Citation du jour

Il est tout à fait naturel que nous nous attachions à ceux que nous aimons…
Il n’y a pas d’amour sans attachement…
Mais il nous faut aussi apprendre à cultiver l’esprit de détachement, qui nous rappelle que nul être ne nous appartient, que chaque personne suit sa destinée…
L’âme du monde – Frédéric Lenoir

Sélection du Prix La Poste 2017

téléchargement

Au Marathon des mots à Toulouse, Olivier Poivre d’Arvor, Président du jury du Prix « Envoyé par La Poste », et Dominique Blanchecotte, Déléguée Générale de la Fondation d’entreprise La Poste, ont dévoilé la liste des six ouvrages sélectionnés. Ce prix, premier de la rentrée littéraire, sera remis le 1er septembre 2017.

prix-litteraire-300x200

Créé en 2015, le prix « Envoyé par La Poste » est ouvert à tout éditeur (à l’exception des éditeurs à compte d’auteur) qui a décidé de publier à la rentrée de septembre un roman ou un récit écrit en langue française.

Ce prix récompense un ouvrage découvert par un éditeur, sans autre recommandation que le talent de l’écrivain, et qui a été adressé à son comité de lecture par voie postale. Le lauréat reçoit 2500 euros. Son livre est recommandé auprès du public et auprès des 500 000 postiers actifs et retraités. La Fondation La Poste passe par ailleurs commande de 600 exemplaires de l’ouvrage à l’éditeur.

Imaginé par la Fondation d’entreprise La Poste, ce prix a récompensé en septembre 2016 Thierry Froger pour son livre « Sauve qui peut (la révolution) » (éditions Actes Sud), qui a été salué par la critique.

  • Ouvrages sélectionnés en 2017 :

Jean-Baptiste Andrea  » Ma reine  » (éditions L’Iconoclaste)

Emmanuel Brault  » Les Peaux rouges » (éditions Grasset)

Emmanuelle Favier  » Le courage qu’il faut aux rivières » (éditions Albin Michel)

Catherine Gucher  » Transcolorado » (Gaïa éditions)

Yves Revert  » Carlos et Budd, ovation et silence »(éditions Verdier)

Thierry Soulard  » Qui es-tu Yann Andrea? » (éditions des Busclats)

 

  • Membres du jury :

Olivier Poivre d’Arvor, Ecrivain, Ambassadeur de France en Tunisie, Président du jury

Dominique Blanchecotte, Déléguée générale de la Fondation d’entreprise La Poste

Marie-Laure Delorme, Journaliste JDD

Serge Joncour, Ecrivain

Marie Lloberes, Directrice de La Poste Conseil

Christophe Ono-dit-Biot, Ecrivain, Directeur adjoint de la rédaction du Point

Thierry Froger, Enseignant, Ecrivain (lauréat du 2ème Prix « Envoyé par La Poste »).

Matin d’écume, Anne Michel (Presses de la cité) : un premier roman chaleureux et sensible

 

IMG_5251

Matin d’écume, Anne Michel

Editions Presse de la Cité, mai 2017

Collection Terres de France

 

Le charme et les jours d’un petit monde insulaire conjuguant la douleur de l’absence et les vrais élans du cœur. Un premier roman chaleureux et sensible.

 

Sur l’île d’Adrec, en Bretagne, tout le monde se connaît. Et les caractères des insulaires sont à l’image de la nature environnante : entiers. Abrupts parfois. Authentiques toujours. Résistants aussi, face aux tempêtes de l’existence. Un sentiment d’appartenance à une même communauté, de référence à de mêmes valeurs, qui conduit les habitants à s’entraider.

Quand François, le médecin de famille, se blesse, c’est Lucas qui le remplace. Or un médecin sur une île est bien plus qu’un médecin. C’est le soignant, le confident, le frère, le père, l’ami. Lucas va donc devoir se familiariser avec les habitants, leurs histoires, leurs forces et leurs failles, afin que ces derniers le considèrent comme un des leurs. A l’image de la place qu’occupait François avant lui. Les iliens, ce sont Ismael, jeune ado mutique depuis le décès de son père, mais aussi Adam et Nathalie qui veillent sur ce dernier. C’est Jan, le vieil homme de la forge, un taiseux au cœur tendre. C’est Edith, qui chaque jour va glisser des petits mots sous un rocher à l’intention de son défunt mari, inconsolable. Ou encore la douce Marie, veillant sur sa mère Christina, figure et mémoire de l’île. C’est tout ce petit monde que Lucas, mais aussi Lise, jeune femme venue sur les traces de son mari, vont devoir apprivoiser.

Ce premier roman est vraiment une belle réussite. Avec beaucoup de sensibilité, de finesse dans l’analyse psychologique des personnages, Anne Michel nous entraine sur cette île au climat un peu rude, mais si belle, si authentique. A l’instar de ceux qui y vivent. Ou quand la solidarité, le dialogue et la bienveillance viennent durablement éclairer le ciel de vies obscurcies.

Un roman positif et viscéralement humain.

Prix Saint-Maur en Poche 2017

smep2017-banniere-1000x250

Pour sa 9ème édition, le salon a réuni ce week-end plus de 250 auteurs autour de la thématique « les monstres sacrés ».
Ce samedi 24 juin, le 9e salon du livre de poche « Saint-Maur en poche » a décerné ses prix. Avec comme thématique les « monstres sacrés », le Salon accueille tout le week-end plus de 250 auteurs tels Michel Bussi, Pierre Bordage, Jean-Mouis Fournier, Catherine Poulain, Yasmina Khadra, Philippe Besson…

Grand lauréat de l’année, Laurent Seksik s’impose avec son roman L’exercice de la médecine (J’ai lu), distingué meilleur roman français par Saint-Maur en poche et par le magazine Transfuge. Paru en janvier, ce roman qui retrace une lignée de médecins a été vendu à près de 8000 exemplaires depuis sa parution en janvier (source GFK)

Côté éditeurs, Folio réussi l’exploit de glisser trois de ses titres dans différentes catégories : meilleur roman étranger avec Un fils en or de Shilpi Somaya Gowda, meilleur essai avec François Mitterrand de Michel Winock et coup de cœur du Rablog (le blog du collège Rabelais de Saint-Maur des Fossés) avec Le passe-miroir, T1 : Les Fiancés de l’hiver de Christelle Dabos.

Co-organisateurs de l’événement, les libraires de la Griffe Noire, Jean-Edgar Casel et Gérard Collard, ont distingué Maud Tabachnik pour l’ensemble de son œuvre et Joseph Joffo, prix « Honoris causa » des lecteurs. Trois autres « coups de cœur » ont séduit les libraires : Le Loup peint de Jacques Saussey (Livre de poche), Manhattan People de Christopher Bollen (Points) et Ragdoll de Daniel Cole (la Bête noire), sacré Prix Griffe Noire du polar de l’année.

Le palmarès de Saint-Maur en poche 2017 :

Roman français : L’exercice de la médecine de Laurent Seksik (J’ai lu)
Littérature étrangère : Un fils en or de Shilpi Somaya Gowda (Folio)
Polar : Tu tueras le père de Sandrone Dazieri (Pocket)
Essai : François Mitterrand de Michel Winock (Folio)
Jeunesse : Max Ducos pour l’ensemble de son œuvre

Coups de coeur de la Griffe Noire :
– Le Loup peint de Jacques Saussey (Livre de poche)
– Manhattan People de Christopher Bollen (Points)
Prix Griffe Noire du Polar de l’année : Ragdoll de Daniel Cole (la Bête noire)
Prix pour l’ensemble de son oeuvre : Maud Tabachnik
Prix « Honoris causa » des lecteurs : Joseph Joffo

Prix Transfuge :
– Catégorie Poche : L’exercice de la médecine de Laurent Seksik (J’ai lu)
– Catégorie Polar : Mémoire cachée de Sebastian Fitzek (Livre de poche)

Rablog
– Le projet Starpoint, volume 1 : la fille aux cheveux rouges de Marie-Lorna Vaconsin (La belle colère)
Coup de coeur du Rablog : La passe-miroir, T1 : Les Fiancés de l’hiver de Christelle Dabos (Folio)

Source Livres Hebdo.

Prix Relay 2017 : Laetitia Colombani

L’auteure a été distinguée pour son premier roman, La tresse, paru le 10 mai chez Grasset.

Résultat de recherche d'images pour "laetitia colombani"

Le 40e Prix Relay des voyageurs-lecteurs a été attribué à la cinéaste et comédienne Laetitia Colombani pour son premier roman, La tresse, paru chez Grasset.
La lauréate était en compétition avec Tanguy Viel (Article 353 du code pénal, Minuit), Jessie Burton (Les filles au lion, Gallimard), Eugen-Ovidiu Chirovici (Jeux de miroirs, Les escales) et Alexia Stresi (Looping, Stock).
Composé de professionnels du voyage, de journalistes et d’écrivains, le jury était cette année présidé par Christophe Barbier, éditorialiste et conseiller éditorial à la direction du groupe L’Express.
Pour cette 40e édition, le public était invité, du 12 mai au 20 juin, à participer aux votes en élisant son livre préféré sur le site www.prixrelay.com.
L’an dernier, le prix avait distingué Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celéste Ng paru chez Sonatine.
Le livre: 
 IMG_5249
Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Citation du jour

Nous n’avons qu’un seul devoir, un seul : être plus heureux que ne l’ont été nos parents. Nous accomplir un peu plus qu’eux, profiter davantage du temps que nous avons à vivre, ne pas en perdre autant qu’ils ont pu le faire, et regarder plus en profondeur ce que nous voulons vraiment faire de nos vies, voilà ce que nous devons retenir de héritage familial.

Hervé Comere, Imagine le reste.

iStock_000038286688_Small1.jpg