défauts. Car ces défauts font partie de notre humanité. Et ne nous rendent pas indignes d’amour.

Se connaître, connaître ses besoins, ses limites, ses envies, permet d’être en paix avec soi et de se connecter en toute vérité aux autres, en étant authentique, sans se sacrifier ni se rabaisser. Alors, prêts à vous faire ce merveilleux cadeau?

lire en soi

Apprendre à lire en soi comme dans un livre ouvert…

Glissez Maud Ankaoua dans votre poche!

Kilomètre zéro Maud Ankaoua

J’avais chroniqué ce roman de développement personnel il y a deux ans, lors de sa sortie chez Eyrolles, avec un enthousiasme fou. Il sort aujourd’hui en format poche, aux éditions J’ai lu. Alors, si vous ne l’avez pas encore lu, ne passez pas à côté de ce livre si riche en enseignements!

Quels sont les secrets d’un bonheur profond ? 

Maëlle est la directrice financière d’une start-up. A la tête de 300 personnes, elle est toujours entre deux réunions, deux mails, deux appels. Elle court, partout, tout le temps, sans se poser de questions sur le sens qu’a une telle vie. Jusqu’à ce jour où une amie la sollicite pour une mission pour le moins inattendue. Atteinte d’un cancer, Romane souhaite en effet que Maëlle se rende au Tibet, en quête d’un manuscrit détenteur d’un savoir susceptible de la guérir.

En business woman qui se respecte, la première réaction de Maëlle est de répondre que c’est impossible, qu’elle ne peut pas se permettre de quitter ainsi son travail, ses responsabilités, ses collaborateurs.  Mais son cœur d’amie s’oppose à son mental : que peut-il y avoir de plus précieux que la vie de Romane, que la vie d’un être ? Tiraillée, elle se décide à partir au Tibet. Elle ignore alors que cet acte d’amour envers son amie se révélera être l’aube d’une renaissance pour elle aussi…

Kilomètre zéro, LE livre de développement personnel 

Mon billet aurait pu se limiter à ceci : Lisez ce roman de développement personnel, qui est bien plus qu’un roman, aussi touchant et captivant soit-il! Lisez-le! Vraiment .

D’une part, c’est un roman, donc beaucoup moins fastidieux à lire qu’un essai de développement personnel mais tout aussi riche en enseignements. D’autre part, ce livre est un véritable cadeau pour toutes celles et ceux qui aspirent à vivre en harmonie avec leur être profond et le monde qui les entoure. Il vous invite à vous arrêter pour vous interroger, pour vous recentrer sur l’essentiel, au lieu de courir dans tous les sens. Quels sont vos besoins réels, vos désirs profonds ? Sont-ils en accord avec votre vie actuelle ? Combien de fois entendons-nous dans notre quotidien des personnes se dire démotivées par leur travail, non épanouies dans leur vie de couple, en décalage avec la vie à laquelle elles aspirent? Souvent. Et pourtant, combien d’entre elles envisagent et entreprennent réellement un changement? Peu. Elles restent dans leur zone de confort, n’osent pas entreprendre de réelles réorientations, marionnettes agitées par les fils de leurs peurs. Faites-vous partie de ces personnes? Désirez-vous OSER le changement?

S’il est bien un enseignement dans ce livre, c’est que VOUS avez EN VOUS les ressources pour changer, pour évoluer vers une vie lumineuse, épanouissante, aimante. Et Maud Ankaoua en est la preuve vivante, la meilleure ambassadrice de son livre. Elle incarne en effet les valeurs qu’elle défend, Et son parcours est la preuve par l’exemple de la véracité des principes défendus dans le livre. C’est pourquoi ce livre n’est pas un livre de plus de développement personnel, c’est LE livre qu’il faut avoir lu.

Alors, prêts à faire du reste de votre vie la plus belle partie de votre existence?

Regarder la vie d’un œil neuf, comme un enfant qui découvre le monde. S’éveiller à ce que désire notre cœur et non pas agir en fonction de croyances automatiques guidées par la peur.

 

Citation du jour

On peut douter de tout, sauf de soi. Vous faites de votre mieux, toujours, j’en suis convaincue. Nous faisons tous de notre mieux, mais cela ne nous rend ni parfaits, ni infaillibles. Nos erreurs, nous les avons commises avec les informations dont nous disposions à ce moment-là, avec l’intention de réussir. Ce n’est qu’après coup que nous constatons qu’une meilleure solution était possible. C’est ce qui s’appelle l’apprentissage de la vie. Nous apprenons tous de nos erreurs, de nos difficultés. Mais si vous doutez de vous, vous vous rendrez responsable de l’échec d’une situation quand ce n’est pas forcément le cas.

Marilyse Trécourt – Une vie plus belle que mes rêves (éditions Eyrolles)

une vie plus belle que mes rêves Marilyse Trécourt

©Karine Fléjo photographie

 

Jeu concours avec les éditions Flammarion : vous allez devenir les rois de l’organisation !

49948169_810109985996531_5442870096961732608_n.png

Le bon moment

La science du parfait timing

Dans son ouvrage à paraître le 1er février aux éditions Flammarion, Daniel Pink nous montre que tout est affaire de timing. Notre vie est une succession de réponses à la question «quand» : à quel moment se réorienter professionnellement? annoncer une mauvaise nouvelle? aller courir? se marier?
En réalité, nous n’en savons rien : la plupart de ces décisions sont le fruit d’intuitions et de conjectures nébuleuses… Or Daniel Pink démontre que le timing est bel et bien une science.Avec son incomparable sens du récit, Daniel Pink livre études scientifiques, anecdotes et conseils pratiques pour qui veut apprendre, travailler et vivre mieux.
Cet ouvrage vous tente? Alors gagnez-le ! Participez… car tout n’est question que de timing : pour jouer, Cliquez ici
5 gagnants seront tirés au sort le 1er février.🍀📚

Cupidon a des ailes en carton, Raphaëlle Giordano (Eyrolles/Plon)

dd63eaf9-891f-4274-8514-f0ce5e06fe18

Cupidon a des ailes en carton, Raphaëlle Giordano

Editions Eyrolles/Plon, janvier 2019

Un roman de développement personnel sur la recette des couples qui durent. Hélas, un livre qui n’a pas remporté mon adhésion…

C’est le troisième roman de développement personnel de Raphaëlle Giordano, après l’immense succès de « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » et « Le jour où les lions mangeront de la salade verte. »

Cette fois, Raphaelle Giordano explore la relation de couple, tente de cerner quels sont les prérequis pour qu’une relation amoureuse dure au-delà des premiers émois, des premiers embrasements. Son héroïne, Mérédith, est éperdument amoureuse d’Antoine. Mais à la différence de ce dernier, connu et reconnu, producteur d’émissions de radio à succès, Mérédith ne s’est pas réalisée professionnellement. Actrice, elle peine à remplir les salles, à joindre les deux bouts à la fin du mois. Au moment où leur relation amoureuse semble prête à prendre son envol vers une vie à deux, Mérédith panique. Elle ressent le besoin viscéral de prendre de la distance, de s’accomplir et de s’épanouir avant tout engagement, avant toute vie de couple. Comment pourrait-elle être durablement heureuse avec l’autre, si elle n’est pas bien avec elle-même ? Comment pourra-t-elle l’aimer et se laisser aimer, si elle ne s’aime pas elle-même ?

Mérédith décide donc de faire un break de six mois et un jour avec Antoine. Le temps de se trouver, de panser ses blessures, de combler ses failles. Pour mieux le retrouver ensuite. Pour que leur amour ne réponde pas à un besoin (de réassurance, de réconfort) ni à des attentes, mais soit un don pur.

Si ce roman part d’un principe louable, celui de poser les bases d’un amour durable, j’ai regretté deux points. D’une part, j’ai eu le sentiment de retrouver une succession de poncifs sur l’amour, vus et revus dans les articles et ouvrages de développement personnel : « Le seul moyen de ne pas tomber dans la dépendance affective est de prendre en charge soi-même ses besoins », « Et si les clefs d’un amour qui dure étaient une meilleure compréhension mutuelle et une meilleure communication ? », « Un homme ne peut pas deviner mes envies, mes désirs, si je ne les formule pas clairement », etc.  D’autre part, je ne suis pas parvenue à entrer en empathie avec les personnages, à trouver crédibles leurs aventures.

Ce livre n’est donc pas un coup de cœur pour ma part, mais je conçois qu’il puisse convenir à d’autres.

Jeu concours pour gagner le nouveau livre de Frédéric Lenoir!

46884491_2401201339921525_8674773720948015104_n.png

 

Concours Méditer à cœur ouvert 🌙

À l’occasion de la sortie du nouvel ouvrage de Frédéric Lenoir, Méditer à cœur ouvert, aux éditions Robert Laffont, tentez de remporter 10 exemplaires avec CulturaLivres !

Frédéric Lenoir introduit la notion de coeur dans ce livre accompagné d’un CD de méditation et vous invite à un voyage intérieur, vers la sérénité et la joie. Vous pourrez alors méditer, via le livre et le CD sur toutes ces thématiques : Détente du corps et de l’esprit, Présence, Reliance, Confiance, Amour, Pardon, Consolation, Acceptation, Sérénité, Gratitude.

Pour participer au jeu concours, c’est facile, il vous suffit de vous connecter sur CulturaLivres  en cliquant sur ce lien : concours . Vous devrez ensuite répondre à ces 2 questions :

Dans quel endroit aimez-vous méditer ? A quel moment de la journée ?

Vous avez jusqu’au dimanche 2 décembre 2018 à 23h59 pour participer. Le tirage au sort aura lieu à partir du lundi 3 décembre 2018 pour désigner les 10 gagnants qui remporteront un exemplaire du livre : « Méditer à coeur ouvert »