Le cimetière des mots doux, Agnès Ledig (texte) et Frédéric Pillot (illustrations)

C6E0ABDD-DF83-42B2-9323-0A58406BD311

Le cimetière des mots doux, Agnès Ledig

Illustrations Frédéric Pillot

Editions Albin Michel jeunesse, janvier 2019

 Agnès Ledig réussit un véritable tour de force : celui d’écrire un conte lumineux sur un sujet sombre : la mort d’un enfant. Poétique, émouvant, infiniment doux et délicat. 

Annabelle adore jouer avec Simon, son petit amoureux, celui avec lequel elle échange des mots doux. Pour lui, elle est « Annamabelle ». Tous deux ont le même âge, vivent dans le même village, partagent cette même passion pour la nature en général et pour les arbres en particulier. Surtout le grand chêne, l’arbre auquel Simon aime se confier.

Mais un jour, la maîtresse annonce que Simon ne viendra pas à l’école. Il a une maladie dont le nom est un mot pas doux du tout : leucémie.

Et Annabelle de ressentir un terrible manque. Elle adresse à Simon à l’hôpital des mots doux. Mais cela ne suffit pas à pallier le manque de sa présence, de leurs échanges, de leur bonheur à être ensemble.

La maladie emporte alors Simon.

C89433DB-BCEE-438F-B00A-2594F3D33C85

Pour ne pas se noyer dans son chagrin, Annabelle décide de continuer à écrire à Simon, à l’envelopper de mots doux, comme s’il était là, puis d’enterrer ces pensées de soie au pied du chêne de Simon, dans ce qui devient le cimetière des mots doux. Un lieu où extérioriser sa peine.

Quand votre enfant perd un camarade, un proche, vous vous trouvez parfois démuni pour lui expliquer ce qui s’est passé, pour apaiser son chagrin et ses peurs. Peur qu’il soit trop petit pour comprendre, peur de rendre son chagrin plus profond encore en lui disant la vérité, peur d’être submergé votre propre peine. Par désir de le protéger, vous êtes tenté de tricher avec la vérité, de la lui dissimuler. Et c’est l’inverse qui se produit. Car faute de mots sur ses maux, l’enfant ne peut pas gérer ses émotions, apprivoiser son chagrin, faire son deuil. Ce conte est donc un véritable outil pédagogique, il aide avec délicatesse l’enfant et les adultes qui l’entourent à apprivoiser la douleur de la perte, à passer du chagrin à la mélancolie. « La mélancolie, c’est comme la tristesse, mais avec de la douceur dessus. »

F679A975-7FAA-468A-B242-53CA62175745

Une mention spéciale à Frédéric Pillot dont les illustrations épousent à merveille la poésie, la luminosité et la douceur du texte et offrent au conte d’Agnès Ledig un écrin de douceur.

Publicités

La tresse, ou le voyage de Lalita, de Laetitia Colombani (texte) et Clémence Pollet (illustrations)

6B928E0E-5F9A-4470-99E0-6E563B793B23

La tresse, ou le voyage de Lalita, de Laetitia Colombani (texte) et Clémence Pollet (illustrations)

Editions Grasset jeunesse, novembre 2018

Une adaptation superbe du best-seller de Laetitia Colombani. Le combat magnifique d’une femme pour l’avenir de sa fille, dans un pays, l’Inde, où appartenir au sexe féminin et à la caste des intouchables de surcroît, équivaut à une double peine.

Lalita a une longue chevelure que sa maman prend le soin chaque matin de tresser. Et en ce grand jour, sa chevelure se doit d’être encore plus impeccable que d’ordinaire : en effet, Lalita va faire son entrée à l’école. Une chance inouïe pour cette petite fille d’échapper au sort et à la condition réservés aux femmes et personnes de sa caste. Une chance que son père, chasseur de rats à mains nues et sa mère, nettoyeuse de latrines des castes élevées, n’ont pas eue.

Mais l’instituteur ne l’entend pas de cette oreille. La place de Lalita n’est pas en classe avec un crayon à la main mais avec un balai. Accablée par le mauvais traitement réservé à sa fille, Smita décide de fuir avec elle. Elle a entendu parler d’une école,  L’école de l’espoir, située en bord de mer et réservée aux intouchables. Une décision courageuse, car si les fermiers les rattrapent, elles seront sévèrement punies. Mais pour Smita, rien n’est plus important que l’avenir de sa fille.

Leur courage sera-t-il récompensé?

2A38733C-1AEA-4C8B-AD04-4ED9420ABC9D

Le roman de Laetitia Colombani est ici magnifiquement adapté en album jeunesse. Les dessins sont joyeusement colorés, à l’image de l’Inde qu’ils évoquent, les textes sensibilisent de manière claire et fine les enfants au sort qui est réservé aux fillettes des basses castes en Inde. Un ouvrage qui permet d’attirer l’attention des enfants sur les dangers de la discrimination, sur les disparités de traitement à travers le monde et sur l’importance de respecter la dignité de chacun. Une invitation à la tolérance, au respect et à la combativité.

Le Bonhomme de neige, Raymond Briggs, édition collector : magnifique!

92A67F45-32B1-4C2A-AC42-35AEF1353458

Le bonhomme de neige, Raymond Briggs

Edition Collector 40ème anniversaire, Grasset jeunesse

A l’occasion du quarantième anniversaire du célèbre Bonhomme de neige de Raymond Briggs, les éditions Grasset jeunesse proposent un ouvrage collector, magnifiquement relié, avec à l’intérieur une illustration en tirage limité à encadrer. Un magnifique cadeau à offrir aux petits.

Dans cet album aux tons pastels, doux comme la danse des flocons dans le ciel, un Bonhomme de neige prend vie un soir d’hiver, sous les crayons de Raymond Briggs. Il neige abondamment, aussi le petit garçon de la maisonnée décide d’aller dans le jardin, pour faire de ces flocons qui jonchent le sol un magnifique bonhomme de neige. Un chapeau, une écharpe, une clémentine pour le nez, du charbon pour les yeux et le tour est joué!

De jour comme de nuit, le petit garçon n’a de cesse de regarder son compagnon par la fenêtre. Quand soudain, un soir, il a la surprise de voir le bonhomme de neige s’animer et le saluer. Il sort alors à sa rencontre et propose de lui faire visiter sa maison. Un joyeux tour du propriétaire et c’est au tour du bonhomme de neige de lui faire découvrir son univers!

Mais la neige n’est pas éternelle. Tandis que le soleil montre le bout de ses rayons, la neige fond. Et le bonhomme de neige aussi. Jusqu’au prochain hiver.

8B795620-656F-4014-A40E-FE2A4B9EAF64

Cet album est uniquement visuel. Pas de texte, mais sur chaque page, des cases magnifiquement illustrées que l’enfant peut commenter, interpréter, devenant à cette occasion très actif dans la lecture de l’ouvrage. Une invitation pour l’enfant et son parent à échanger, dialoguer, imaginer, anticiper. Des personnages tendres et attachants, à l’image des crayonnages de l’auteur. Un vrai gros coup de cœur pour les petits comme pour les grands!

Pampirolo, le voyage inattendu : comment gérer l’utilisation des écrans par les tout jeunes?

img_7372

Pampirolo, le voyage inattendu, Létitia Durand (texte) et Edith-Laure Rostkowski (illustrations)

Yvelinedition, 2017

Un conte qui se révèle être un outil pédagogique précieux face à un problème de société très actuel : comment gérer l’utilisation des écrans par les tout jeunes. Et par leurs moins jeunes parents, parfois addicts aussi. 

Pampirolo est un petit lutin discret, qui vit sur le toit. Il est le gardien de la cheminée, s’assure tout l’hiver de son bon fonctionnement, quelle que soit la météo. Un rôle essentiel car une cheminée joue un rôle fédérateur dans une maisonnée! Les parents et enfants, les animaux, tout le monde se retrouve pour parler, échanger, jouer auprès d’un bon feu de bois. Du moins, tout le monde se retrouvait… Car avec l’avènement des écrans, chacun s’isole, passe des heures penché sur sa tablette ou sur son téléphone. Alors l’âtre de la cheminée ne crépite plus guère. Et Pampirolo, réduit à l’oisiveté, s’ennuie. Il s’attriste de voir les liens de cette famille se distendre. Et décide donc de quitter son poste et de partir à l’aventure, à la découverte de la nature environnante, accompagné du chien et du chat de la maison. Mais le vent peut-il tourner et le feu à nouveau crépiter?

img_7374

C’est un personnage très attachant, ce Pampirolo. Un lutin soucieux du bien-être de ceux qui l’entourent. En pointant le doigt sur l’isolement auquel le temps passé sur les écrans conduit, il donne aux parents et aux adultes en général, une aide précieuse, un outil pour faire prendre conscience aux petits qu’ils doivent aussi réserver du temps pour leur famille, leurs amis, pour se retrouver tous ensemble et échanger, rire, jouer autour d’un bon feu de cheminée. Les illustrations tendres et joyeuses de Edith-Laure Rostkowski achèveront de séduire les petits, lesquels adopteront Pampirolo comme ami et sage conseiller. Un coup de coeur!

Cargo, un conte d’Adèle Tariel (texte) et Jérôme Peyrat (illustrations)

3BFA6BCE-1B63-4F7D-9B70-41BA01EEC08F

Cargo, Adèle Tariel (texte) et Jérome Peyrat (illustrations)

Editions du Père Fouettard, novembre 2018

Un conte poétique et tendre. De très belles illustrations. Pour voyager au pays des rêves et s’abandonner sans crainte à la nuit.

Tandis qu’il s’endort, le petit garçon rêve qu’il se transforme en goéland. Un goéland qui a pour mission secrète de veiller sur le capitaine d’un gros cargo. Qu’importe les moqueries des fous de Bassan, notre goéland ne déroge pas au but qu’il s’est fixé. Il vole au dessus du cargo, affronte les embruns, le vent, la tempête, tremble pour le capitaine quand ils croisent une baleine, s’éloigne des côtes mais pas de ce capitaine aux épaulettes dorées.

Quand le jour se lève, le goéland, rassuré, peut regagner la maison . Les yeux de l’enfant ne vont pas tarder à s’ouvrir et le rêve à devenir réalité.

39704E7B-5596-495E-8E7B-10B2967ED55E

C’est un beau voyage au pays des rêves que nous offrent l’auteur et l’illustrateur. Une invitation à s’abandonner en toute confiance au sommeil, lequel réserve le plus beau des voyages et surtout, la réassurance que l’on ne sera pas seul au réveil.

Mirette, la taupe qui voulait voir plus loin que le bout de son nez : un conte craquant!

E76D6EF9-3319-47DE-9AF1-99BB11B26299-e1545151513543

Mirette, la taupe qui voulait voir plus loin que le bout de son nez, Delphine Tartine (texte) et Olivier Rubon (illustrations)

Editions du Père Fouettard, 2018

Une histoire pleine de charme, des illustrations absolument craquantes, Mirette est une petite taupe curieuse qui a tout pour séduire les enfants!

Mirette n’est pas une taupe comme les autres. En effet, elle a une très bonne vue contrairement à ses congénères et une insatiable curiosité. Et de décider d’aller visiter les galeries alentour, une carte de voyage et un roquefort aux doryphores dans son sac à dos.

Mais contrairement à ses espoirs, les animaux qu’elle croise, y compris ses semblables taupes, ne sont pas tous accueillants ni intéressants. Mirette est désespérée. Malgré le long chemin parcouru, elle n’a trouvé aucun lieu où s’établir. Alors elle s’endort, envisageant sérieusement de prendre le chemin du retour le lendemain. Mais la nuit va peut-être changer son destin…

Mirette est une petite taupe très attachante, avide de découvertes, bienveillante. On la suit de galerie en galerie, on rit des géniales trouvailles de l’auteur, tant dans les rebondissements de l’histoire, que  dans les recettes de taupe imaginées (le roquefort aux doryphores, le jus de ver luisant, les chips de tiques ou le guacamole de larves). Les illustrations d’Olivier Rubon sont joyeuses, colorées et d’une tendresse infinie. Un très joli conte pour vos chères têtes blondes.

Ma liste de dix livres à offrir pour le Noël des enfants sages (ou presque)

f7a0a54c92471ac4480e727e4ccf93df_XL

Prévenants, vous avez suivi mes conseils d’hier pour faire vos achats de noël pour les grands. Vous avez dévalisé la librairie du quartier ? Très bien. Vous allez pouvoir récidiver. Car c’est en effet aujourd’hui que je vous communique ma liste de livres pour le noël de vos chères têtes blondes ! Nous conviendrons que les enfants ont tous été très sages ( hum hum… 😉 ) et que de toute façon, rien ne saurait s’opposer à un moment de lecture 😉

decoration-noel-cinemagraph

Voici une dizaine de livres pour bébés et enfants de 2 à 11 ans :

  • Regarde, c’est maman! Emeri Hayashi, éditions NathanDans des décors de couleur vert tendre et argent, aussi tendres qu’une pousse de bambou, maman panda et son bébé tissent un lien d’amour unique, à travers les soins, les câlins, les jeux. Où quand chaque heure, chaque activité, est l’occasion pour maman panda de s’occuper de son bébé et de lui montrer la force de son amour. A partir de 6 mois.
  • J’apprends à être attentif, Varinia Oberto et Alain Sotto, éditions Nathan : Cet ouvrage judicieux propose des activités simples à suivre à la maison ou à l’école, pour développer l’attention et la concentration, mais aussi pour mieux gérer ses émotions. A partir de 3 ans.
  • Le cerf-volant de Toshiro, Ghislaine Roman (texte) et Stéphane Nicolet (Illustrations) éditions Nathan : Un conte magnifique, d’une poésie et d’une tendresse infinies, sur la relation d’amour exceptionnelle entre un grand-père un peu fatigué et son petit-fils plein d’imagination. Ou quand l’amour donne des ailes. A partir de 3 ans.
  • Neïba je sais tout, de Madina Guissé et LylyBlabla, éditions Publishroom : Une histoire pleine de tendresse et de sensibilité. De sagesse aussi. La petite Neïba est pétillante, drôle, pleine de fraîcheur et de candeur. Elle saura conquérir le cœur de vos enfants… et peut-être les dissuader de passer leur journée sur un téléphone ! A partir de 4 ans.
  • Doudou et la déesse des chats, Amandine Marshall et Vinciane Schleef, aux éditions Privat : C’est une très jolie histoire que nous proposent Amandine Marshall et Vinciane Schleef, un beau voyage au pays de l’Egypte ancienne et des pharaons. Le petit Doudou (prénom égyptien authentique) montre à l’enfant qu’une bonne action, l’altruisme, l’entraide, sont toujours récompensés. Il leur permet de même de découvrir la civilisation égyptienne, les hiéroglyphes, les dieux et déesses de l’Egypte antique. Des connaissances qu’il retrouve d’ailleurs en fin d’ouvrage avec des explications complémentaires. Pour enfants de 4 à 6 ans.
  • L’Abécédaire de Violette Mirgue, Marie-Constance Mallard, éditions Privat : La craquante souris Violette Mirgue se propose de familiariser votre enfant avec l’alphabet, tout en s’amusant. Des dessins joyeusement colorés, des jeux d’observation et de concentration, un alphabet en poster à mettre sur le mur de la chambre, ce livre est un coup de cœur ! A partir de 4 ans.
  • Kidappy, Création Slow pour la jeunesse : Kidappy, ce sont des cahiers d’activités, qui aident les enfants et leurs parents à grandir avec bienveillance ! Ils contribuent à améliorer et renforcer la qualité des relations en partageant des moments de qualité, à aborder différents thèmes traitant du bien-être et des choses positives de la vie, à revenir aux valeurs « essentielles» et au partage des choses « simples». Parentalité active, pour enfants de 4 à 9 ans.
  • Les droits de l’enfant, Isabelle Filliozat, éditions Nathan : Un livre qui s’adresse directement à l’enfant. Issu de la collaboration entre Isabelle Filliozat, voix française de la parentalité positive, et France Marie Perreault, sophrologue, ces jeux et activités visent à informer l’enfant de ses droits spécifiques. Pour les enfants de 5 à 10 ans.
  • Racisme et intolérance, Louise Spilsbury (texte) et Hanane Kai (illustratrice), aux éditions Nathan : un petit livre essentiel pour nos enfants. Pour les informer, ouvrir leur champ de vision, leur permettre de comprendre le monde qui les entoure et dont ils sont partie intégrante. Une invitation à la tolérance, à la compréhension, à la curiosité et au respect de l’autre. Émouvant et intelligent. A partir de 6 ans.
  • Emma et Loustic, Fabienne Blanchut (Texte) et Caroline Hesnard ( illustratrice), aux éditions Albin Michel Jeunesse : deux petits héros inséparables, pour le meilleur et… pour le bonheur des autres! Car ils se sont fixé une bien jolie mission : faire rejaillir le sourire sur le visage des êtres qu’ils croisent. Armés de leur gentillesse, d’une bonne dose d’imagination, d’une complicité hors pair et d’un sacré courage,  ils partent au secours des enfants aux doudous perdus et autres personnes en détresse. Pour enfants de 6 à 8 ans.
  • Mercredi c’est papi!, Emmanuel Bourdier, éditions Flammarion jeunesse :  Un roman plein de tendresse, d’humour, de verve. D’empathie. Une belle histoire sur la façon de tisser des liens autrement, quand la mémoire fait défaut, quand la maladie gagne le cerveau. Un roman touchant sur la relation entre un petit garçon et son grand-père à la mémoire volatile et fantasque. Pour enfants de 8 à 11 ans.